jeudi 13 juin 2024
AccueilCoursesYann Barberot, d’"Allaire" à "Wertheimer"

Yann Barberot, d’”Allaire” à “Wertheimer”

Yann Barberot, d’”Allaire” à “Wertheimer”

Au 25 mars, on trouve 24 poulains de 2ans à l’entraînement chez Yann Barberot – il en comptait 21 l’an dernier au 30 mars. Son équipe de 2ans 2023 avait été emmenée par Beauvatier et l’histoire va continuer en 2024 avec sa sœur de 2ans, dans ses boxes.

En 2023, France Galop donne le 2ans Beauvatier (K) (Lope de Vega) comme numéro 1 de l’écurie de Yann Barberot aux gains, avec un total de 157.720 € d’allocations (256.985 € allocations & primes propriétaires). Ce qui est vrai… si on ne prend en compte que les gains obtenus en France ! L’écurie a en effet vécu de grands moments avec le voyageur Zagrey (Zarak). Yann Barberot a démontré ne pas avoir peur de tenter l’aventure à l’étranger lorsqu’il a les chevaux pour et Zagrey a vu du pays l’an passé : il a gagné le Grosser Preis von Baden (Gr1), mais il a aussi pris la troisième place d’une Dubai Sheema Classic exceptionnelle, remportée par Equinox (Kitasan Black), qui sera sacré meilleur cheval du monde en 2023, devant Westover (Frankel), futur gagnant du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) – devant Zagrey, deuxième – et devant Mostahdaf (Frankel), qui confirmera être un “pur 2.000m” de grande classe en remportant les Prince of Wales’s et les International Stakes (Grs1).

Revenons aux 2ans. La star de l’écurie a donc été Beauvatier, pour les couleurs de Philippe Allaire – dont on connaît le talent, notamment pour façonner les 2ans dans sa discipline du trot ! Un Beauvatier invaincu lors de ses quatre premières sorties, dont le Prix Roland de Chambure (L) et le Prix La Rochette (Gr3), avant de conclure troisième du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) couru “façon sprint”. Le poulain avait tracé les deuxièmes meilleurs 600 derniers mètres de la course en 32’’73 – Rosallion (Blue Point), le lauréat, les parcourant en 32’’61. Yann Barberot a eu deux gagnants black types chez les 2ans 2023, l’autre étant Laulne (Starspangledbanner), gagnante du Prix Six Perfections (Gr3) puis troisième du Calvados (Gr2) et deuxième du Prix Éclipse (Gr3). Au total, les 2ans de l’écurie ont couru 83 fois, pour 15 victoires (18 % de réussite à la gagne) et 23 places, pour un pourcentage de réussite dans les trois premiers de 45,7 %. Ce sont 25 chevaux de 2ans individuels qui ont couru, dont cinq ont gagné au moins une course. En plus de Beauvatier et Laulne, il s’agit de Luiza Béré (Territories), troisième également du Critérium du Languedoc (L), Ne me Quitte Pas (US Navy Flag), monté en 41 de valeur, et Lasair (Mehmas), cédé suite à sa victoire dans un réclamer en juin – après deux autres succès dans ce type de compétition.

Les premiers Wertheimer & Frère

En 2024, Yann Barberot devient un des entraîneurs “Wertheimer & Frère”. Il a, au 25 mars, six 2ans de l’écurie dans ses boxes : Cleef (Dubawi & Queen’s Jewel), Politicienne (Intello & Wanderina), Tooblue (Pinatubo & Âme Bleue, issue donc de l’acquisition des effectifs Dayton), Végétale (Lope de Vega & High Quality), Vocaliste (Frankel & Sasparella) et Without (Lope de Vega & You Alone).

Au total, les 24 poulains de 2ans de Yann Barberot appartiennent à seize propriétaires ou associations de propriétaires différentes. Maurice Lagasse a, au moment de notre pointage, deux 2ans à l’entraînement chez le professionnel deauvillais : Jeff (Ardad) et Si Seulement (Hello Youmzain). C’est aussi le cas de Philippe Allaire, avec Key to Victory (Goken) – en association – et Rebel Moon (Sea the Moon & Amaranthe), ce dernier ayant été acheté 200.000 € au mois d’août à Arqana. Notons que son épouse, Gilte Poulsen-Allaire, a aussi une 2ans chez Yann Barberot avec Lilarose (Goken), qu’ils ont co-élevée. C’est le deuxième produit de la mère, Lilas Mauve (Rip van Winkle), une sœur de Palombe (Nathaniel, 1re Prix Gold River, L), achetée 26.000 € à la vente d’été 2019 Arqana. Lilas Mauve est aussi une petite-fille de Grey Lilas (Danehill), gagnante du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), et donc une nièce de la championne Golden Lilac (Galileo).

Côté étalons

L’étalon le plus présent parmi les 2ans 2024 de Yann Barberot est Goken (Kendargent), avec trois éléments dont deux appartenant aux époux Allaire. Le troisième est une pouliche : Hacqueville, représentante de Gérard Augustin-Normand et fille d’Hallotière (Hurricane Run), une propre sœur du rapide Bunker, qui a remporté le Prix François Boutin (L, à l’époque) et a pris la deuxième place des Chesham Stakes (L) auparavant à Royal Ascot – Listed réservée aux 2ans aux origines axées “tenue”. Lope de Vega (Shamardal) suit, avec deux 2ans, tous deux pour l’écurie Wertheimer & Frère. On note une curiosité dans les boxes du professionnel deauvillais, la présence Libyan Pharoah, un représentant de Mohamed Eldubeba et seul 2ans issu du champion et gagnant de la Triple couronne American Pharoah (Pioneerof the Nile) déclaré à l’entraînement en France au 25 mars. La mère, Kenlova (Kendargent) – sœur de bonnes 2ans comme Lova ou Lovamour –, avait gagné le Prix de la Reine Blanche (Inédites) pour ses débuts et pris dans la foulée la troisième place du Prix du Bois, puis du Prix Six Perfections (Grs3).

Beauvatier et sa sœur

Au total, douze des vingt-quatre 2ans sont passés sur un ring de vente. Le plus cher est une représentante d’Everest Racing et de Yann Barberot. Il s’agit de Lhapka, une fille de Siyouni et Enchanting Skies (Sea the Stars), achetée 650.000 € à la vente de yearlings d’août Arqana. Elle est donc la sœur de Beauvatier. Le deuxième plus cher est aussi une pouliche : Corey Beach, achetée 320.000 €, issue de la deuxième génération de Blue Point… Découvrez-la dans nos coups de cœur.

Nos cinq coups de cœur

COREY BEACH (F2)

Blue Point & Front Contender, par Teofilo

Pr. : Al Shaqab Racing

El. : Haras du Mont-dit-Mont

Nicolas de Watrigant a signé le bon à 320.000 € pour cette fille de Blue Point (Shamardal), lequel a fait sensation avec ses premiers 2ans l’an passé, et avait expliqué en compagnie de Benoît Jeffroy : « Coup de cœur ! Une pouliche extraordinaire, qui a fait preuve d’un tempérament exceptionnel, très mature physiquement. » La mère, Front Contender (Teofilo), a gagné deux courses, à 3ans et 4ans, sur 1.900m. Il s’agit de son deuxième produit, le premier n’ayant pas brillé en compétition. On retrouve de la vitesse avec la deuxième mère, Zeiting (Zieten), gagnante du Prix Zeddaan (L). Elle a donné Combat Zone (Refuse to Bend), gagnant du Grosse Europa Meile (Gr2), Royal Empire (Teofilo), qui a remporté les Geoffrey Freer Stakes (Gr3), et Zut Alors (Pivotal), troisième du Prix Miesque et mère de la classique Précieuse (Tamayuz), lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

IRÈNE (F2)

Kodi Bear & Fridoline, par Septième Ciel

Pr. : Écuries Serge Stempniak

El. : Gestüt Zur Kuste

Achetée 140.000 €, Irène (Kodi Bear) est la propre sœur de la rapide et précoce Diablotine, qui remporta le Prix du Début (Inédits) puis le Prix des Rêves d’Or (L). C’est une souche qui ne manque pas de vitesse et qui ne cesse de voir sa page se charger en black type. La mère, Fridoline (Septième Ciel), est une sœur de Fred Lalloupet (Elusive City), gagnant du Cor de Chasse et du Servanne (Ls), de Mon Pote le Gitan (Thunder Gulch), qui remporta le Prix Servanne (L) et a pris la troisième place du Prix de Cabourg (Gr3), mais aussi de Frida La Blonde (Elusive City), d’où Beat Le Bon (Wootton Bassett) et surtout Bucanero Fuerte (Wootton Bassett) et Wooded (Wootton Bassett).

KEY TO VICTORY (F2)

Goken & Key Success, par Kodiac

Pr. : Philippe Allaire, Normandie Breeding, Sylvain Vidal & Yann Barberot

El. : Barberot (S), Axelle Vitse, Valentine Vitse & Guy Pariente Holding

On retrouve de la vitesse et de la précocité avec Key to Victory (Goken)… et une famille que Yann Barberot connaît bien, lui qui est co-éleveur de la pouliche. Il l’était déjà sur le premier produit de Key Success (Kodiac), un certain Axdavali (Goken), deuxième du Prix du Bois ainsi que du Prix du Pin (Grs3) et troisième notamment du Messidor (Gr3). Il est aussi le co-éleveur de sa sœur, la rapide Axdaliva (K) (Elusive City), deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L)…

TOOBLUE (F2)

Pinatubo & Âme Bleue, par Dubawi

Pr. : Wertheimer & Frère

El. : Dayton Investments Ltd

Tooblue fait partie des effectifs Wertheimer & Frère ayant intégré l’écurie de Yann Barberot. Acquise par ses propriétaires lors de l’achat des effectifs Dayton, elle fait partie de la première production du rapide et précoce Pinatubo (Shamardal) – l’écurie Wertheimer & Frère allant, sauf exception, aux étalons confirmés. Âme Bleue, la mère, est née dans la pourpre, étant par Dubawi et Aquarelliste (Danehill), et elle a remporté le Prix de la Calonne (L) avant de se classer deuxième du Prix Jean Romanet (Gr1). Au haras, elle a dans un premier temps rencontré deux étalons axés vers la tenue : Galileo (Sadler’s Wells), puis son fils Australia. Ce dernier croisement a donné Oceania Legend, invaincu en deux sorties durant l’hiver de ses 3ans sur 1.600m (et mort à 3ans). Croisée à un miler, Âme Bleue a donné Sword (Kingman), quatrième pour ses débuts à 2ans l’an passé mais en finissant bien.

MISTER CHANG (M2)

Mehmas & Terrichang, par Dandy Man

Pr. : Écurie Normandy Spirit, Écurie Olivier Morel & Écurie Kingdom Horse

El. : Indivision Terrichang 2022

Mister Chang est né pour aller vite… Et, d’ailleurs, il est engagé dans le Prix Mercier Vendée (Inédits), dimanche au Lion-d’Angers, tout comme sa camarade d’entraînement Key to Victory. On ne présente plus Mehmas mais Mister Chang est le premier produit de Terrichang (Dandy Man), elle-même vite et précoce. Cette pensionnaire de Karl Burke a pris la deuxième place du Champion Two Years Old Trophy (L), au mois d’août de ses 2ans, pour sa deuxième sortie. Il s’agit d’une sœur de Salt Lake City (Holy Roman Emperor), troisième du Prix François Boutin (L, à l’époque).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires