dimanche 16 juin 2024
AccueilCoursesGrandeur Nature et Sel Jem signent une prometteuse rentrée

Grandeur Nature et Sel Jem signent une prometteuse rentrée

Compiègne, lundi

Prix d’Aumale (Haies)

Grandeur Nature et Sel Jem signent une prometteuse rentrée

Le Prix d’Aumale s’annonçait passionnant avec les rentrées du lauréat du Prix La Haye Jousselin (Gr1) 2023, Grandeur Nature (Lord du Sud), et celle du gagnant du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2022, Sel Jem (Masked Marvel). Les deux champions étaient superbes au rond de présentation. Un peu frais, Sel Jem a galopé en tête une partie de la course, partant parfois de loin sur ses obstacles. Grandeur Nature a lui aussi évolué avec les leaders. Sur le plat, Sel Jem s’est bien relancé, mais Grandeur Nature et Tiger de Juilley (Tiger Groom) avaient fait le trou. Ce dernier a fait galoper le cheval du haras de Saint-Voir, lequel a donné un bon coup de rein pour finalement l’emporter sûrement.

De bonnes notes avant le grand examen du Grand Steeple

Les réapparitions de Grandeur Nature et Sel Jem ont été très convaincantes. D’autant que le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé n’est pas forcément connu pour être prêt d’emblée, hormis dans La Haye Jousselin 2023. Mais il avait son terrain et il semble meilleur que jamais. Son jockey, Gaëtan Masure, a déclaré au micro d’Equidia : « Il faisait une rentrée mais il a montré toute sa qualité. Dans un mois [ce qui sous-entendrait qu’il irait directement sur le Grand Steeple, ndlr], nous verrons ce que cela donnera. Je pense qu’il va dans tous les terrains et que ce ne sera pas une excuse. »

De son côté, Hector de Lageneste, co-entraîneur de Sel Jem avec Guillaume Macaire, nous a appris : « Nous sommes très contents de son comportement. C’est un réel bonheur de le revoir en piste. Nous avons vu ce que nous voulions voir. Il avait un peu trop d’envie, mais c’est normal après plus d’un an et demi d’absence. Sa rentrée est très bonne et nous verrons pour la suite. » Tiger de Juilley a réalisé une très belle valeur en faisant jeu égal ou presque avec deux champions, même s’il avait pour lui d’avoir déjà effectué sa réapparition. Colbert du Berlais (Poliglote) a attendu et semblait en mesure de gagner dans le tournant final, mais il est resté là dans la ligne droite, finissant quatrième devant Iamastar (Balko). In Love (K) (Great Pretender) n’a pas si mal couru, terminant à la sixième place. Son mentor, Hugo Merienne, nous a précisé : « Nous l’avons laissé un peu tranquille et il avait besoin de cette sortie pour se tonifier. Les haies, ce n’est pas son sport. C’est un cheval qui peut faire des kilomètres et des kilomètres. Nous allons courir le Prix Ingré (Gr2), puis nous verrons ce que nous ferons. » Un Prix Ingré dans lequel nous pourrions revoir certains autres participants de ce Prix d’Aumale…

Un frère de C’est le Bouquet

Élevé par le haras de Saint-Voir et madame Bernard-Maurice Goin, Grandeur Nature est un fils de Lord du Sud (Linamix) et de Radio Saint-Voir (Robin des Champs), gagnante pour ses débuts en fin d’année de 4ans sur les haies de Langon, sans confirmer par la suite en trois sorties. Il est le deuxième gagnant de Groupe de la jument après C’est le Bouquet (Coastal Path), vainqueur de six courses en steeple dont le Prix Montgomery (Gr3) et le Grand Steeple-Chase de Bordeaux (L). Radio Saint-Voir a une 6ans, Ici Saint-Voir (Free Port Lux), un 5ans, Jubilez (Karaktar), qui est chez Hugo Mérienne, un 4ans, Kilomètre Illimité (No Risk at All), lauréat du Prix Roger de Minvielle (L), et Libre Arbitre (Ivanhowe), un 3ans entraîné par Hugo Merienne.

La deuxième mère, Miss Noir et Or (Noir et Or), a gagné neuf courses sur le cross palois et a terminé deuxième du Grand Cross de Pau (L). Elle a notamment donné Sleeping Jack (Sleeping Car), vainqueur de 13 courses en haies et en steeple, dont le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), le Grand Prix de Pau et le Prix Troytown (Grs3), et Chercheur d’Or (Robin des Champs), lauréat du Gran Premio Merano (Gr1), troisième du Prix La Périchole (Gr3) et quatrième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Miss Noir et Or a aussi produit Dollar Jack (Sleeping Car), gagnant du Prix William Head (L), et Pak Jack (Pitchounet), placé de Listed sur les fences d’Aintree. L’appellation “Jack” rappelle l’élevage de Georges Vuillard, qui s’est distingué sur la scène française et internationale en obstacle, durant les années 90 et au début des années 2000, notamment grâce à Line Marine (Agent Bleu) et Or Jack (Noir et Or), entre autres…

Mendez

Linamix

Lunadix

Lord du Sud

Esprit du Nord

Marseillaise

Mariana

GRANDEUR NATURE (H8)

Garde Royale

Robin des Champs

Relayeuse

Radio Saint-Voir

Noir et Or

Miss Noir et Or

Miss Timmy

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires