jeudi 13 juin 2024
AccueilVentesDix millions pour la fille de Winx

Dix millions pour la fille de Winx

INGLIS EASTER YEARLING SALE (AU)

Dix millions pour la fille de Winx

L’Américain John Stewart de Resolute Racing n’y était pas allé par quatre chemins. Il avait clairement annoncé que, quoi qu’il en coûte, il voulait se porter acquéreur de la yearling issue du croisement entre Pierro (Lohnro) et la championne Winx (Street Cry)… Lundi, à Inglis Easter, il a ainsi posé une enchère à 9 MAU$ mais a finalement abdiqué lorsque Debbie Kepitis a levé le doigt à 10 MAU$ (6,07 M€). Debbie Kepitis, l’une des trois copropriétaires de Winx, a déclaré après cette bataille d’enchères : « Théoriquement, je ne voulais pas l’acheter. Elle passait sur le ring pour être vendue mais au cours des dernières semaines, ma famille ne voulait plus se séparer de la pouliche. Dès lors, nous avons décidé de faire le maximum pour la garder. Je me sens privilégiée d’être parvenue à conserver la pouliche pour ma famille. Désormais, nous pouvons toujours rêver qu’elle devienne une autre Winx et une future grande poulinière. Elle restera australienne pour toujours et c’est fabuleux ! » La pouliche sera bien logiquement entraînée par Chris Waller, l’homme qui a façonné Winx. Winny, comme elle est surnommée dans son entourage, a, selon les Australiens, battu le record mondial d’achat pour une yearling. En 2013, Al Shaqab Racing avait déboursé 5 MGns à Tattersalls October pour Al Naamah (Galileo), placée du Prix Cléopâtre et du Prix Minerve (Grs3). Au taux de change de l’époque, ce prix correspondait à 8,9 MAU$ alors qu’aujourd’hui ces 5 millions de Guinées représentent 10,08 MAU$.

Debbie Kepitis et son coup de cœur

C’est anecdotique, mais en 2013, Winx avait coûté 230.000 AU$ (140.000 €) à Magic Millions Gold Coast. Elle a engrangé dans sa carrière légendaire 26,42 MAU$ (16,03 M€), dont un tiers est tombé dans la poche de Debbie Kepitis. En fait, sans comptabiliser les frais (saillie, commissions, assurance, etc.) la propriétaire doit aujourd’hui payer à ses deux associés (Peter Tighe et Richard Treweeke) les deux tiers du prix affiché sur le ring. Debbie Kepitis est la fille de Bob Ingham, l’un des grands éleveurs australiens qui est décédé en 2020. En 2008, Bob Ingham avait vendu à Darley son haras, Woodland Stud, et presque 500 chevaux (étalons, poulinières et leurs produits, sujets à l’entraînement) pour 500 MAU$ (303 M€).

John Stewart battu mais pas abattu

John Stewart, battu sur la fille de Winx, a acheté quatre pouliches et deux poulains pour 5,44 MAU$ (3,3 M€) sous le nom de Resolute Racing. Il a déboursé 3 MAU$ (1,82 M€) pour une I Am Invincible (Invincible Spirit), deuxième produit de la gagnante de Gr1 Booker (Written Tycoon). Coolmore avait acheté sa mère pour 1,6 MAU$ (971.000 M€) avant de vendre l’an dernier son premier produit, un poulain là encore par I Am Invincible à 2,5 MAU$ (1,57 M€). John Stewart a commenté : « J’avais effectué le déplacement en Australie il y a quelques semaines et j’avais vu les deux pouliches qui figuraient en tête de ma liste. Je pense avoir acheté un joli lot de yearlings. C’est le coup d’envoi de Resolute Racing en Australie… »

Wootton Bassett et Justify millionnaires

Les trois top prices de la vente sont des femelles. Dans la session programmée dimanche, James Harron avait payé 2,1 MAU$ (1,27 M€) pour une fille de Zoustar (Northern Meteor). On relève 18 lots millionnaires au cours des deux sessions, soit huit de moins qu’en 2023. Parmi ceux-ci, deux sont issus d’étalons qui ont fait la navette. Un Wootton Bassett (Iffraaj), deuxième produit de la triple lauréate de Gr1 Sunlight (Zoustar) a été adjugé 1,4 MAU$ (850.000 €) à Paul Moroney alors que Guy Mulcaster, le courtier de confiance de Chris Waller, a mis 1,3 MAU$ sur la table pour un Justify (Scat Daddy). Frankel (Galileo) a vu huit de ses 10 yearlings vendus, au prix moyen de 393.750 AU$ (239.000 €) alors que Toronado (High Chaparral) a enregistré un joli 6 sur 6 pour un prix moyen de 334.167 AU$ (202.800 €). L’unique yearling issu d’Hello Youmzain (Kodiac), un demi-frère du gagnant de Gr1 et étalon Grunt (O’Reilly), a été acheté 400.000 AU$ (243.000 €) par Lindsay Park Racing.

Presque 550.000 spectateurs en ligne

Les indicateurs d’Inglis Easter sont tous en hausse, exception faite du taux de vendus qui est passé de 83 à 79 %. Le chiffre d’affaires s’est fixé à 150,85 MAU$ (91,55 M€), en progrès de 9,5 %. Il aurait même dépassé l’édition 2023 sans le record de la pouliche de Winx. Le prix moyen a progressé de presque 10 % à 429.786 AU$ (261.000 €). Cette vente a connu un authentique succès médiatique avec presque 550.000 spectateurs issus de 100 pays différents qui se sont connectés au site Inglis mais également à la page Facebook et la chaine Youtube.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires