mardi 18 juin 2024
AccueilCoursesC4 CLEOPATRE

C4 CLEOPATRE

Saint-Cloud, vendredi

Prix Cléopâtre (Gr3)

Halfday, de dernière à première

1re  HALFDAY

2e  FUN WITH FLAGS

3e  WAR CHIMES

Il y avait plusieurs interrogations autour de la candidature d’Halfday (Lope de Vega) dans le Prix Cléopâtre (Gr3). Elle faisait une rentrée et découvrait le gazon en compétition, sur une piste très assouplie, et cela directement dans un Groupe. La représentante de l’écurie Wertheimer et Frère s’est imposée en montrant un brin de classe.

Il y a eu trois pouliches et les autres dans le Prix Cléopâtre. Make a Wish (Morandi) a animé à un rythme régulier avec War Chimes (Summer Front) à son extérieur. Cette dernière a pu aller chercher l’appui de la lice extérieure dans la ligne droite mais elle a vu passer Fun with Flags (Zoffany). S’infiltrant entre ses deux rivales, Puis Halfday est passée de dernière à première en trois foulées. Elle a bien soutenu son effort jusqu’au bout pour s’imposer de deux longueurs et demie devant Fun with Flags, qui a un peu marqué le pas pour finir, tandis que War Chimes est troisième à une longueur. Les autres sont plus loin. Paraiba (Soldier Hollow) a été déclarée non-partante. Son entraîneur, Francis-Henri Graffard, nous a indiqué : « C’est une question de terrain. Si cela avait été souple, elle aurait couru même si nous savons, sur son comportement le matin, qu’elle est réellement une pouliche de bon terrain. Je ne pensais pas que la piste serait encore aussi assouplie… La pouliche est dans le Prix de l’Avre (L), qui est une possibilité si le soleil revient. Le Prix de la Seine (L) pourrait aussi être une option. »

Quand Wertheimer investit sur Juddmonte

Halfday est née dans la pourpre, par Lope de Vega (Shamardal) et Daytime, une pure Juddmonte, par Frankel (Galileo) et la championne Midday (Oasis Dream). Deuxième du prix du Grand Chesnay (Inédites) sur la fibrée de Deauville au début du mois de décembre, sa fille Halfday avait ouvert plaisamment son palmarès 21 jours plus tard sur la P.S.F. de Chantilly. Grande pouliche mais qui doit encore prendre de la force, Halfday a certainement de la marge. Pierre-Yves Bureau, qui gère les intérêts de l’écurie Wertheimer & Frère, nous a dit : « Nous sommes ravis ! Ce succès nous fait réellement très plaisir. La pouliche est le premier produit de sa mère, que nous avons achetée auprès de Juddmonte [à l’amiable, ndlr]. Nous ne connaissions pas forcément très bien la jument lorsque nous avons réalisé le premier croisement. Halfday est une grande pouliche, assez légère, avec un pedigree exceptionnel. Quand on la regarde aujourd’hui, on voit qu’elle n’est pas encore venue, pas fleurie. Carlos [Laffon-Parias, ndlr] a décidé de courir car elle avait bien travaillé. Nous allons voir comment elle prend cette course et la laisser fleurir, mais je pense que nous n’allons rien inventer. C’est entre les mains de Carlos, nous allons la respecter. » Carlos Laffon-Parias, de son côté, a commenté : « Je n’étais pas inquiet concernant la découverte du gazon, mais plus sur la qualité de l’opposition. Elle est par Lope de Vega et une famille Juddmonte qui a de la tenue et fait le gazon. Aujourd’hui, le but était de lui donner une rentrée. Elle n’est pas encore fleurie. L’important était de se placer aujourd’hui mais gagner c’est encore mieux, étant donné que je travaille pour des propriétaires et éleveurs. J’espère qu’elle fera une belle saison, d’autant plus que c’est ma dernière ! Le Diane ? J’espère, mais nous ne sommes pas encore là… »

Fun with Flags à revoir en bon terrain

Fun with Flags a perdu son invincibilité, elle qui venait de gagner le Prix Rose de Mai (L) en terrain extrême. Jérôme Reynier, son entraîneur, nous a dit : « Je pense que les 2.100m sur ce type de terrain sont le bout du monde. Il faut la revoir sur une piste plus rapide, peut-être sur plus court ? Nous verrons, selon sa récupération, si nous tentons le Prix Saint-Alary (Gr2), avec corde à droite, en espérant que le soleil finisse par revenir… Elle est battue mais je crois qu’elle réalise aujourd’hui sa meilleure valeur. La gagnante a le droit d’être bonne et la troisième avait le meilleur rating de la course. Elle monte en puissance et se comporte bien. Nous verrons si, dans des conditions différentes, elle peut éventuellement prendre sa revanche. Fun with Flags arrive de Marseille – où il fait beau et chaud – à Saint-Cloud où elle trouve des conditions hivernales, en devant lui remettre la “grosse couverture” au box. Cela peut les dérégler aussi. Nous sommes déçus dans le sens où nous aurions aimé qu’elle préserve son invincibilité, comme Lazzat, mais elle est en pleine évolution. »

War Chimes avec les Oaks en ligne de mire

David Menuisier a aligné plusieurs 3ans dans les préparatoires classiques françaises et tous ont été battus mais l’entraîneur a pris ces courses comme de vraies préparatoires. War Chimes faisait une rentrée et elle a eu une bonne leçon pour son retour en piste. Avec elle, l’entraîneur pense aux Oaks d’Epsom (Gr1). Il nous a dit : « C’est une super rentrée. Elle était à 80 % et l’idée, comme avec les autres, est de l’amener en progression. Elle semblait partie pour gagner, puis a demandé un bol d’air avant de revenir finir. Nous sommes venus ici dans l’idée de lancer sa saison en vue des Oaks. Pour moi, elle sera mieux sur 2.400m. Pour la prochaine étape, nous pouvons réfléchir au Prix Saint-Alary ou aux Musidora Stakes à York. »

La forme de Lope de Vega

Élevée par ses propriétaires, Halfday est une fille de l’étalon de Ballylinch Stud Lope de Vega (Shamardal) qui est en très grande forme actuellement. Jeudi, il a signé un coup de trois en Angleterre. C’est le grand-père d’Hateem (Phoenix of Spain), gagnany des Craven Stakes (Gr3) à Newmarket. Mais c’est aussi et surtout le père de Supercooled (Lope de Vega), lauréat du Prix Machado (Classe 1). Autre espoirs classiques, Beauvatier (Lope de Vega) et First Look (Lope de Vega) sont monté sur le podium de préparatoires françaises… Halfday est le premier gagnant de Groupe (mais le deuxième black type) issu du croisement de Lope Vega sur une fille de Frankel (Galileo). Ce croisement a eu cinq partants à ce jour. 

Une petite-fille de la championne Midday

Halfday est issue de Daytime (Frankel), placée d’un maiden sur 2.400m à Maisons-Laffitte. Halfday est le premier produit de la jument qui a une yearling, Seine (Le Havre), à l’entraînement chez André Fabre, et un foal, Nightime (Wootton Bassett). Elle a rencontré Zarak (Dubawi) en 2023.

La deuxième mère n’est autre que la championne Midday (Oasis Dream), triple lauréate des Nassau Stakes (Gr1), mais aussi gagnante des Yorkshire Oaks, du Prix Vermeille ou encore du Breeders’ Cup Fillies and Mare Turf (Grs1). Outre Daytime, on lui doit Noon Star (Galileo), lauréate des Oaks Stakes (L, 2.000m) en Angleterre, Midterm (Galileo), gagnant du Classic Trial (Gr3, 2.000m), et aussi Mori (Frankel), deuxième des Ribblesdale Stakes (Gr2) à Ascot. Il s’agit d’une grande souche de Juddmonte, celle d’Hot Snap, Elmaamul, ou encore de Reams Of Verse

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’17’’64

De 1.000m à 600m : 31’’69

De 600m à 400m : 12’’31

De 400m à 200m : 12’’36

De 200m à l’arrivée : 12’’68

Temps total : 2’26’’68

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Lope de Vega

Vettori

Lady Vettori

Lady Golconda

HALFDAY (F3)

Galileo

Frankel

Kind

Daytime

Oasis Dream

Midday

Midsummer

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires