mardi 18 juin 2024
AccueilInternationalLuxembourg, la délivrance d’Aidan O'Brien

Luxembourg, la délivrance d’Aidan O’Brien

EPSOM (GB), VENDREDI

CORONATION CUP (Gr1)

Luxembourg, la délivrance d’Aidan O’Brien

Le maître de Ballydoyle a enfin remporté son premier Gr1 de la saison européenne dans la Coronation Cup (Gr1). Un succès acquis avec l’aide de Ryan Moore, qui a fait tenir les 2.400m à Luxembourg (Camelot). Pas besoin d’être un grand stratège pour imaginer le scénario de la course. Sans effort, Luxembourg a fait sa course en tête. Et il a imposé un train réduit, accompagné par Emily Upjohn (Sea the Stars), un peu allante. La course s’est transformée en “un kilomètre lancé”. Luxembourg a répondu présent et il a placé une longue accélération qui a mis la jument à l’effort à 500m du poteau. Le plus dur restait à faire puisque le vétéran Hamish (Motivator), dans un terrain parfait pour lui, a trouvé bien du courage pour aller chercher Luxembourg. Mais Ryan Moore en avait gardé sous le pied. Et Luxembourg a offert un neuvième succès dans la Coronation Cup à son entraîneur. Le vétéran Hamish est un héroïque deuxième, lui qui ne boxe jamais à ce niveau de la compétition.

Gagnant de Gr1 à 2, 3, 4 et 5ans

La meilleure synthèse de la performance de Luxembourg est celle de Ryan Moore, qui a dit : « Il a gagné un Gr1 à 2, 3, 4 et 5ans. Ils ne sont pas nombreux les chevaux capables de faire ça. » Aidan O’Brien a rendu honneur à son pilote : « Quelle course, il a toujours contrôlé. On avait discuté du scénario mais Ryan avait déjà tout dans sa tête. On l’a couru sur plus court mais c’est un cheval de 2.000m qui peut tenir 2.400m. Quand il a couru l’Arc, le terrain était défoncé et tout s’est mal passé. On peut penser aux King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). » Les bookmakers ont fait passer de 10 à 4/1 sa cote dans les Eclipse Stakes (Gr1). Maureen Haggas était ravie de la course d’Hamish, qui visera son Gr1 mais en terrain très souple, alors que John Gosden, un peu déçu, a annoncé les Hardwicke (Gr2) comme possible objectif pour Emily Upjohn.

Une grande souche Wildenstein

Luxembourg, élevé par Ben Sangster, a été acheté 150.000 Gns (185.000 €) et il appartient à la cinquième génération, conçue à 30.000 €, de Camelot (Montjeu), qui avait raté de très peu une triple couronne historique. La mère, Attire (Danehill Dancer), n’a pas gagné en huit sorties et a terminé sa carrière avec un rating 63. Elle a changé de catégorie comme poulinière en produisant, avant Luxembourg, le lauréat de Gr2 Leo de Fury (Australia) et la double placée de Gr3 Sense of Style (Zoffany). Attire a toujours visité Camelot après avoir produit Luxembourg. Elle a donné le 4ans Hiawatha, acheté 1,2 million à Goffs par Coolmore, et placé de Gr3 à 2ans, une pouliche de 3ans nommée Vanilla, qui n’a pas couru, une 2ans qui n’a pas atteint son prix de réserve (240.000 Gns) à Tattersalls et un yearling. En 2023 elle a visité pour la première fois Frankel (Galileo). La deuxième mère, Asnières (Spend a Buck), a gagné une course à Hyères et a produit les gagnants de Groupe Forgotten Voice (Danehill Dancer) et Australie (Sadler’s Wells). C’est une demi-sœur d’Arcangues (Sagace), qui avait remporté la Breeders’ Cup Classic (Gr1). On est dans une grande souche Wildenstein. Une autre demi-sœur, Agathe (Manila), placée de la Poule et du Prix de Diane, a donné la championne à trois Grs1 (Diane, Vermeille et Ganay) Aquarelliste (Danehill).

Feed the Flame troisième

Le français Feed the Flame (Kingman) aurait aimé un train plus soutenu. Il a attendu en marquant à la culotte Hamish avant de prononcer son effort. Le représentant de Jean-Louis Bouchard se classe troisième sans parvenir à se montrer menaçant. Son jockey, Cristian Demuro, nous a confié : « Feed the Flame a bien couru dans des conditions difficiles. Il n’a pas trop aimé la descente mais surtout le train modéré. Le terrain était un petit peu trop souple ».

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires