dimanche 16 juin 2024
AccueilCoursesDar Toungi, la 800e de Jérôme Reynier

Dar Toungi, la 800e de Jérôme Reynier

Toulouse, dimanche

Le Vase d’Argent – 3e Étape du Défi du Galop (L)

Dar Toungi, la 800e de Jérôme Reynier

De manière assez inattendue, c’est Agador (Caravaggio) qui s’est élancé en tant que favori de cette étape du Défi du Galop, alors même que Jean-Claude Rouget avait déclaré plus tôt dans la semaine qu’il n’avait pas une toute première chance. À l’inverse, Dar Toungi (Kendargent) était un outsider. Mais avec une écurie en forme, comme celle de Jérôme Reynier, c’est le moment de battre le fer tant qu’il est encore chaud. Une audace qui a payé car Dar Toungi, en remportant sa première Listed à 6ans, permet à son mentor de décrocher le 800e succès de sa carrière d’entraîneur. L’homme de Calas galope en tête du classement des entraîneurs à l’heure où nous écrivons ces lignes. Et les 26.000 € promis au gagnant de ce Vase d’Argent seront précieux dans la bataille qui l’oppose à Jean-Claude Rouget. L’écart n’était que de 6.000 € entre le premier et le deuxième, dimanche, avant les courses.

Une course sur mesure

Harry Way (Galiway) a fait la course en tête, avec Aguador dans ses traces. Dar Toungi, lui, a galopé en quatrième position, en deuxième épaisseur. Dans la ligne droite, c’est dans un premier temps Agador qui est venu prendre le meilleur. Mais il n’a rien pu faire face au retour de Dar Toungi qui est facilement venu créer la différence sur une deuxième vague. Aguador est deuxième à un quart de longueur. Dilawar (Dubawi), bon finisseur, est troisième à trois quarts de longueur. Encore à cheval sur Dar Toungi, Tony Piccone a déclaré : « Je l’ai toujours adoré. C’est un bon cheval, même s’il a tendance à s’arrêter quand cela devient un peu dur. Mais quand la course est sur mesure, il arrive à donner le maximum. Aujourd’hui, malgré un mauvais numéro, il a eu une bonne course. Tout était réuni pour gagner. Le cheval était au top.  »

Bientôt 40 victoires black types pour l’association Seroul/Reynier

Cela fait plus de trois décennies que Jean-Claude Seroul, l’éleveur et propriétaire de Dar Toungi, a des chevaux black types. Et il a d’ailleurs dépassé les 100 victoires “en gras”. Mais tout s’est accéléré depuis qu’il travaille avec Jérôme Reynier. Le jeune entraîneur a décroché une première Listed pour Jean-Claude Seroul en 2018. En l’espace de seulement six ans, ils ont (déjà) obtenu 38 victoires de black types ensemble ! C’est déjà un tiers des succès de stakes de son fidèle propriétaire. Dimanche après-midi, Jérôme Reynier nous a confié : « Dar Toungi a toujours montré de la qualité. C’est bien qu’il remporte son épreuve black type, en particulier pour sa famille et pour son éleveur propriétaire. Comme Skalleti, autre produit de Kendargent, il se bonifie avec l’âge ! On va en faire un cheval pour le Défi du Galop et il devrait donc aller à Bordeaux la prochaine fois. On fera simplement l’impasse sur les épreuves de 2.400m. Tony Piccone le connaît parfaitement. Il l’a très bien monté. C’est une édition solide du Vase d’Argent. La dynamique est bonne pour l’écurie, surtout cette année. On essaye donc de forcer un peu le destin lorsque les chevaux sont en forme. Avant le coup, Dar Toungi​​ n’avait pas la première chance, lui qui restait sur une sixième place à La Teste. Mais pour gagner des courses, il faut présenter des partants. Et parfois, cela se révèle payant, à l’image de Zarakem (Zarak) que nous avons hésité à présenter dans le Prix d’Harcourt (Gr2), de Lazzat (Territorries) qui est toujours invaincu, de Facteur Cheval (Ribchester) à Dubai… Il faut tenter ! Quand cela se passe mal, il faut essayer de comprendre pourquoi, mais quand ça se passe bien, c’est magnifique. »

Le premier gagnant de la bonne Toungi

Élevé au haras du Cadran pour le compte de son propriétaire, Dar Toungi est un fils de Kendargent (Kendor), étalon au haras de Colleville, et de Toungi (Rock of Gibraltar), lauréate du Prix La Sorellina et deuxième des Prix Le Fabuleux et Isola Bella (Ls). Dar Toungi est le deuxième produit et le premier gagnant de sa mère, laquelle a également un 4ans, Gimanzor (Almanzor), encore maiden en cinq sorties. Toungi a également une 2ans nommée Dengie (Kendargent). La jument a été saillie par Gleneagles (Galileo) en 2023.

La deuxième mère, Tounsi (Sendawar), a remporté deux de ses sept sorties. Outre Toungi, elle a donné trois autres black types : Fadela Style (Desert Style), gagnante du Prix Georges Trabaud (L, à l’époque) et deuxième du Prix Chloé (Gr3), Santa Ponsa (Slickly), gagnante du Prix Caravelle (L) et deuxième du Prix Cléopâtre (Gr3), ou encore Carnevalo (Slickly), troisième du Prix Georges Trabaud.

Kenmare

Kendor

Belle Mécène

Kendargent

Linamix

Pax Bella

Palavera

DAR TOUNGI (H6)

Danehill

Rock of Gibraltar

Offshore Boom

Toungi

Sendawar

Tounsi

Chirrup

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires