dimanche 23 juin 2024
AccueilCoursesBirthe, la belle histoire continue

Birthe, la belle histoire continue

Longchamp, dimanche

St Mark’s Basilica Coolmore Prix Saint-Alary (Gr2)

Birthe, la belle histoire continue

1re BIRTHE

2e ALMARA

3e SURVIE

Birthe (Study of Man) a débuté en fin d’année de 2ans, sous les couleurs de Christine Guilbert. Deuxième pour ses débuts sur la P.S.F. de Deauville, elle s’était révélée deux semaines plus tard, dans le Prix du Porchene (Classe 2), sur la P.S.F. de Chantilly. Une victoire qui n’était pas passée inaperçue puisque sa propriétaire, tout comme Laura Vanska, sa jeune entraîneur, avaient reçu de nombreuses offres. Christine Guilbert avait émis une condition : que la pouliche reste à l’entraînement chez celle qui l’avait façonnée. Et c’est donc Alain Jathière qui a eu la chance de rejoindre l’aventure. Une aventure de plus en plus belle puisque Birthe a offert à Christine Guilbert et Laura Vanska une première Listed dans le Prix Caravelle (L), ainsi qu’un premier Groupe, dimanche, dans le St Mark’s Basilica Coolmore Prix Saint-Alary (Gr2). Elle devrait désormais se poursuivre dans le Prix de Diane Longines (Gr1)…

Un parcours parfait

Associée à Aurélien Lemaître, Birthe a bénéficié d’un parcours idéal dans le sillage de la pouliche de tête, Almara (Almanzor). Le rythme de course n’a pas été très rapide et, malgré cela, elle a été l’une des premières cadencées. Plongeant dans l’open-stretch, elle s’est bien relancée pour venir attaquer et devancer Almara avec une certaine facilité. Birthe s’impose d’une franche longueur devant la pensionnaire de Carlos et Yann Lerner précitée. Une encolure plus loin, Survie (Churchill) complète le podium.

Direction le Prix de Diane

Titulaire d’une licence d’entraîneur publique depuis fin 2020, Laura Vanska a fait ses classes auprès de la famille Ehrnrooth, puis chez John Hammond, Francis-Henri Graffard ainsi que chez Nicolas Clément dont elle a été l’assistante pendant trois ans. Birthe aura notamment marqué le début de sa carrière. « Avant la course, j’étais confiante, mais lorsque la pluie est tombée, j’étais vraiment inquiète. La pouliche est tellement bonne que cela ne l’a pas dérangée. J’ai toujours aimé dénicher de jeunes chevaux aux ventes et lors de mes différentes expériences, j’ai pu monter de très bons chevaux. Lorsque je suis montée sur Birthe, j’ai rapidement vu de la qualité en elle. Désormais, elle devrait aller sur le Prix de Diane. Actuellement, j’ai neuf chevaux et d’autres devraient bientôt rejoindre l’écurie. Nous avions choisi le Prix Caravelle (L) car les terrains à Paris étaient vraiment trop pénibles pour elle et cela a payé. Le matin, je n’ai pas forcément de ligne alors j’ai la chance de travailler en grande majorité avec des pensionnaires d’Henri-François Devin. Lorsque Birthe a gagné sa Classe 2, nous avons reçu beaucoup d’offres et nous souhaitions trouver un propriétaire qui la laisse à l’écurie. »

Une première rencontre entre Alain Jathière et Christine Guilbert

Christine Guilbert n’a que trois chevaux à l’entraînement, tous chez Laura Vanska. Toutes les deux, elles partagent des rêves et Birthe ne cesse de les réaliser. Émue, Christine Guilbert nous a confié : « Je suis vraiment très contente. C’est une belle histoire car Birthe m’a offert mon premier gagnant de Listed et aujourd’hui de Groupe. C’est une pouliche que nous avons acquise à la breeze up l’année dernière. Nous avons rapidement vu qu’elle avait du potentiel. Lorsque monsieur Jathière a souhaité s’associer avec nous, j’étais ravie. » Alain Jathière a complété : « Nous sommes ravis pour Laura qui a réalisé un travail fantastique. Je ne connaissais pas mon associée, madame Guilbert, avant ce jour, c’est une très belle histoire. Lorsque j’ai acheté Birthe, j’étais encore au Venezuela et c’est Nicolas de Watrigant qui l’a découverte. Elle est très courageuse et plutôt facile à monter. J’ai connu Laura il y a trois ans car j’avais un cheval chez Carlos-Laffon Parias qui avait été au pré-entraînement chez Laura. Elle avait réalisé un très bon travail. En général, lorsque j’achète des chevaux, je les laisse chez leur entraîneur, c’est plus élégant. »

Almara pourrait être supplémentée dans le Diane

Après un début de carrière chez Romain Le Dren Doleuze, Almara a rejoint les boxes de Carlos et Yann Lerner suite à l’ouverture de son palmarès sur la P.S.F. de Deauville. Depuis, elle ne fait que gravir les échelons. « Almara réalise une très bonne performance, elle confirme qu’elle fait partie des bonnes pouliches de sa génération sur 2.000m. Elle a toutes les qualités requises et est très facile à monter. Elle ne pourrait pas être plus maniable. La dernière fois, sa performance était déjà très bonne et elle confirme à haut niveau aujourd’hui, c’est parfait. Nous avons eu beaucoup de chance de la récupérer, il faut dédier ce succès à Romain Le Dren Doleuze, qui a fait tout le travail en amont. Nous l’avons récupérée une semaine avant les engagements classiques, elle était déjà parfaite et nous l’avons juste entraînée normalement. Almara montre peut-être beaucoup plus de tenue qu’en début de carrière. Il n’y a rien à lui reprocher. Nous avons peut-être de nouveau une pouliche de Diane, mais elle n’y est malheureusement pas engagée. Nous ne la connaissions pas du tout au moment des engagements. Son entourage nous avait dit de l’engager dans la Poule d’Essai. Nous l’aurions certainement engagée dans le Prix de Diane en la connaissant mieux. Il faudra qu’elle soit supplémentée. Quoi qu’il en soit, elle a assurément le droit de se rendre à Chantilly… Pour tout vous dire, j’étais vraiment heureux de la présenter en bon terrain avant le coup. Elle avait gagné sur la fibrée de six longueurs, avec un très bon changement de vitesse. Je reste persuadé qu’elle pourra accélérer aussi fort en bon terrain mais Almara s’adapte aussi au terrain souple. »

Survie n’a pas vu la pluie arriver d’un bon œil

Survie a eu un peu de mal à s’équilibrer et trouver son action dans un terrain assoupli quelques heures plus tôt par les pluies. Troisième pour sa rentrée du Prix Vanteaux (Gr3), elle prouve une nouvelle fois qu’elle a le niveau de ces épreuves et devrait être alignée au départ du Prix de Diane, comme nous l’a indiqué Nicolas Clément : « C’est une bonne note. Survie a terminé très fort. Nous ne sommes pas certains que le terrain soit à son avantage, nous aurions aimé la voir en bon terrain. Les pistes profondes ne sont pas à son avantage, c’est une pouliche qui accélère fort et cela émousse sa pointe de vitesse. Nous irons sur le Prix de Diane à présent. C’est une suite logique. »

Le premier produit de sa mère

Birthe a été élevée par le cheikh Sabah Mubarak Al Sabah, un trentenaire membre de la famille royale du Koweït. Passionné de courses, il élève actuellement en Irlande, à Tara Stud, où il possède une dizaine de juments. Birthe est passée deux fois en vente. Lors de son premier passage, à la vente d’automne de Goffs, elle avait été présentée par Tara Stud et avait été acquise 10.000 € par J.D. Moore. Présentée ensuite par le haras du Lieu des Champs à la vente d’été d’Arqana, Birthe avait été achetée 12.000 € par Tina Rau Bloodstock et Laura Vanska. C’est une fille de l’étalon de Lanwades Stud Study of Man (Deep Impact). La mère de Birthe, Barakaat (Lope de Vega), a gagné en début d’année de 3ans son maiden sur 1.600m à Toulouse. Birthe est son premier produit. Elle va être saillie par Saxon Warrior (Deep Impact) pour reproduire le croisement de Birthe.

Sa deuxième mère, Royale du Buisson (Lope de Vega), a fini troisième du Prix Yacowlef (L). Désormais poulinière en Turquie, elle est à l’origine de plusieurs vainqueurs avant son exportation, dont Rebel Path (K) (Iffraaj) un poulain entraîné par André Fabre qui avait remporté son maiden sur les 1.200m de Deauville (avant de probablement s’accidenter car il ne fut jamais revu) en devançant une certaine Malavath (K) (Mehmas), deuxième, entre autres, du Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf et du Prix de la Forêt (Grs1). La troisième mère a produit Ride Like the Wind (Lope de Vega), gagnant du Prix Djebel (Gr3)…

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’07’’40

De 1.000m à 600m : 25’’22

De 600m à 400m : 11’’65

De 400m à 200m : 11’’51

De 200m à l’arrivée : 11’’96

Temps total : 2’07’’74

Sunday Silence

Deep Impact

Wind in her Hair

Study of Man

Storm Cat

Second Happiness

Miesque

BIRTHE (F3)

Shamardal

Lope de Vega

Lady Vettori

Barakaat

Invincible Spirit

Royale du Buisson

Biswa

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires