mercredi 19 juin 2024
AccueilInternationalDiego Velazquez en conclusion d'une semaine cruciale

Diego Velazquez en conclusion d’une semaine cruciale

Diego Velazquez en conclusion d’une semaine cruciale

Aidan O’Brien devrait compter sur deux pensionnaires dans le Qatar Prix du Jockey Club. Le capitaine est Diego Velazquez, quatrième de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains, mais pour lequel on ne voit pas arriver la pluie d’un bon œil. L’autre, Cambridge, est en théorie une classe en dessous… Mais il va aimer la pluie ! Dimanche, Diego Velazquez emmènera les espoirs de Ballydoyle dans le classique de Chantilly, en conclusion d’une fin de semaine décisive avec Epsom.

Une peinture qui n’aime pas l’eau

Diego Velazquez arrive sur le Jockey Club avec une certaine confiance de son entourage… mais, aussi, un gros point noir : la météo. « Nous étions très contents de sa performance pour sa rentrée, dans la Poule d’Essai. Il a réalisé une bonne performance et cela a toujours été le plan : Poule d’Essai, avec un tracé corde à droite, en vue de Chantilly et du Jockey Club, aussi corde à droite. Depuis Longchamp, tout s’est bien passé. Nous avons toujours pensé que Chantilly lui conviendrait. Les 2.100m lui plairont, il a assez de tenue pour les faire et devrait même être en mesure d’aller sur un peu plus long dans le futur, mais il a aussi la vitesse de base nécessaire pour la distance et il est facile à gérer. En revanche, un terrain souple ne serait pas la meilleure des nouvelles. Il possède un beau modèle, se déplace magnifiquement avec une belle et grande action, assez rasante. Une piste assouplie est donc loin d’être idéale. »

Pourtant, Diego Velazquez a couru l’Emirates Poule d’Essai des Poulains dans la foulée d’un déluge et sur une piste jugée “souple” (3,5). Aidan O’Brien n’est pas d’accord avec le pénétromètre : « Selon nous, le terrain était bon dans la Poule d’Essai, tirant même vers le rapide malgré l’orage. Les pluies n’ont pas eu le temps d’assouplir vraiment la piste au moment de la course. Il a montré un très bon tempérament ce jour-là puisque les poulains sont allés au rond, avant de revenir aux écuries en raison de l’orage. Il a dû être dessellé, ressellé, il y avait beaucoup de pluie et cela ne l’a pas dérangé. Je trouve que les officiels de France Galop ont bien géré la situation. »

D’Epsom à Chantilly

Depuis son arrivée à Ballydoyle, en 1996, Aidan O’Brien n’est arrivé qu’à quatre reprises sur la grande semaine des Derby – Epsom et Jockey Club – sans avoir remporté aucune des grandes Guinées européennes (France, Angleterre, Irlande). C’était le cas en 2022, 2010, 2004 et 2000… Au final, il aura connu deux années vierges de toute victoire classique : en 2004 et 2000. La semaine va être décisive pour l’entraîneur numéro 1 de Coolmore. Il va présenter les favoris du Derby d’Epsom : City of Troy (Justify), favori aux sabots d’argile après sa contre-performance dans les 2.000 Guinées (Gr1), et l’invaincu Los Angeles (Camelot). La veille, il comptera sur Ylang Ylang (Frankel) dans les Oaks, elle aussi la préférée des bookmakers et bonne cinquième des 1.000 Guinées (Gr1) pour sa rentrée. Diego Velazquez est également le favori des bookmakers pour le Jockey Club – mais attention, leurs prévisions sur les classiques français sont souvent à prendre avec des pincettes par rapport à leurs équivalents anglo-irlandais.

Un grain de sable est-il venu enrayer la “machine Ballydoyle” en 2024… ou une goutte d’eau ? De façon générale, les pensionnaires d’Aidan O’Brien ne sont jamais meilleurs dans les classiques sur le mile que lorsqu’ils y font une rentrée. Mais la météo exécrable a pu venir contrarier cette méthode : tous les gagnants de Guinées 2024 avaient – au moins – une course dans les jambes. Aidan O’Brien analyse : « Nous avons en effet eu beaucoup de pluie et nous n’avons pas pu travailler autant que nous le souhaitions sur le gazon. Nous avons adapté le travail afin d’éviter que les chevaux ne se blessent. Nous pensons que les conditions météorologiques ont en effet pu avoir un impact sur le début de saison. Les chevaux devraient progresser sur leur rentrée, c’est ce que nous espérons. »

Le yearling multimillionnaire du Jockey Club

Diego Velazquez est un représentant de Coolmore en association avec Westerberg et Peter Brant. Yearling, il a coûté 2,4 MGns et il y a certainement eu peu de poulains aussi chers sur un ring au départ du Jockey Club – si ce n’est aucun. Aidan O’Brien est en terrain connu avec la famille puisqu’il a entraîné ou entraîne ses frères Broome (Australia), gagnant de six Groupes dont le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), et Point Lonsdale (Australia) – engagé dans la Gold Cup d’Ascot et les Eclipse Stakes ainsi que dans les Hardwicke Stakes (Gr2). Broome avait conclu proche quatrième du Derby d’Epsom, puis sixième du Derby d’Irlande (Gr1). Point Lonsdale, quant à lui, avait échoué dans les 2.000 Guinées de Newmarket, puis avait été absent pendant près d’un an. « Diego Velazquez a certainement un peu plus de vitesse de base. Il a montré des choses à 2ans et il faut oublier sa tentative dans les Futurity Trophy Stakes (Gr1). Le terrain lourd ne l’a pas aidé et, de plus, il a été contrarié par mon autre pensionnaire qui s’est énervé dans sa stalle et avait dû être sorti. Mais Diego Velazquez est, lui, resté longtemps dans sa stalle, il n’avait pas son terrain, rien ne s’est bien passé. »

L’inconnue Cambridge

Cambridge (Dubawi) est difficile à situer dans le Jockey Club. Quatrième des Craven Stakes (Gr3) pour sa rentrée, en bon terrain, il reste sur une quatrième place dans les Dante Stakes (Gr2), toujours en bon terrain et en évoluant en troisième épaisseur, le nez au vent, durant tout le parcours. Sur le “papier”, il n’a pas une première chance, mais son entraîneur analyse : « Les 2.100m vont lui plaire, et si la piste est souple, ce sera positif pour lui. Il galope davantage du genou. C’est le numéro 2 de l’écurie pour le Jockey Club mais nous pensons qu’il est un poulain de Groupe. »

Aidan O’Brien et le Jockey Club

Année Partant Place Jockey Lauréat
2023 Continuous 8 Ryan Moore Ace Impact
2022 Ivy League 12 Ryan Moore Vadeni
The Acropolis 14 L. Dettori
2021 St Marks Basilica 1er Ryan Moore St Mark’s Basilica
Van Gogh 10 Colin Keane
2020 Order of Australia 7 Seamie Heffernan Mishriff
Fort Myers 15 Emmet McNamara
2019 Cape of Good Hope 4 Ryan Moore Sottsass
Mohawk 7 Donnacha O’Brien
Blenheim Palace 14 Seamie Heffernan
2018 Hunting Horn  6 Seamie Heffernan Study of Man
Rostropovich 9 Ryan Moore
Flag of Honour 10 Wayne Lordan
Kenya 18 Paddy Beggy
2017 Taj Mahal  4 Donnacha O’Brien Brametot
War Decree 5 Ryan Moore
2016 Bravery  10 Ryan Moore Almanzor 
Black Sea  14 Seamie Heffernan
2015 Highland Reel  2 Joseph O’Brien New Bay
Cape Clear Island 7 Ryan Moore
War Envoy 14 Colm O’Donoghue
2014
2013
2012 Imperial Monarch  8 Joseph O’Brien Saônois
2011 Roderic O’Connor  Ryan Moore Reliable Man
2010 Viscount Nelson  5 Colm O’Donghue Lope de Vega
Cape Blanco 10 Johnny Murtagh
2009 Westphalia  3 Johnny Murtagh Le Havre
Drumbeat 8 Jimmy Fortune
Set Sail 15 Seamie Heffernan
Malibu Bay 16 Davy Bonilla
2008 Achill Island 19 Johnny Murtagh Vision d’État 
2007 Chinese Whisper 19 Johnny Murtagh Lawman
Alexander of Hales  16 Seamie Heffernan
2006 Aussie Rules  7 Kieren Fallon Darsi
Hurricane Cat 15 David McCabe
2005 Scorpion  16 Kieren Fallon Shamardal
Falstaff 17 Colm O’Donoghue
2004 Five Dynasties  8 Jamie Spencer Blue Canari
2003
2002 Black Sam Bellamy  5 Jamie Spencer Sulamani
Castle Gandolfo 6 Johnny Murtagh
River Dancer 7 Mick Kinane
Temple of Artemis 15 Colm O’Donoghue
2001
2000 Ciro  6 Mick Kinane Holding Court
1999 Tchaikovsky  5 Mick Kinane Montjeu 
1998 Saratoga Springs  4 Mick Kinane Dream Well

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires