samedi 25 mai 2024
AccueilCoursesRiskman met dans le mille

Riskman met dans le mille

Pau, vendredi

Prix Joseph d’Ariste (Cross-Country)

Riskman met dans le mille

Après une sixième place obtenue lors de sa rentrée dans le Prix Hubert de Navailles, face aux meilleurs chevaux de cross et malgré une faute sérieuse en début de course, Riskman (No Risk at All) a renoué avec la victoire dans le Prix Joseph d’Ariste. Le cheval de Sidney Dufresne, Gilles Barbarin, madame Yves Grall, Erwan Grall et Jérôme Prodhomme retrouvait le parcours de son dernier succès à l’occasion du Prix Henry Ridgway 2021. Mais, surtout, il évoluait sur un bon terrain qu’il préfère. D’abord deuxième derrière la favorite Iloa Conti (Kapgarde), Riskman s’est assuré le meilleur pour aller une première fois vers les petits passages de route. Et il ne l’a plus quitté. Parfait dans ses sauts, il a haussé le ton pour aller une dernière fois sur les obstacles de terre et personne n’a pu l’inquiéter dans la ligne droite. Il s’impose de trois longueurs et demie devant Solingen (Muhtathir) qui retrouvait le cross. Cette dernière a longtemps galopé parmi les derniers, sautant bien. Elle a simplement commis une faute sur l’avant-dernier obstacle, au mauvais moment. Elle s’est ensuite relancée pour s’adjuger la deuxième place devant Araucarias (Kamsin), lequel a terminé très fort sur le plat. Sous 72 kg, et pour sa découverte du cross palois, Iloa Conti a dû se contenter de la quatrième place.

Un succès en cross tous les ans à Pau

Mentor de Riskman, Erwan Grall a déclaré au micro d’Equidia : « Je l’ai trouvé vraiment plaisant à voir évoluer aujourd’hui. Il a été parfait dans ses sauts, bien appliqué. Son jockey a pu faire ce qu’il voulait, avancer et reprendre quand il le souhaitait. Je remercie tous ses copropriétaires qui sont des personnes très sympathiques et veulent respecter le cheval. On ne le court que l’hiver à Pau et il est six mois de l’année en vacances. On ne le garde que pour Pau mais les propriétaires sont récompensés de leur patience. Nous essayons de remporter un cross tous les ans. Désormais c’est fait ! Nous avions visé cette épreuve. Le contrat est rempli. Nous allons le laisser récupérer et nous verrons pour la suite. Nous ne nous interdisons rien mais c’est lui qui va nous guider… » Jockey du vainqueur, Thomas Beaurain a ajouté : « Dans ce terrain qui s’est raffermi, lorsqu’il a pied, Riskman est beaucoup plus tonique. Dans ce lot, nous avions une très bonne chance et il a fait le job ! »

Une mère double lauréate à Enghien

Élevé par la famille Garçon, Riskman avait été vendu 60.000 € à Jean-Claude Rouget lors de la vente d’automne Arqana en 2017. C’est un fils de No Risk at All (My Risk), étalon au haras de Montaigu, et de Samansonnienne (Mansonnien), gagnante de six de ses douze sorties, dont deux fois à Enghien (une fois en haies et une fois en steeple). Riskman est le frère de Sarabas (Astarabad), vainqueur sur les haies de Niort et de Sanamixe (Al Namix), lauréat sur les haies de Mont-de-Marsan. Il est aussi le neveu de La Grande Ourse (Mansonnien), troisième du Prix Cambacérès (Gr1), de Nonantais (Nikos), deuxième de Gr3 sur les claies, et de La Gougouline (Tip Moss), deuxième du Prix Wild Monarch (L).

Take Risks

My Risk

Miss Pat

No Risk at All

Simply Great

Newness

Néoménie

RISKMAN (H8)

Tip Moss

Mansonnien

Association

Samansonnienne

Sanhedrin

Sanhia

Dictabya

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires