samedi 22 juin 2024
AccueilCoursesRock Hunter, l'espoir d'Amy Murphy pour Royal Ascot 

Rock Hunter, l’espoir d’Amy Murphy pour Royal Ascot 

Chantilly, jeudi 

Prix du Premier Pas (Inédits)

Rock Hunter, l’espoir d’Amy Murphy pour Royal Ascot 

On ne le cesse de le répéter ces dernières semaines et même ces derniers mois. La pluie incessante change la donne au galop. Au point d’établir jeudi à Chantilly un nouveau « record » :  6 au pénétromètre !  C’est dans ces conditions que sept 2ans ont réalisé leurs débuts dans le Prix du Premier Pas (Inédits), sur la ligne droite de Chantilly. Beaucoup diront qu’il est difficile de tirer des conclusions dans ces conditions et assurément certains 2ans ont bu la tasse. Mais force est de constater la grande réussite d’Amy Murphy – l’entraîneur du gagnant – qui est constante au fil des années, avec une grande variété de chevaux… des 2ans aux chevaux d’obstacle. Elle a des poulains de qualité dans ses boxes et en profite pour venir s’imposer dès leurs débuts sur notre sol. Le 21 mars, elle s’est illustrée avec la 2ans Convo (Kodiac) dans le Prix du Début (Inédits), à Saint-Cloud et jeudi, c’est avec un 2ans nommé Rock Hunter (Expert Eye) que son entraînement a été mis à l’honneur. Il court pour une association entre Daniel Macauliffe, Anoj Don et Lemos de Souza.

Associé à Tony Piccone, Rock Hunter est bien sorti des stalles de départ, placé rapidement par son jockey à la corde extérieure. Évoluant dans le sillage d’Improve your Move (Bungle Inthejungle), cette dernière s’est décalée de quelques mètres de la corde, laissant le passage à Rock Hunter. Il n’avait plus qu’à placer sa pointe de vitesse pour se détacher de ses concurrents et s’imposer de trois longueurs devant Nuit de l’Homme (Gutaifan), lequel a bien conclu. Il devance d’une courte tête Improve your Move.

Un 2ans très estimé 

Quelques heures après la course, Amy Murphy nous a confié : « C’est un très bon cheval qui bat un lot avec a priori des élements de valeur. Un de ceux qui nous ont fait rêver durant tout l’hiver. Je pense qu’il s’est sorti du terrain aujourd’hui, mais il sera bien meilleur dans des conditions de piste plus normales. C’est la classe qui a parlé. C’est n’est pas du tout un pur nageur. Il est simplement très bon. Sa victoire du jour va le faire progresser. Il a un bon mental. Désormais, il devrait courir une ou deux fois avant d’aller à Royal Ascot. C’est l’objectif.  »

Le frère de Geologist

Élevé par Perryston Bloodstock, Rock Hunter est un fils d’Expert Eye (Acclamation), lequel faisait la monte en Angleterre à Banstead Manor Stud et officie désormais en Afrique du Sud. Sa mère, Parknasilla (Dutch Art) n’a jamais couru. Présenté une première fois foal sur le ring de Tattersalls par Galloway Stud, Rock Hunter a été acheté 15.000 Gns par Thomas Monaghan. L’année suivante, il a été présenté par A Partnership from The Cottage Stud chez Goffs. LDS Bloodstock a signé le bon à 32.000 £. Il est le troisième gagnant de la poulinière après Geologist (Territories), lauréate de deux épreuves, dont le Koln-Winterkonigin Trial (L), en Allemagne et elle s’est classée troisième du Prix Six Perfections (Gr3), à Deauville. Geologist était aussi sous l’entraînement d’Amy Murphy.

On doit également à Parknasilla, Novak (Mastercraftman), gagnant de cinq courses outre-Manche. Au haras, elle a un yearling par Mohaather (Showcasing), acheté 35.000 Gns chez Tattersalls par Hillwood Bloodstock.

La deuxième mère, Palanca (Inchinor) a remporté deux épreuves à 2ans dont le Premio Primi Passi (Gr3), en Italie. Elle est la génitrice de Pamona (Duke of Marmalade), lauréate des Silver Cup Stakes (L), à York, Prianca (Diktat), gagnante du Premio FIA European Breeders Fund (L), à Milan et Kitty Hawk (Danehill Dancer), placé de Groupe aux États-Unis.

Marin Le Cour Grandmaison : « Un pénétromètre à 6, ce n’était jamais arrivé à Chantilly »

Marin Le Cour Grandmaison, le directeur de l’hippodromme et du centre d’entraînement cantilien, nous a confié : « À Chantilly, nous avons un terrain très sableux avec une piste drainante. Mais depuis le mois d’octobre, la pluie ne cesse de tomber. Le terrain est gorgé d’eau mais n’est pas accidentogène car la piste est neuve. Je pense qu’un pénétromètre qui affiche 6, ce n’était jamais arrivé à Chantilly. Selon le règlement de France Galop, à partir du moment où la piste n’est pas accidentogène, nous ne pouvons pas annuler les courses. Il y a beaucoup de chevaux qui apprécient de s’exprimer sur des pistes lourdes. En France, nous avons la chance d’avoir une multitude de pedigree dont certains apprécient les pistes pénibles. Il est vrai qu’un terrain à 6 est très lourd… En fin de semaine, il est annoncé des températures plus élevées. Ces changements brutaux ne sont jamais bons pour la nature. Mais les pistes vont pouvoir souffler et cela va également faire du bien au moral de nos équipes et du personnel d’écurie. Notre plus grand défi va être de remettre les pistes en bon état dans les jours qui arrivent. »

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 600m : 26’’36

De 600m à 400m : 12’’70

De 400m à 200m : 12’’89

De 200m à l’arrivée 14’’14

Temps total : 1’06’’09

Royal Applause

Acclamation

Princess Athena

Expert Eye

Dansili

Exemplify

Quest to Peak

ROCK HUNTER (M2)

Medicean

Dutch Art

Halland Park Lass

Parknasilla

Inchinor

Palanca

Putout

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires