mardi 18 juin 2024
AccueilInternationalRebel’s Romance délivre Godolphin

Rebel’s Romance délivre Godolphin

Meydan (AE), samedi

Dubai Sheema Classic (Gr1)

Rebel’s Romance délivre Godolphin

La Dubai Sheema Classic (Gr1) était la dernière chance pour Godolphin de repartir avec une victoire lors de ce meeting de la Dubai World Cup, puisque les Boys in Blue n’avaient pas de partants dans la belle. Chose faite, avec un Rebel’s Romance (Dubawi) revenu à son meilleur niveau. Attentiste dans une course où revenir était un défi, Junko (Intello) est septième à neuf longueurs.

S’il y avait une palme de la course la plus frustrante du monde…

La “Sheema” est une course particulière. Souvent splendide sur le “papier”, elle s’avère régulièrement incroyablement frustrante sur la piste. La faute souvent à un manque de rythme qui engendre nombre de malheureux. Aidan O’Brien devait bien le savoir et il a aligné son Point Lonsdale (Australia) pour aider Auguste Rodin (Deep Impact). Il est allé devant et a imprimé du rythme mais presque personne ne l’a vraiment suivi. La Sheema favorise les chevaux allant devant et l’équipe de Rebel’s Romance ne s’est pas fait piéger. Il a emboîté le pas à Point Lonsdale, a placé son accélération dans la ligne droite et personne n’a pu le remonter. Deuxième de la Dubai Turf, Cristian Demuro est deuxième, à deux longueurs, de la Sheema Classic avec son fidèle Shahryar (Deep Impact), ancien lauréat de l’épreuve et qui a suivi Rebel’s Romance en face quand Point Lonsdale a accéléré. Là encore, le bon choix. Point Lonsdale a cédé et Rebel’s Romance a placé son attaque, n’étant jamais inquiété et s’imposant de deux longueurs devant Shahryar.

C’est Liberty Island (Duramente) qui a crevé l’écran. Loin, très loin encore à l’entrée de la ligne droite, elle s’est retrouvée dans une mission impossible. La pouliche a terminé en boulet de canon pour arracher la troisième place à une longueur. Elle a été la seule à refaire véritablement du terrain, Cette première expérience à l’international n’est pas couronnée de succès mais a certainement donné des indications à son entourage, en vu d’éventuels prochains voyages. Et Auguste Rodin ? Avec lui, c’est tout ou rien et, samedi, ce fut rien : il est dernier décollé. Une mauvaise performance, mais l’année 2023 nous a appris à ne pas le rayer sur une mauvaise sortie… Simca Mille (Tamayuz) fait partie des éléments n’ayant pas pu refaire de terrain, concluant neuvième, tout comme Sisfahan (Isfahan), dixième.

Leçon apprise ?

« Charlie [Appleby, ndlr] a bien adapté la tactique », a expliqué William Buick, jockey de Rebel’s Romance. La leçon avait été durement apprise en 2022 quand Yibir (Dubawi) avait participé à l’épreuve, étant dernier à l’entrée de la ligne droite et finissant en trombe pour venir “mourir” à une encolure du lauréat Shahryar. Rebel’s Romance n’est pas n’importe qui et remporte son deuxième succès lors de la nuit de la Dubai World Cup, réussissant quelque chose de peu banal puisque, à 3ans, il avait gagné l’UAE Derby (Gr2) sur le dirt. À 4ans, il avait enchaîné trois victoires de Gr1 : Grosser Preis Von Berlin, Preis Von Europa et Breeders’ Cup Turf. L’année 2023 a été très compliquée mais il venait de remontrer son vrai visage à Doha, dans le H. H. The Amir Trophy (Gr1 local) – et cette victoire à Dubaï est une excellente nouvelle pour le Qatar qui a sérieusement “musclé” les allocations de son grand meeting.

Charlie Appleby a commenté : « J’étais avec David Loder et je lui ai dit que ce cheval était capable de tenir les 2.800m sans problème. Je savais qu’il ne craquerait pas, même si d’autres finissaient fort. Je suis ravi pour toute l’équipe. Il s’était un peu perdu, cela s’est mal passé à Saratoga [dans les Bowling Green Stakes, Gr2, en juillet 2023, ndlr] et il a perdu confiance à ce moment-là. Nous sommes donc allés courir la Listed à Kempton [Wild Flower Stakes, en décembre, ndlr] ce qui était la chose à faire pour qu’il reprenne confiance en lui. Au Qatar, William Buick lui avait donné une course splendide. Aujourd’hui, son jockey l’a parfaitement monté, c’est vrai… mais il montait aussi un excellent cheval ! »

Le frère de Measured Time

Élevé par Godolphin, Rebel’s Romance est un fils de Dubawi (Dubai Millennium) et de Minidress (Street Cry), battue du minimum dans les Height of Fashion Stakes (L, 2.000m) à 3ans. La jument a donné trois black types, dont Measured Time (Frankel), gagnant des Jebel Hatta Stakes (Gr1) et quatrième quelques minutes plus tôt de la Dubai Turf (Gr1). Elle a un yearling par Dubawi. Short Skirt (Diktat), la deuxième mère, a gagné les Musidora Stakes et les St. Simon Stakes (Grs3). Il s’agit de la souche du champion japonais Victoire Pisa (Neo Universe qui avait remporté l’Arima Kinen et la Dubai World Cup (Grs1).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires