dimanche 19 mai 2024
AccueilCoursesHot Darling confirme l’estime placée en elle

Hot Darling confirme l’estime placée en elle

Vichy, mercredi

Haras de Beaumont – Prix des Rêves d’Or – Jacques Bouchara (L)

Hot Darling confirme l’estime placée en elle

Après les premiers pas victorieux de sa pensionnaire Hot Darling (Too Darn Hot), dans le Prix du Mont de Pô (Inédites), à Chantilly, Amy Murphy avait annoncé le Prix des Rêves d’Or (L) comme prochain objectif. Mission accomplie avec un succès à la clé sur les bords de l’Allier !

Amy Murphy profite également de l’occasion pour récupérer son titre, acquis en 2022 avec Manhattan Jungle (Bungle Inthejungle), dans ce qui est aujourd’hui la première épreuve black type pour les 2ans en France. Associée à Mickaël Barzalona, Hot Darling s’est élancée de la stalle la plus en dehors et elle n’a pu bénéficier d’un dos durant le parcours. Placée à l’extérieur de Desert Rose (Goken), la représentante de Daniel Macauliffe, d’Anoj Don et de Deijaci Lemos de Souza a commencé à faire figure de lauréate à 300m de l’arrivée. S’assurant alors le meilleur, elle s’est ensuite montrée accrocheuse pour repousser les attaques d’Herrenchiemsee (Goken) à son extérieur, et de Kuwaitya (Soldier’s Call) à son intérieur. Le pensionnaire de Fabrice Vermeulen est deuxième à une demi-longueur, une encolure devant Kuwaitya, qui complète le podium.

La France… ou Royal Ascot !

Amy Murphy nous a appris : « Depuis le départ, nous plaçons beaucoup d’espoirs en elle. Cette victoire compte beaucoup. Je suis vraiment ravie pour les copropriétaires, Anoj Don et Daniel Macauliffe, qui sont ici associés à mon mari, Lemos de Souza. Un grand merci à eux car ils m’ont toujours fortement soutenue. On voit qu’Hot Darling progresse de course en course. Elle apprend et va encore progresser. Lorsque l’on court en France, il ne faut pas se louper car cela coûte cher : environ 3.000 € par cheval pour venir d’Angleterre. Bien sûr, cela valait le coup avec Hot Darling, compte tenu de sa valeur et de ses gains. Elle a plusieurs options, comme le Prix du Bois (Gr3) ou Royal Ascot. Nous pourrons étudier son programme en voyant à l’écurie comment elle rentre de sa course. Cette édition du Prix des Rêves d’Or me semble assez solide. Je me méfiais d’Herrenchiemsee et elle a effectivement été très efficace en piste… »

Herrenchiemsee est encore très perfectible

Mal sortie de sa stalle, Herrenchiemsee s’est retrouvée loin avant de tracer une très belle fin de course, échouant finalement de peu pour la victoire. Elle a refait beaucoup de terrain dans les 200 derniers mètres. Son entraîneur, Fabrice Vermeulen, nous a déclaré « Elle court bien, mais en sortant des boîtes, cela aurait été mieux ! Sans cela, je pense que la pouliche aurait pu gagner. Elle se précipite car elle a beaucoup de vitesse naturelle. En principe, si elle rentre bien de cette course, elle va courir le Prix La Flèche (L). »

Kuwaitya désavantagée par le terrain souple

Sortie très vite des stalles, Kuwaitya a fait bonne contenance jusqu’au bout, s’adjugeant une probante troisième place. Alice Haynes qui l’entraîne, nous a confié : « Elle court bien mais la pluie l’a désavantagée car elle est meilleure en terrain rapide. C’est une performance prometteuse et je crois qu’elle possède un bel avenir. Il faut également dire qu’elle courait sur le gazon pour la première fois. La gagnante est bonne mais elle semble être une pouliche de 1.200m. La nôtre est taillée pour les 1.000m. Nous reviendrons assurément courir en France à un moment ou à un autre cette saison… mais les Queen Mary Stakes (Gr2) de Royal Ascot pourraient également faire partie de son programme. »

Sa mère était très “vite” et précoce

Élevée par Rabbah Bloodstock Limited, Hot Darling figurait au catalogue de la Craven breeze up, mais elle n’est finalement pas passée sur le ring. Yearling, elle est montée sur le ring du book 3 de Tattersalls, où elle était présentée par Baroda Stud. Le bon a été signé par Rodrigo Gonçalves à 25.000 Gns. C’est une fille de Too Darn Hot (Dubawi), jeune étalon de Darley en pleine réussite. L’année dernière, le prix moyen de ses yearlings (outre-Manche) était de 111.836 Gns. La mère, Boater (Helmet), avait débuté par une victoire acquise de sept longueurs au mois de mars de ses 2ans. Elle s’est classée deuxième des Marygate Fillies’ Stakes (L, 1.000m) sans répéter par la suite. La deuxième mère, Cercle d’Amour (Storm Cat), est aussi la grand-mère de Metropolitan (Zarak), lauréat dimanche de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

Dubai Millennium

Dubawi

Zomaradah

Too Darn Hot

Singspiel

Dar Re Mi

Darara

HOT DARLING (F2)

Exceed and Excel

Helmet

Accessories

Boater

Storm Cat

Cercle d’Amour

Warm Mood

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires