lundi 17 juin 2024
AccueilCoursesC4 PRIX DE MONTRETOUT

C4 PRIX DE MONTRETOUT

Longchamp, jeudi

Prix de Montretout (L)

Caramelito comme le bon vin

Cheval attachant, Caramelito (Zarak) poursuit sa belle saison 2024. Le 5ans n’est jamais sorti des trois premiers cette année et, jeudi à Longchamp, il a confirmé sa récente victoire obtenue dans le Prix de l’Athénée (Classe 2) en remportant le Prix de Montretout (L) dans son Longchamp adoré. Le représentant de Patrick Sabban a eu un bon parcours dans le sillage de Bullace (Toronado), qui a mené à un rythme régulier. Dans la ligne droite, il a fait parler son grand cœur et a repoussé jusqu’au bout les attaques du beau Docklands (Massaat), deuxième à une demi-longueur. Bullace conserve la troisième place à une longueur et demie.

Direction les Groupes

Caramelito est en pleine forme à 5ans et se bonifie avec le temps. Le pensionnaire de François Rohaut doit pouvoir encore faire plaisir à son entourage, lui qui décroche jeudi sa première victoire black type, comme nous l’a dit François Rohaut : « Il vieillit bien ! Je suis très content pour la famille Sabban, de véritables passionnés. Je suis ravi que leur chouchou leur apporte autant de bonheur. C’est une belle histoire, j’ai même entraîné la mère. Super jument de course et super poulinière. Caramelito a déjà couru quatre fois cette année et pour l’instant, nous profitons de cette victoire. Je n’ai pas encore réfléchi à la suite. On profite de ce qu’il nous offre, au jour le jour. La suite va certainement passer par les Groupes, mais cela ne m’affole pas ! Courir ces épreuves, ce n’est que du bonheur. Et nous n’hésiterons pas à y aller. »

Docklands vise Royal Ascot puis l’Australie

Docklands a deux engagements à Royal Ascot : les Queen Anne Stakes (Gr1, 1.600m) et les Wolferton Stakes (L, 2.000m). Son entraîneur, Harry Eustace, nous a confié : « Lorsqu’il a dû refaire du terrain, Docklands n’était pas sur la bonne portion de la piste. Il a déjà gagné sur ce type de piste mais ce n’est pas sa tasse de thé non plus. Au contraire du gagnant qui semble très fort dans ces conditions. Le fait qu’il se classe deuxième nous met dans l’embarras. S’il avait gagné aujourd’hui, le Gr1 aurait été une évidence. Mais il est deuxième et la Listed à Royal Ascot est sur 2.000m. Il va donc falloir y songer avec son entourage australien, le syndicat Oti. Son avenir, après Royal Ascot, c’est de redescendre en pression avant de partir pour l’Australie où il courra sous mon entraînement dans un premier temps avant de changer de mentor. Oti Racing est un super propriétaire qui nous a permis de garder Dockland pendant plusieurs saisons, en faisant preuve de patience. Ce qu’il a accompli, pour un cheval acheté 16.000 £, c’est magnifique. C’est le chouchou de l’écurie. J’espère qu’il brillera à Royal Ascot pour faire plaisir à son entourage. »

Bullace monte de catégorie avec succès

Vrai “petit dur”, Bullace s’est montré courageux pour conserver la troisième place après avoir mené. Il venait de remporter une course support d’événement sur le parcours, en terrain jugé très souple. La piste était plus pénible jeudi pour sa tentative dans le Prix de Montretout (L). Yann Lerner, son entraîneur, nous a dit : « Il court très bien et monte de catégorie avec brio. Il montre qu’il est relativement dur et il doit pouvoir trouver son jour dans cette catégorie dans le futur. Je pense que la piste, plus assouplie que la dernière fois, n’a probablement pas joué en sa faveur, dans le sens ou, sur ce type de terrain, les 1.600m sont peut-être le bout du monde. Mais il est déjà satisfaisant de voir qu’il peut monter les échelons. »

Le frère de Jet Setteuse, le croisement de La Parisienne

Élevé par son propriétaire, Patrick Sabban, Caramélito est un fils de Zarak (Dubawi), étalon basé aux Aga Khan Studs. La mère, Pretty Panther (Hurricane Run), gagnante de quatre courses sur 1.300m et 1.600m, s’est classée troisième du Prix F.B.A. – Aymeri de Mauléon (L). Zarak a une réelle affinité avec les descendantes de Montjeu. Avec une fille d’Hurricane Run (Montjeu), il a aussi donné La Parisienne (Zarak), deuxième du Diane et troisième de l’Opéra (Grs1). Caramélito est le troisième produit gagnant de sa mère après, notamment, Jet Setteuse (Makfi), deuxième du Prix La Camargo (L), troisième du Prix de Saint-Cyr (L) et troisième du Prix Imprudence (Gr3). Pretty Panther a une yearling nommée Fancy (Recorder). En 2023, la poulinière a été saillie par l’étalon pur-sang arabe Marid (TM  Fred Texas). La deuxième mère, Princesse Jasmine (Gold Away), co-élevée par Patrick Sabban avec Élie Lellouche, a terminé deuxième du Prix des Lilas et troisième du  Prix Ronde de Nuit (Ls). Outre Pretty Penther, elle a donné Plaisancière (Astronomer Royal), troisième du Prix Miss Satamixa (L). 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : TNC

De 1.000m à 600m : TNC

De 600m à 400m : TNC

De 400m à 200m : TNC

De 200m à l’arrivée : TNC

Temps total : 1’41”35

Dubai Millenium

Dubawi

Zomaradah

Zarak

Zamindar

Zarkava

Zarkasha

CARAMELITO (H5)

Montjeu

Hurricane Run

Hold On

Pretty Phanter

Gold Away

Princesse Jasmine

Doucelisa

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires