dimanche 14 avril 2024
AccueilInternationalUn Super vendredi avec deux Grs1 et cinq français au départ

Un Super vendredi avec deux Grs1 et cinq français au départ

MEYDAN (AE), VENDREDI

Un Super vendredi avec deux Grs1 et cinq français au départ

La nuit de la Dubai World Cup a lieu dans neuf semaines mais celle de la Saudi Cup est plus proche, dans 29 jours. La réunion de vendredi à Meydan fait figure d’un possible tremplin vers les deux moments forts de la saison dans le Golfe, avec des allures de Super Saturday, la journée traditionnelle des trials qui a un peu changé de configuration. Le programme est fort, avec sept Groupes, dont deux Grs1, une Listed et cinq français au départ : un Super Friday en janvier ou, selon la dénomination du Dubai Racing Club, le Fashion Friday.

Jebel Hatta : Mawj de retour

Le Jebel Hatta, préparatoire au Dubai Turf (Gr1s) qui était l’un des gros morceaux du Super Saturday, a changé de place dans le calendrier et nous offre l’opportunité de retrouver la classique Mawj (Exceed and Excel), lauréate des 1.000 Guinées (Gr1) qui, après son succès dans la Queen Elizabeth II Challenge Cup sur 1.800m à Keeneland, a tenté le Breeders’ Cup Mile (Gr1) face aux mâles. Elle s’est inclinée dans la dernière foulée face à l’autre Godolphin Master of the Seas (Dubawi). Elle fera sa rentrée, mais le plus inquiétant est le score de son entraîneur, Saeed bin Suroor, dans le Carnival 23/24 : un horrible 0 sur 27. Charlie Appleby aligne trois pensionnaires. Le meilleur est Measured Time (Frankel), un 4ans encore tout neuf qui arrive sur le rendez-vous avec quatre victoires en cinq sorties et s’est baladé à l’issue d’un parcours en or dans les Al Rashidiya (Gr2). Il a bondi de 11 livres et affiche un rating de 115. Un autre Appleby avec une chance est le français d’élevage Ottoman Fleet (Sea the Stars). San Donato (Lope de Vega), placé classique en 2019, a dû patienter de prendre 8ans avant de remporter son premier Groupe, le Zabeel Mile (Gr2). Spirit Dancer (Frankel) a franchi un palier avec succès dans le Bahrain Trophy (Gr2) et il est engagé dans la Saudi Cup (Gr1) tout comme Mawj. Le français d’élevage Silawi (Dubawi) fait le déplacement du Qatar.

Kabirkhan : un test pour la World Cup

L’Al Maktoum Challenge (Gr1) est passé du Super Saturday à ce Super Friday. Tous les yeux seront rivés sur Kabirkhan (California Chrome), le champion du Kazakhstan qui a fait forte impression il y a deux semaines dans un handicap. Il a battu un lot ordinaire, d’accord, mais avec la manière et il peut décrocher son ticket pour la Dubai World Cup (Gr1). Cette fois il sera opposé à un bon cheval de Gr2 aux États-Unis, Clapton (Brethren), et à deux chevaux expérimentés sur le dirt de Meydan, Atletico El Culano (Alcorano) et Military Law (Dubawi).

Al Fahidi Fort : la rentrée de King Gold

Deux français sont au départ des Al Fahidi Fort (Gr2), sur 1.400m, et les deux sont aussi engagés dans le 1351 Turf Sprint (Gr2) de Riyad qui offre 2 M$ d’allocations. King Gold (Anodin) fera sa rentrée et il portera deux kilos de surcharge pour son succès dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1) alors que Demain (More than Ready) en est à sa troisième sortie en trois semaines. Pour le pensionnaire de Nicolas Caullery, associé à Stéphane Pasquier, c’est une course pour préparer les grands objectifs. Le Godolphin Mysterious Night (Dark Angel), lauréat de Gr1 à 2ans, vient de remporter un handicap il y a sept jours et il est le favori. Le lauréat de l’Al Quoz Sprint (Gr1) Danyah (Invincible Spirit) a tracé un bon parcours lors de sa rentrée dans une Listed en décembre. Il s’est classé deuxième, tout près, de Vafortino (New Bay), confié cette fois à Christophe Soumillon, qu’il retrouve dans des meilleures conditions au poids. Marbaan (Oasis Dream) est un autre candidat valable.

Fort Payne decouvre le dirt

Les Firebreak (Gr3) préparent au Godolphin Mile (Gr2) et le français Fort Payne (Rio de la Plata), lauréat du Prix du Palais Royal (Gr3), découvre le dirt de Meydan. Il a toujours très bien performé sur la P.S.F. et s’il est capable de s’adapter à la nouvelle surface, il a un rôle à jouer dans une course ouverte, avec huit candidats sur onze coincés en cinq livres de rating. Parmi eux, il y a aussi le français d’élevage Make me King (Dark Angel) pour l’entraînement qatari d’Hamad Al Jehani et la monte de Christophe Soumillon.

Al Nayyir et Gallerist, deux bonnes chances

Il faut patienter jusqu’à 19 h 10 pour l’Al Khail Trophy (L), la course dans laquelle les français détiennent les meilleures chances. Il s’agit d’une préparatoire à la Dubai Gold Cup (Gr2), mais aussi au Red Sea Turf Handicap (Gr3) qui propose à Riyad pas moins de 2,5 M$ d’allocations. Les deux français sont Al Nayyir (Dubawi) et Gallerist (Zoffany), le seul 4ans du lot qui bénéficie donc de deux kilos et demi de décharge pour l’âge mais porte deux kilos de surcharge pour son succès dans le Prix Gérald de Geoffre (Gr3). Al Nayyir, quant à lui, porte un kilo de plus que le poids de base pour avoir gagné le Prix Scaramouche (L). Le favori est le Godolphin Siskany (Dubawi), deuxième dans la Dubai Gold Cup l’an dernier et lauréat de la Belmont Gold Cup (Gr2), un succès qui lui coûte trois kilos de pénalisation. Les trois sont en tête au betting d’une course qui offre 125.000 € d’allocations. Dans quatre semaines à Riyad, les poids seront les suivants : Siskany 60,5, Al Nayyir 58,5 et Gallerist 55…

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires