dimanche 16 juin 2024
AccueilInternationalGiavellotto dans son jardin

Giavellotto dans son jardin

YORK (GB), VENDREDI

YORKSHIRE CUP (Gr2)

Giavellotto dans son jardin

Les 2.800m d’York sont définitivement son jardin. L’Italien d’élevage comme de casaque Giavellotto (Mastercraftsman) a conservé sa couronne dans la Yorkshire Cup (Gr2), réalisant une performance encore plus impressionnante que celle de l’an dernier. Grâce à succès, il a imité Stradivarius (Sea the Stars), seul cheval capable de remporter deux éditions consécutives de ce Gr2 depuis Ardross (Run the Gantlet) en 1982 et 1981. L’élève de La Tesa a sagement attendu son heure dans une course animée par Al Qareem (Awtaad) avant de venir sur la ligne des premiers, en roue libre. Après s’être offert le luxe de se retourner, son jockey, Oisin Murphy, lui a demandé d’accélérer à mi-ligne droite et Giavellotto (Javelot en italien) a alors laissé sur place le “FR” Vauban (Galiway) pour rallier le poteau avec près de cinq longueurs d’avance sur le stayer entraîné par Willie Mullins. Gregory (Golden Horn), longtemps pris de vitesse, a décroché la troisième place alors que le favori, Tower of London (Galileo), était déjà battu à 600m du poteau, apparemment sans la moindre excuse…

L’Irish St Leger comme futur objectif

Malheureusement pour Giavellotto, le programme n’offre aucun Gr1 sur les 2.800 m d’York… Pour Marco Botti, qui s’est adjugé un troisième Groupe cette année, il faudra maintenant lui trouver la bonne course : « La Gold Cup, c’est hors de question. Giavellotto est un cheval de 2.800m, pas un marathonien, et il aime le bon terrain. Il faut respecter ses aptitudes. Je vais m’entretenir avec ses propriétaires, Francesca Franchini, qui était sur place, et Vaibhav Shah, qui est resté à Dubaï, mais je pense que la bonne course pour lui, en Europe, pourrait être l’Irish St Leger (Gr1). Elle a lieu en septembre et il existe toujours un risque de tomber sur un terrain très souple. Giavellotto est un cheval qui peut également se produire sur plus court. Dès lors, si je dois choisir entre 2.400m et 3.200m, je dirai qu’il est meilleur sur 2.400m. »

La Tesa, plus de quarante ans d’élevage

Giavellotto est le résultat de plus de 40 ans d’élevage de la famille Franchini (La Tesa). La troisième mère, Green Leaves (Rheingold), comptait en effet parmi ses premiers chevaux. Placée black type, elle a donné neuf gagnants dont Green Senor (El Gran Senor), lauréat du St Leger Italiano (Gr3) et placé de Gr1. La deuxième mère, Green Tern (Miswaki Tern), née et élevée par les Franchini, a donné cinq sujets black types. La mère de Giavellotto, Gerika (Galileo), a remporté six courses mais elle n’a pu décrocher de caractère gras tout en se classant cinquième des Oaks d’Italia (Gr2). Elle a produit quatre autres gagnants. Le dernier produit de Gerika est un yearling alezan par St Mark’s Basilica (Siyouni).

Devoted Queen vers les Coronation Stakes

Une (partante) de plus pour les Coronation Stakes (Gr1). Vendredi, la Godolphin Devoted Queen (Kingman) a passé de belle manière son test dans les Michael Seely Memorial Fillies’ Stakes (L). Bien posée dans une course qui s’est déroulée sur un bon tempo, la pensionnaire de Charlie Appleby a dominé dans les 200 derniers mètres Spiritual (Invincible Spirit) et Bolsena (Kingman) qui ont animé les débats. Devoted s’est imposée de deux longueurs avec des ressources. Désormais, pour attaquer les Grs1, il lui faudra encore hisser son niveau de jeu. Alex Merriam, assistant de Charlie Appleby, a déclaré : « La pouliche est encore sur la montante. Je pense qu’elle préfère un terrain plus souple mais le Gr1 de Royal Ascot reste une option… »

Devoted Queen est une demi-sœur de One Ruler (Dubawi), gagnant de Gr3 et placé de Gr1. Sa mère, Fintry (Shamardal), a gagné le Prix de Sandringham (Gr2) et elle s’est classée troisième des Sun Chariot Stakes (Gr1) sous la férule d’André Fabre.

Fintry a une 2ans par Masar (New Approach) et elle a rencontré Frankel (Galileo) l’an dernier.

Betty Clover, une petite flèche

La première gagnante black type de la génération 2022 se nomme Betty Clover (Time Test) pouliche qui, dans les Marygate Fillies’ Stakes (L), est venue tout à la fin pour battre les très en vue Miss Lamai (Mehmas) et Running Queen (Kingman). La 2ans qui avait ouvert son palmarès lors de ses débuts, appartient à Eve Johnson Houghton qui l’a élevée et l’entraîne. Elle ira sur les Queen Mary Stakes (Gr2) à Royal Ascot. Sa mère, Reprieval (Kendargent), achetée 20.000 € à Osarus, n’a pas couru et elle a donné une autre gagnante. La deuxième mère, Vespona (Vespone), est une demi-sœur des lauréats black types que sont Grey Glitters (Grey Risk), Loupy Glitters (Loup Solitaire) et surtout Lady Glitters (Homme de Loi), la mère de Lord Glitters (Whipper) qui a remporté les Queen Anne à Royal Ascot comme le Jebel Hatta (Grs1). Reprieval a un yearling par Mohaather (Showcasing) et elle a rencontré Kameko (Kitten’s Joy) en 2023.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires