mercredi 19 juin 2024
AccueilCoursesJet Blue offre un premier Groupe à Bertrand Diard

Jet Blue offre un premier Groupe à Bertrand Diard

Saint-Cloud, mardi

Prix Bango (Gr3 AQPS)

Jet Blue offre un premier Groupe à Bertrand Diard

Dans le Prix Rohan 2023, à Auteuil, Bertrand Diard (BDI Racing Team) a signé sa première victoire grâce à Indian de Gascogne (Martaline). Cet investisseur récent dans le monde de l’obstacle nous avait alors dit : « Nous sommes en train d’essayer de monter une écurie. C’est le début… Il faut voir ce que cela donnera sur la durée. Nous montons cette écurie avec Hugo [Mérienne, ndlr] principalement, même s’il y a d’autres personnes autour également. Nous essayons d’avoir de belles sensations et de bons chevaux. J’ai choisi les courses de chevaux pour les sensations, l’adrénaline, le plaisir, le bonheur et le partage… C’est ma première expérience. Je suis basé en Belgique et je viens aux courses lorsque j’ai des partants. J’ai connu Hugo par sa réputation et au travers d’un cercle d’amis. C’est un entraîneur de talent et c’est ce que j’adore : donner la chance à quelqu’un ! Je suis sûr qu’Hugo fera de grandes choses et que nous ferons de grandes choses avec lui. » Un peu plus d’un an plus tard, la casaque de Bertrand Diard, associée à Come de Maupeou d’Ableiges, la Scea de la Vallée de l’Orne et d’Hugo Merienne, a décroché son premier Groupe grâce à Jet Blue (Martaline), lauréat du Prix Bango (Gr3 AQPS).

Sa rentrée après castration

Jet Blue avait été acheté 30.000 € par Spincourt Bloodstock lors de la vente d’automne Arqana 2023, pour son nouvel entourage. Il était alors vainqueur du Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS) et quatrième du Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS) de July Flower (K) (Pastorius). Mais cela s’était mal passé en obstacle, alors qu’en début de carrière, un avenir d’étalon lui semblait possible. Le cheval a donc été castré après sa vente. Et pour ses débuts pour son nouvel entourage, après castration, il s’est imposé au courage dans ce Bango 2024. L’allure a été très sélective sur une piste bien plus pénible qu’à Auteuil. Il est d’ailleurs peu probable qu’il retrouve ce type de conditions extrêmes sur la butte Mortemart… D’abord quatrième, il est passé sixième à 1.600m de l’arrivée, étant un peu froid. Il a galopé en face en pleine piste avant de passer à l’attaque à l’entrée de la ligne droite. Courageux, il s’est assuré l’avantage à 200m de l’arrivée et s’est imposé de quatre longueurs devant Justune Star (Joshua Tree). Longtemps décroché à l’arrière-garde, Jaguar du Large (Pastorius) a complété le podium après avoir refait de nombreuses longueurs.

Un vrai potentiel

Entraîneur de Jet Blue, Hugo Merienne nous a dit : « Alain Couétil a réalisé du bon travail avec lui sur le plat. En obstacle, il manque encore de confiance en lui. Dès lors, nous prenons notre temps  et avons encore des courses faciles sur le plat afin de lui donner du moral. En septembre, il pourrait être revu en obstacle. Je pense qu’il détient un vrai potentiel et, lorsqu’il sera capable de s’assumer, tout ira bien pour lui. Nous le formons progressivement. Le terrain ne nous inquiétait pas du tout, c’était même un avantage. »

Un coup de poker gagnant !

Côme de Maupeou d’Ableiges, l’un des copropriétaires, a ajouté : « C’est un cheval que j’adore depuis sa première course au Lion, où il était resté dans les boîtes et avait refait tout le peloton. Il avait été impressionnant. Nous ne l’avons pas acheté très cher aux ventes, en novembre. Il avait gagné le Prix du Bourbonnais et cela s’était mal passé en obstacle. Hugo [Merienne, son entraîneur, ndlr] a fait un super travail car le cheval a sauté récemment à Coye-la-Forêt, sur le gazon, et je pense que nous allons en faire un vrai bon cheval d’obstacle. Il pourrait courir le Prix d’Estruval (Gr2 AQPS) dans quelques semaines. Le cheval a été castré. J’ai beaucoup de respect pour le travail d’Alain Couétil qui avait acheté un AQPS à mon grand-père, Allez Colombières (Sageburg), qu’il avait revendu cher aux ventes l’année suivante. C’est vraiment un super metteur au point, mais Jet Blue avait des courses trop mauvaises pour être exactes en obstacle. C’était trop tentant de l’essayer dans cette discipline. Avec Antonin Pelsy, Hugo Merienne et Bertrand Diard, nous avons été tentés de l’acheter. C’était un coup de poker ! À 3ans, il avait dévoilé un gros potentiel et cela valait la peine de l’acheter, de le castrer et de l’essayer. Le matin, il est extra. Je pense vraiment qu’avec le travail d’Hugo sur les obstacles, nous allons possiblement en faire un très bon cheval. On rêve ! Je suis assez ému car je ne pensais pas qu’il gagnerait aussi facilement. Il a été entraîné comme un cheval d’obstacle. Il est fluide et tout le monde veut le monter sur les obstacles. C’est peut-être un cheval avec lequel on peut rêver. »

Jaguar du Large vers les bonnes épreuves plates

Jaguar du Large a vraiment très bien terminé. Son mentor, Gabriel Leenders, nous a dit : « Le cheval a été un peu perdu car la course a été ” vite “. Je pense que Jaguar a le niveau pour gagner une course comme celle-ci, surtout quand on voit à quel point il était loin à la sortie du tournant. Nous allons suivre le programme classique des AQPS. Il a débuté directement en obstacle mais était paniqué et cela ne s’est pas très bien passé. Le cheval a ensuite fait une rentrée en plat alors qu’il portait le bonnet pour la première fois, et il s’est imposé dans un bon lot. Nous avons connu quelques soucis avec lui cet hiver. Mais nous allons laisser Jaguar du Large en plat à présent. »

Le neveu de Questarabad (K) et Crystal Beach (K)

Élevé par Neustrian Associates et le haras de Montaigu, Jet Blue a été acheté 60.000 € par Couétil Élevage à la vente d’automne Arqana en 2020 (présenté par le haras du Buff), avant de repasser sur le ring trois ans plus tard, lors de la même vente, où il a été acheté 30.000 € par Spincourt Bloodstock. C’est un fils de Martaline (Linamix) et de Blue Béryl (Saint des Saints), quatre fois placée en obstacle en quatre sorties. Il est le propre frère de Honey Sexy (Martaline), gagnante de Gr3 sur les obstacles italiens. Après Jet Blue, Blue Béryl a eu Kelly Grace (Doctor Dino), une 4ans entraînée par Louis Baudron, un 3ans par Beaumec de Houelle (Martaline) et une yearling par Kapgarde (Garde Royale). La deuxième mère n’est autre qu’Hatilade (Royal Charter), la mère du champion Questarabad (K) (Astarabad), lauréat de la Grande Course de Haies d’Auteuil, du Grand Prix d’Automne par deux fois, du Prix Renaud du Vivier (Grs1), de deux Prix Léon Rambaud (Gr2), de deux Prix Juigné (Gr3), de deux Prix de Compiègne et de deux Prix Carmarthen (Grs3), sans compter son succès dans le Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS). Hatilade a aussi donné Crystal Beach (K) (Network), lauréat du Prix Murat (Gr2) 2019.

Les chronos

Temps partiels

Départ à 1.000m : 1’49”08

1.000m à 600m : 31”48

600m à 400m : 12”61

400m à 200m : 12”38

200m à l’arrivée : 13”23

Temps total : 2’58”78

Mendez

Linamix

Lunadix

Martaline

Sadler’s Wells

Coraline

Bahamian

JET BLUE (H5)

Cadoudal

Saint des Saints

Chamisène

Blue Béryl

Royal Charter

Hatilade

Ulster Royale

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires