samedi 24 février 2024
AccueilCoursesPremière anglaise réussie pour Kalif du Berlais

Première anglaise réussie pour Kalif du Berlais

Kempton (GB), samedi

Juvenile Hurdle

Première anglaise réussie pour Kalif du Berlais

L’imposant et bien né Kalif du Berlais (Masked Marvel) avait fait sensation en remportant brillamment le Prix de Saint-Raphaël, le 28 octobre à Compiègne. Il a dans la foulée été acheté par John Hales, par l’intermédiaire de Benoît Gicquel, correspondant en France d’Highflyer Bloodstock. Il est depuis entraîné par Paul Nicholls et défend aussi, outre les intérêts de John Hales, ceux de Sir Alex Ferguson, Ged Mason et Fred Done. Samedi, pour sa première sortie outre-Manche, il a remporté sans trembler le Juvenile Hurdle (Claies) dont il était le grandissime favori. Il a devancé au passage deux autres « FR », Roaring Legend (Roaring Lion) et Yellow Star (Sea the Moon). All in You (Triple Threat), le pensionnaire de Noel George et d’Amanda Zetterholm monté par son propriétaire, David Maxwell, est quatrième pour sa première tentative britannique. Un peu brillant en début de parcours, il s’est rapproché au bout de la ligne d’en face. Il a trouvé le temps un peu long pour finir, escaladant la dernière claie.

Paul Nicholls a annoncé que Kalif du Berlais ne prendrait certainement pas la direction de Cheltenham et du JCB Triumph Hurdle (Gr1), une épreuve dont les deux dernières éditions sont revenues à des « FR », Lossiemouth (Great Pretender) l’an dernier et Vauban (Galiway) en 2022. « C’est un cheval d’avenir. Il a été acheté pour gagner un jour la Gold Cup (Gr1). Plusieurs options sont ouvertes dans l’immédiat, mais je ne le vois participer au Triumph Hurdle au mois de mars », a déclaré Paul Nicholls.

Le neveu de Kobrouk

Élevé par le haras du Berlais, Kalif du Berlais est un fils de Masked Marvel (Montjeu), qui officie au haras de la Tuilerie pour le compte du haras d’Étreham, et de Kadika (Poliglote), une jument inédite, dont il est le premier vainqueur. Après Kalif du Berlais, Kadika a eu un 3ans, Kivala du Berlais (Saint des Saints), et une 2ans par Born to Sea (Invincible Spirit). La deuxième mère, Kotkira (Subotica), est gagnante sur les haies d’Auteuil au second semestre de ses 3ans. C’est la sœur de Kobrouk (Saint des Saints), vainqueur des Prix Congress (Gr2) et Orcada (Gr3), deuxième des Prix Ferdinand Dufaure et Maurice Gillois (Grs1), de Katgary (Ballingarry), lauréat sur les haies d’Enghien et deuxième de Gr3 sur les claies de Cheltenham, et de Kalmonika (Saint des Saints), gagnante de quatre de ses six sorties sur les obstacles. C’est la famille de l’excellente Kotkieglote (Poliglote), lauréate des Prix Morgex (Gr3), Sytaj (Listed à l’époque), et deuxième du Prix des Drags (Gr2), de Katenko (Laveron), gagnant du Morgex également, mais aussi de Kotky West (Westerner), troisième du Prix Wild Monarch (L). Sous la quatrième mère, Kakira (Cadoudal), une jument inédite, on retrouve les noms de Kalifko (Montmartre), vainqueur du Prix Aguado (Gr3), de Kotkita (Subotica), lauréate du Prix Cambacérès (Gr1) et troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), mère de Kotkikova (Martaline), gagnante du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), de Kotkidy (Anabaa Blue) et de Karlak (Westerner), deux chevaux de Listed. Kakira a aussi donné Katkovana (Westerner), quadruple gagnante de Listed et deuxième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), Kalkir (Montmartre), deuxième de Gr1 sur les claies de Leopardstown, Kotkido (Subotica), Kotky Bleu (Pistolet Bleu) et Kitka (Épervier Bleu), que des bons éléments ! La cinquième mère de Koliriska est la matrone Kotkie (Rheffic), lauréate de quatre courses sur les haies parisiennes et surtout mère des cracks Katko et Kotkijet, qui comptent cinq Grands Steeple-Chase de Paris (Gr1) à eux deux.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires