dimanche 16 juin 2024
AccueilInternationalSept français pour la réunion de la Dubai World Cup

Sept français pour la réunion de la Dubai World Cup

MEYDAN (AE), SAMEDI

Sept français pour la réunion de la Dubai World Cup

Lundi, les partants et les montes de la grande réunion de la Dubai World Cup ont été validés. Les sept chevaux français sont toujours sur les rangs en attendant le tirage au sort des places à la corde, mercredi.

Ils seront trois dans la Dubai Gold Cup (Gr2) : Sober (Camelot) sera associé à Maxime Guyon, Sevenna’s Knight (Camelot) à Mickaël Barzalona alors que Christophe Soumillon se mettra en selle sur Al Nayyir (Dubawi). Junko (Intello) fait partie des douze candidats à une édition du Dubai Sheema Classic (Gr1) qui s’annonce explosive avec notamment au départ la championne japonaise Liberty Island (Duramente) ainsi qu’Auguste Rodin (Deep Impact). Les autres européens en lice sont Rebel’s Romance (Dubawi), le “FR” Sisfahan (Isfahan), le représentant de Sir Alex Ferguson Spirit Dancer (Frankel) ainsi qu’Emily Upjohn (Sea The Stars) qui sera associée à Kieran Shoemark. Facteur Cheval (Ribchester) sera monté par Maxime Guyon dans le Dubai Turf (Gr1) alors que Mickaël Barzalona se mettra en selle sur le représentant de Honkong, Voyage Bubble (Deep Field). Lord North (Dubawi) ambitionnera une quatrième victoire historique dans ce tournoi sous la selle de Lanfranco Dettori et la maison Gosden alignera aussi la jument Nashwa (Frankel) confiée à Holly Doyle.

Dettori poids léger pour Godolphin

Le “FR” King Gold (Anodin) va retrouver la ligne droite dans l’Al Quoz Sprint (Gr1) où il sera associé à Stéphane Pasquier. Ce sprint sur le gazon nous a valu une jolie surprise à la lecture des montes. En effet, la représentante Godolphin, Star of Mystery (Kodiac), sera montée à 53 kilos par Lanfranco Dettori, qui va endosser un rôle de jockey poids plume après son hiver passé en Californie. Mickaël Barzalona, qui avait monté la pensionnaire de Charlie Appleby lors de son succès dans le Blue Point Sprint (Gr2), sera associé cette fois à l’autre pouliche de 3ans, Frost at Dawn (Frosted), qui a devancé Star of Mystery dans le Nad Al Sheba Turf Sprint (Gr3) avec à la clé le record de la piste Meydan sur 1.000m (55’’41).

Asfan Al Khalediah sort de l’Arabie saoudite

Le septième français, associé là encore à Maxime Guyon, sera le pur-sang arabe Hadi de Carrère (Nieshan). Ce pensionnaire de Thomas Fourcy est candidat à la Dubai Kahayla Classic (Gr1), dans laquelle il s’était classé troisième en 2022. Hadi de Carrère sera notamment opposé à Asfan Al Khalediah (Laith Al Khalediah) qui fera le déplacement d’Arabie saoudite où il est invaincu en quatorze sorties, avec notamment un succès obtenu dans le Obaiya Classic (Gr1) lors de la réunion de la Saudi Cup.

Tout va bien chez les Fabre

Lundi matin les trois pensionnaires d’André Fabre ont fait leur canter sur la piste d’entraînement en Tapeta suivis à distance de Facteur Cheval. Richard Lambert, garçon de voyage de la maison Fabre, a déclaré aux reporters du Dubai Racing Club : « Junko a bien récupéré de son voyage. Il est très calme et ne fera pas grande chose d’ici à la course. Sober a également bien voyagé cette année tout comme Sevenna’s Knight ». Mardi matin, les trois atouts du maître cantilien se rendront sur le gazon de Meydan.

Laurel River, douze millions de raisons

Douze chevaux sont attendus dans la Dubai World Cup (Gr1) et, lundi matin, le lauréat du Santa Anita Handicap (Gr1) Newgate (Into Mischief), a accompli son breeze sur 1.600m afin de découvrir le dirt de Meydan. Il était associé à son cavalier du matin, Beto Gomez. Jimmy Barnes, fidèle assistant de Bob Baffert, a déclaré : « Nous sommes ravis de son comportement : il a fait exactement ce qu’on a lui demandé… » Samedi, Newgate sera associé à Lanfranco Dettori. Mardi les japonais Ushba Tesoro (Orfèvre) et Derma Sotogake (Mind Your Biscuits) sont également attendus pour effectuer un dernier travail sérieux.

Laurel River (Into Mischief) a été le plus le plus impressionnant des gagnants du Super Saturday. Suite à son succès de près de sept longueurs dans le Burj Nahaar (Gr3) sur le mile, il avait deux options : Godolphin Mile (Gr2) ou Dubai World Cup (Gr1). Son entraîneur, Bhupat Seemar, a décidé de tenter sa chance dans le sommet de la soirée : « Franchement, je ne sais pas s’il pourra tenir les 2.000m mais, eu égard à son pedigree, cela reste possible. Laurel River est par le Champion Sire américain Into Mischief et sa mère est une sœur (par Empire Maker) de deux chevaux qui ont brillé sur 2.000m et plus. Il y a autre chose qui m’a incité à le courir. Le Godolphin Mile est une course où il y aura beaucoup de partants. Le cheval risque de devoir batailler ferme pour prendre la tête et, au final, seulement pour un million d’allocations. Dès lors, je pense que nous avons douze – bonnes – millions de raisons de le tester dans la Dubai World Cup… »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires