mercredi 19 juin 2024
AccueilCoursesMemphis Tennessee rebondit

Memphis Tennessee rebondit

Lyon-Parilly, mercredi

Prix Steiner Pons (Classe 2)

Memphis Tennessee rebondit

Cinquième du Prix Maurice Caillault (L) début mars, Memphis Tennessee (Shalaa) n’échouait qu’à une demi-longueur du black type… Logiquement assez suivi pour sa réapparition dans le Prix Steiner Pons (Classe 2), le représentant de Gemini Stud – qui en est aussi le co-éleveur avec Jean Boniche – n’a pas manqué l’occasion de rebondir. Après ce succès aisé, il devrait prochainement retenter de décrocher du caractère gras.

Rapidement installé en tête de course, le pensionnaire de Yoann Bonnefoy a évolué en pleine piste dans la ligne d’en face. Dans le dernier tournant, Memphis Tennessee s’est progressivement rapproché de la lice intérieure, avant de revenir en pleine piste dans la phase finale. Jamais vraiment inquiété, Memphis Tennessee n’a fait que se détacher pour finir. Dans un bon style, il l’emporte de quatre longueurs face à Kiaro (Guignol), auteur d’une bonne fin de course. Une franche longueur plus loin, Dorabella (Territories) complète le podium.

Il vaut une Listed

Yoann Bonnefoy, son mentor, nous a dit : « Comme je l’ai toujours pensé, Memphis Tennessee vaut une Listed. Un Groupe ? Peut-être pas à 3ans mais s’il se bonifie encore avec l’âge, cela reste possible. Une chose est sûre, il nous montre aujourd’hui que c’est un vrai poulain de 1.600m. De plus, il est meilleur sur le gazon que sur la P.S.F. Prochainement, il devrait être revu dans une Classe 1, soit à Lyon-Parilly, le 8 mai, ou à Longchamp, le 30 mai. Ensuite, le Prix de Saint-Patrick (L) [le 29 juin à Chantilly, ndlr] pourrait être amusant à tenter. Bien sûr, nous verrons tout cela en fonction de sa récupération… »

Un frère de Jimmy Two Times

Élevé par son propriétaire, Gemini Stud, en association avec Jean Boniche, Memphis Tennessee est un fils de Shalaa (Invincible Spirit), qui fait désormais la monte en Australie, et de Steel Woman (Anabaa), une jument lauréate, à 2ans, de son maiden sur le mile de Saint-Cloud. Outre Memphis Tennessee, elle a produit cinq autres vainqueurs dont Moscou (Makfi), gagnante entre 2.000m et 2.600m sur notre sol, Piedi Di Oro (Footstepsinthesand), à l’honneur dans six handicaps entre 1.300m et 2.000m en France, et surtout Jimmy Two Times (Kendargent), gagnant du Prix du Muguet (Gr2) et aussi troisième du Prix Maurice de Gheest (Gr1). Jimmy Two Times fait la monte au haras de Montaigu. Steel Woman a une 2ans, La Samana (Goken), à l’entraînement chez Francis-Henri Graffard, un yearling, Gentleman Victory (Galiway), et elle a rencontré City Light (Siyouni) en 2023.

La deuxième mère, Saperlipoupette (Highest Honor), a remporté le Deutscher Herold-Preis (Gr3) sur 2.200m et a conclu troisième du Premio Lydia Tesio (Gr2). C’est une sœur du précoce Barouf (Kenmare), lauréat de ses deux premières courses au printemps de ses 2ans et troisième l’année suivante, à Longchamp, du Prix de Saint-Roman (Gr3).

Green Desert

Invincible Spirit

Rafah

Shalaa

War Chant

Ghurra

Futuh

MEMPHIS TENNESSEE (M3)

Danzig

Anabaa

Balbonella

Steel Woman

Highest Honor

Saperlipoupette

Emmanuelle

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires