mercredi 19 juin 2024

Petite victoire

Petite victoire

The Washington Post est l’un des journaux les plus respectés (et les plus lus) parmi les décisionnaires américains (et internationaux). Le plus dur, pour une information, c’est de s’y faire une place. Et un sport minoritaire comme le nôtre a (malheureusement) plus de chances de se retrouver dans les colonnes de la presse généraliste en cas de faits divers sordides, de dopage ou de morts de chevaux sur les champs de courses. Un phénomène qui est particulièrement fort aux États-Unis, où les courses hippiques se sont fait étriller à de nombreuses reprises ces dernières années. Aussi, quand une nouvelle positive trouve sa place dans un quotidien aussi prestigieux que The Washington Post, c’est une petite victoire. Si vous êtes lecteur de la presse hippique américaine, vous avez certainement vu passer la nouvelle. Mais ce qui est plus intéressant encore, c’est qu’elle a franchi le plafond de verre pour se retrouver dans les médias généralistes : Michael Blowen est le fondateur d’Old Friends, une maison de retraite pour chevaux de course, où plusieurs champions coulent des jours heureux. Lui-même âgé, il a décidé de passer la main. The Washington Post a publié une photo de Blowen en train d’embrasser Silver Charm (Kentucky Derby 1997). Cela n’a rien d’anecdotique (du point de vue communication) car Old Friends a fait l’objet de plusieurs articles dans The Washington Post ces dernières années. Comme on dit, en termes de storytelling, c’est un concept qui fait sens. Et qui a de quoi inspirer, alors que France Galop s’est donné la communication et la reconquête du public français comme grand chantier pour les années à venir.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Boxe

Vente

Les plus populaires