mardi 18 juin 2024
AccueilCoursesBayamoon à l’issue d’une course folle

Bayamoon à l’issue d’une course folle

La Teste-Bassin d’Arcachon, samedi

Prix Jean-François Bernard (Maiden)

Bayamoon à l’issue d’une course folle

Quelle course ! Le grand favori, Almaguer (Zarak), a rapidement pris la poudre d’escampette, menant avec près d’une cinquantaine de mètres d’avance. Mais, à 150m du poteau, l’animateur a nettement raccourci ses foulées, ce dont a profité Bayamoon (Toronado) pour le déposer et ouvrir son palmarès, offrant par la même occasion un coup de deux à Gaël Lemer.

Cinquième pour ses débuts sur 2.000m à Pau, le 18 février, le représentant de Laurent Barbarin, Hervé Devillairs, Luc Barbarin, Étienne Drion, Michael Trickey, madame Thierry Lemer, André Gourdon, John Langridge, Olivier Gilbert et de son éleveur, Pierre Lamy, avait longtemps fait partie du groupe de tête. Monté de manière similaire pour sa deuxième sortie sur les 1.600m en gazon cette fois, Bayamoon a emmené le peloton des poursuivants. Soutenant bien son effort dans la phase finale, il est venu à bout d’Almaguer dans les 150 derniers mètres. Devant, Almaguer a beaucoup trop consommé. Il parvient tout de même à conserver la deuxième place malgré la bonne fin de course de Quartier Maître (Zarak), troisième à trois quarts de longueur.

Un entraîneur aux anges

Gaël Lemer, l’entraîneur vainqueur, a déclaré sur Equidia : « Bayamoon fait partie des meilleurs chevaux de l’écurie. Cela étant, il n’est jamais simple de le situer par rapport aux autres concurrents. C’est un frère de Bayoun (Kouroun), qui était entraîné par mon père. Ce sont de superbes souvenirs. Puis, Bayamoon a dix copropriétaires ! C’est une belle bande d’amis. Aujourd’hui, il découvrait la distance de 1.600m et le gazon, mais cela ne m’inquiétait pas car il est fait pour cela. Et comme toute la famille, il galope (rires). »

Un frère de Bayoun

Élevé par Pierra Lamy, Bayamoon est un fils de l’étalon d’Al Shaqab Racing Toronado (High Chapparal) et de Baenia (Verglas), lauréate de deux courses sur 1.500m et 1.600m en province. Outre Bayamoon, on lui doit notamment Bayoun (Kouroun), deuxième des Prix Montretout et Saônois (Ls), Bamiyan (Kouroun), lauréat du Prix du Pin (Gr3), ou encore Belle (Sumbal), gagnante d’un handicap sur les 2.500m de la P.S.F. de Deauville. Baenia a une yearling par Romanised (Holy Roman Emperor). La deuxième mère, Brillana (Lichine), a gagné à 2ans sur les 1.400m de Compiègne et sur les 1.750m de Lyon-La Soie. Elle a donné Brillamour (Valanour), lauréat de quatre courses entre 2.000m et 2.300m en province, et Brûlante (Volochine), lauréate d’un Maiden sur les 1.500m de la P.S.F. de Deauville ainsi que d’un handicap sur le mile de la Teste. Brillana est une propre sœur de Bleu de Chine, deuxième du prix Henri Cabassu (L).

Sadler’s Wells

High Chapparal

Kasora

Toronado

Grand Slam

Wana Doo

Wedding Gift

BAYAMOON (M3)

Highest Honor

Verglas

Rahaam

Baenia

Lichine

Brillana

Baena

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires