dimanche 26 mai 2024
AccueilCoursesCarlos Lerner, le dernier classique de Maisons-Laffitte

Carlos Lerner, le dernier classique de Maisons-Laffitte

Carlos Lerner, le dernier classique de Maisons-Laffitte

Carlos Lerner est le dernier entraîneur basé à Maisons-Laffitte à avoir gagné un classique, avec Anabaa Blue dans le Jockey Club. Et, en 2022, il s’en est fallu d’une courte tête pour que La Parisienne offre un nouveau titre classique au centre et à son entraîneur, associé à Yann, quand la pouliche a été devancée de haute lutte par Nashwa. Les Lerner père & fils ont sept 3ans engagés dans les classiques 2024 pour tenter de ramener la coupe à la maison, comme l’Argentine avec celle de football.

Par Anne-Louise Echevin

ale@jourdegalop.com

Les grands souvenirs d’Anabaa Blue

Quand on dit à Carlos Lerner qu’il est le dernier entraîneur classique de Maisons-Laffitte, avec Anabaa Blue (Anabaa), il s’exclame : « Ah ! Cela fait un moment… Il n’y a plus beaucoup de monde maintenant, à Maisons-Laffitte. C’est dommage, les installations sont superbes, les travaux ont été très bien réalisés et les entraîneurs sur place ont démontré qu’il est possible d’y entraîner des chevaux de Groupe. Oui, nous n’avons plus l’hippodrome – mais nous comptons sur notre maire, qui se bat pour lui depuis longtemps – mais nous sommes très bien situés, avec les champs de courses parisiens tous très accessibles. Je crois que la difficulté, pour attirer de nouveaux entraîneurs, vient surtout de pouvoir louer suffisamment de boxes. C’est assez difficile et c’est regrettable, tant les installations sont agréables. »

Le succès d’Anabaa Blue dans le Jockey Club reste lié à la victoire du jeune Christophe Soumillon, le jour de ses 20 ans. Anabaa Blue a été le seul partant “Lerner” dans le Jockey Club. « J’ai eu la chance de tomber sur les deux chevaux de ma vie à la même période… Anabaa Blue et Volvoreta (Suave Dancer). Ces deux chevaux m’ont offert des moments fantastiques. J’étais assez confiant pour Anabaa Blue dans le Jockey Club, ce n’était pas une surprise. Il nous avait montré de très belles choses depuis le début de l’année et progressait à chaque course. C’est un très bon souvenir, une belle histoire d’amitié avec Christophe. »

Jasna’s Secret, si elle tient

En 2023, Carlos et Yann Lerner ont eu une bonne année avec leurs 2ans, avec 18,4 % à la gagne et 47,4 % dans les trois premiers. « Les yearlings dénichés aux ventes Arqana se sont révélés de très bons éléments. Ils ont montré leur qualité à chacune de leur sortie, c’est très satisfaisant. Nous avons l’impression que certains pourraient sortir de l’ordinaire, alors nous les engageons ! Il y a des espoirs et nous en saurons plus d’ici le mois de mai… » Carlos et Yann Lerner sont des acheteurs réguliers à Arqana. C’est là-bas qu’ils ont déniché Jasna’s Secret (Galiway), pour 42.000 €. Très impressionnante lors de ses deux premières sorties à Deauville – tapant dans l’œil de Wathnan Racing –, elle a ensuite conclu neuvième des Cheveley Park Stakes (Gr1) à Newmarket : « Elle est partie se ressourcer au haras du Cadran cet hiver et est revenue dans un état extraordinaire. Jusque-là, elle a montré beaucoup de qualité et de vitesse. À Newmarket, je crois qu’elle a manqué de maturité et le tracé nivelé est vraiment difficile. Nous devrions lui donner une rentrée “gentille”, probablement dans l’Imprudence, et, si tout se passe bien, elle devrait pouvoir être rallongée sur le mile. »

Les autres pouliches dans les espoirs classiques

Minoushka (Starspangledbanner), deuxième du Critérium d’automne de la Vente Arqana – Haras de Bouquetot (Classe 2), dispose de tickets dans la Poule et le Diane, tout comme Opera Mundi (Kingman), qui a conclu sa saison par une victoire dans le Prix Zeddaan (L). Quant à Almara (Almanzor), nouvelle venue à l’écurie, elle apparaît dans la Poule. « Almara vient d’arriver à l’écurie et je ne la connais pas encore. Elle a gagné son maiden à la fin du mois de janvier et a été engagée en accord avec son propriétaire. Minoushka a démontré énormément de qualité à chacune de ses sorties. Elle est assez tardive et, à Longchamp fin septembre, elle a prouvé qu’elle était capable de faire de belles choses. Elle est l’un de nos meilleurs espoirs chez les pouliches. Quant à Opera Mundi, nous avons pu voir qu’elle possédait beaucoup de vitesse. Elle a été inscrite dans le Diane mais je pense que sa distance maximale sera 1.600m. De plus, elle a besoin de courses rythmées. »

Look de Vega, une révélation à Fontainebleau

Look de Vega (Lope de Vega) a débuté à Fontainebleau le 25 novembre dans une épreuve pour inédits. Il a survolé la course en s’imposant par sept longueurs, et a gagné ses tickets d’entrée pour le Qatar Prix du Jockey Club et le Grand Prix de Paris (Grs1) : « Il a débuté tardivement mais c’est un très grand poulain. L’idée était de l’avancer dans son travail. Il possède beaucoup d’options pour faire sa rentrée et nous aviserons après. » Lord Sinclair (Almanzor) est quant à lui dans le Jockey Club. Il a été jugé digne de débuter dans le Prix de Fontenoy (Inédits), dont il s’est classé deuxième au passage du poteau, puis premier dans le bureau des commissaires de Longchamp, puis finalement deuxième en appel à France Galop. Il a donc pu courir un maiden pour sa deuxième sortie et s’est classé troisième du Prix du Jeu de l’Oie. « Pour le moment, c’est un engagement pour se faire plaisir. Il a pris beaucoup de retard et l’objectif premier est de lui faire gagner son maiden. Tout est possible : Anabaa Blue n’avait pas gagné à 2ans, il n’avait pris que des places puis s’est déclenché. »

A Storm is Born, un inédit dans le Grand Prix

Look de Vega est engagé dans le Grand Prix de Paris, tout comme A Storm is Born (Sea the Moon), acheté 100.000 € à la vente de yearlings d’octobre par Sébastien Desmontils. Inédit, il est issu de Dilbar (Galileo), propre sœur du gagnant d’Irish Derby (Gr1) Sovereign. La route est encore longue mais il y a aussi un peu de temps avant le 14 juillet. « A Storm is Born devrait débuter le 21 mars à Saint-Cloud [dans le Prix Suave Dancer, ndlr]. Ensuite, en fonction du résultat, nous construirons son programme. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires