dimanche 16 juin 2024
AccueilInstitutionÇa bouge à l’Afasec !

Ça bouge à l’Afasec !

Ça bouge à l’Afasec !

L’Afasec a réuni mercredi ses administrateurs en Assemblée générale extraordinaire (A.G.E.) puis en Assemblée générale ordinaire (A.G.O.) pour faire évoluer ses statuts, élire ses nouveaux présidents et vice-présidents.

Évolution des statuts

Soutenue par les ministères de tutelle, l’Afasec a fait valider à l’unanimité de ses 21 administrateurs la réforme de ses statuts, approuvés préalablement par les Conseils d’administration de France Galop et de la Setf. Cette refonte vise à simplifier et moderniser les statuts et la gouvernance de l’Afasec. La représentativité de tous les acteurs des écuries de course demeure inchangée [Fédération nationale – socioprofessionnels entraîneurs et cavalier du trot et du galop (association d’entraîneurs, de jockeys et de drivers) – France Galop et Setf] et la nouvelle gouvernance vise à rendre les administrateurs encore plus acteurs des destinées de l’Afasec.

Élie Hennau, nouveau président

L’A.G.E. a été suivie de l’A.G.O. pour élire les nouveaux présidents et vice-président. Le président actuel, Bernhard Opitz, n’était pas candidat à sa réélection, ayant décidé de poursuivre sa carrière en dehors des courses hippiques. Les sociétés-mères ont proposé, et les administrateurs ont validé, la nomination d’Élie Hennau, directeur général de France Galop, comme nouveau président de l’Afasec.

Élie Hennau, nouveau président de l’Afasec, a déclaré : « Je suis fier de succéder à Bernhard Opitz et honoré de prendre la présidence de l’Afasec, aux côtés de nouveaux administrateurs. Je me réjouis de pouvoir collaborer avec la Setf, la F.N.C.H. et les socioprofessionnels de trot et de galop sur un sujet aussi essentiel pour la filière que celui du capital humain des écuries de course. J’aurai à cœur de poursuivre, avec tous les collaborateurs de l’Afasec, la démarche de transformation et de modernisation entreprise par l’Association ces dernières années. »

Guillaume Herrnberger, directeur général de l’Afasec, a indiqué : « Je suis ravi de l’aboutissement de ce projet de plus d’un an qui permet de doter durablement l’Afasec d’une gouvernance agile, opérationnelle et engagée aux côtés des salariés, pour le capital humain des écuries de courses. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires