samedi 2 mars 2024

Golf

Golf

Dans l’histoire du sport hippique, il y a eu quelques parties de golf mémorables. L’une d’elles remonte à l’été 1966. À cette époque, il n’était pas rare que les chevaux de plat de qualité – mais juste un ton en dessous des meilleurs – reçoivent des offres pour aller courir en obstacle. Ce fut le cas pour Orvilliers (Tanerko), troisième du Prix Greffulhe (aujourd’hui Gr3). L’offre d’Alexandre Berger – le mari de Maria-Félix Berger – fut refusée par Guy de Rothschild. Alexandre Berger proposa alors à l’éleveur-propriétaire une partie de golf dont le prix n’était autre qu’Orvilliers ! Ayant remporté ce challenge, Berger envoya Orvilliers chez André Adèle sous l’entraînement duquel il s’est imposé dans la Grande Course de Haies d’Auteuil. Les étalons ayant couru sur les obstacles n’étaient pas très en vogue à cette époque et Orvilliers n’a eu que très peu de produits au haras de Bois Roussel. Néanmoins, avec les juments d’Alexandre Berger, il va donner deux gagnants de Grand Steeple-Chase de Paris, les célèbres Metatero (en 1982) et Chinco (en 1979). Orvilliers est par ailleurs à l’origine de plusieurs juments très influentes, comme Chinca (Chimère du Berlais, Bonito du Berlais…), La Divette (Un Temps pour Tout, Voy Por Ustedes…), liste non exhaustive. Et dire que tout cela a commencé par une partie de golf !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Belgique

29 février

Les plus populaires