dimanche 14 avril 2024
AccueilInstitutionLes grands projets de Nantes pour ses pistes

Les grands projets de Nantes pour ses pistes

EN RÉGIONS

Les grands projets de Nantes pour ses pistes

Samedi sera donné le coup d’envoi de la saison de galop à Nantes. Michel Huet, le président, et Tanguy Letort, le régisseur, nous ont présenté les enjeux de l’année 2024, lesquels concernent en grande partie les pistes.

Vu les conditions météorologiques dans l’Ouest de la France, c’est sans surprise un terrain assez lourd qui attend les professionnels, samedi, pour la première de l’année au galop à Nantes. « Nous avons beaucoup œuvré pour améliorer la piste durant l’intersaison, nous explique Tanguy Letort, le régisseur de l’hippodrome. Le problème, c’est que depuis le mois d’octobre, nous avons reçu 835mm d’eau, contre 525 l’an dernier (d’octobre 2022 à mars 2023)… Et d’ici samedi, nous attendons encore une vingtaine de millimètres de pluie. Du soleil est annoncé pour la journée de vendredi, ce qui est une bonne nouvelle. Cela permettra que la piste puisse absorber un maximum d’eau. »

La piste au cœur des priorités

Sous la présidence de Jean-Pierre Vallée-Lambert, la piste été totalement refaite en octobre 2022. Michel Huet, qui lui a succédé l’an dernier à la tête de Nantes, nous confie : « J’ai hérité d’une Société de courses parfaitement saine. Des projets d’envergure avaient déjà commencé sous l’ancienne mandature. L’objectif est maintenant d’aller plus loin, surtout en ce qui concerne les pistes. » Tanguy Letort nous a expliqué : « Nous travaillons désormais avec une société (Effivert) qui nous suit régulièrement pour ressemer, mettre de l’engrais, etc. Et durant l’intersaison, nous avons acheté beaucoup de matériel : un aérateur, une nouvelle tondeuse, une nouvelle herse étrille… Cela représente au total 50.000 € d’investissements. La prochaine étape sera de rénover totalement le système d’arrosage. Le projet est lancé et les travaux devraient logiquement débuter durant l’été 2025. »

Bientôt un nouveau système d’arrosage

Tanguy Letort poursuit : « Il s’agira de rénover l’arrosage de toute la piste plate, celle de haies, puis enfin celle de steeple. Nous travaillons désormais avec Arrosage Concept, une entreprise qui travaille déjà avec les hippodromes de France Galop. Notre arrosage était perfectible, avec des endroits pas suffisamment arrosés, d’autres trop…L’objectif est double pour nous. D’abord il s’agira d’avoir une meilleure homogénéité de nos pistes, sachant que nous sommes sur un profil de piste particulier, avec un bois, des zones ombragées, etc. Ensuite, cela nous permettra de réduire notre consommation annuelle en eau d’au moins 25 %. C’est aussi un moyen de répondre aux obligations du décret tertiaire, lequel exige que nous fassions au moins 40 % d’économie d’énergie d’ici 2030. De manière générale, nous avons décidé de réagir assez activement afin de réduire nos consommations en eau, en énergie, l’isolation de nos bâtiments. Au sujet de l’eau, nous avons récemment refait poser des compteurs de façon à connaître précisément notre consommation en eau afin de les déclarer à l’Agence de l’eau. Il nous reste un an d’ici le début des travaux pour rechercher des subventions et des financements pour nous aider sur cette refonte de l’arrosage. À cet investissement très élevé vont s’en ajouter d’autres tels que la rénovation à la fin de l’année des vestiaires des jockeys hommes et des jockeys femmes ainsi que la tour des commissaires. Un autre chantier sera celui du restaurant panoramique. Nous étudions actuellement plusieurs options pour sa rénovation. L’idée est de le rafraîchir et d’optimiser l’espace afin qu’il vive davantage en dehors des réunions de courses. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires