vendredi 14 juin 2024
AccueilCoursesMarco Botti : « La Poule, un choix logique »

Marco Botti : « La Poule, un choix logique »

Marco Botti : « La Poule, un choix logique »

Il y a quelques jours, Elmalka a gagné les 1.000 Guinées (Gr1), après avoir été battue par Folgaria. Pourtant, Marco Botti ne regrette pas d’avoir choisi Longchamp plutôt que Newmarket pour la présenter dans un classique. Et il nous explique pourquoi. 

Franco Raimondi

fr@jourdegalop.com

En 2006, Sesmen (Inchinor) a remporté à 2ans les Prestige Stakes (Gr3) avant de venir courir la Poule 2007. Celle qui fut le premier lauréat de Groupe de Marco Botti a donc aussi été son premier partant dans la Poule. Elle s’est classée sixième. Sept ans plus tard, il est revenu avec Al Thakira (Dubawi). Huitième. Dimanche, l’invaincue Folgaria (Due Diligence) découvre Longchamp après avoir suivi le même programme que celles qui l’ont précédée : une rentrée dans les Fred Darling (Gr3) et le classique français. Dans la préparatoire de Newbury, la représentante de la Scuderia Sagam – c’est-à-dire Walter Dainotto – portait sur ses épaules les espoirs de tous les parieurs d’Italie. Et elle a battu Elmalka (Kingman) qui allait remporter avec aisance les 1.000 Guinées (Gr1) quelques semaines plus tard. Mais Marco Botti est sûr d’avoir fait le bon choix en allant vers Paris plutôt que vers Newmarket : « Le choix d’aller sur la Poule d’Essai était logique avec une pouliche qui peut tenir le mile à ParisLongchamp mais probablement pas à Newmarket. Je suis très content d’elle. La préparatoire de Newbury était un vrai test et la pouliche a confirmé de belle manière. Elle a bien travaillé et l’intervalle entre les deux courses est parfait. C’était le programme établi. Et le résultat des Guinées nous apporte un peu plus de confiance. Mais pas de regrets. Outre Elmalka, dans les Fred Darling, la deuxième des Fred Darling a aussi couru les Guinées. Et elle a terminé parmi les dernières. Je serais inquiet si les deux avaient fini huitième et neuvième dans le classique… »

Un doute sur la tenue

Marco Botti est confiant même s’il ne cache pas qu’il reste quelques points d’interrogations : « Comme toujours sur le mile de Longchamp, avec beaucoup de partants, les places à la corde jouent un rôle primordial. Encore plus avec une pouliche pour laquelle il reste un petit doute concernant la tenue. J’espère que la piste ne séchera pas trop d’ici à dimanche. Folgaria est à son aise dans tous les terrains, mais je pense qu’elle est un petit peu plus performante lorsque la piste est souple. Il faudra la monter au millimètre pour l’aider à tenir mais je fais confiance à Hollie Doyle. Elle a fait preuve de beaucoup de feeling avec Folgaria à Newbury. Désormais, il ne nous reste qu’à patienter jusqu’au tirage au sort pour connaître notre destin… »

Ces lignes qui apportent confiance 

Folgaria a une ligne avec Elmalka. Mais elle en a aussi une autre avec Great Generation (Holy Roman Emperor). Également pensionnaire de Marco Botti, elle s’est classée quatrième du Prix Imprudence (Gr3) de la Godolphin Romantic Style (Night of Thunder). Passée par la préparatoire de Deauville, Ramatuelle (Justify) et Tamfana (Soldier Hollow) ont terminé dans les quatre premières des 1.000 Guinées : « Tamfana est la gagnante morale, Ramatuelle a très bien couru. Great Generation avait tracé un bon parcours à Deauville et samedi elle sera au départ des Chartwell Fillies’ Stakes (Gr3). Il ne faut pas trop tirer de plan sur la comète en croisant les lignes. Je suis plus confiant qu’avant la rentrée de Folgaria. Et ce même si les handicapeurs anglais n’ont pas crédité les Fred Darling d’une grande valeur ».

Le bon jugement de son frère

Marco Botti a reçu Folgaria cet hiver. Elle avait tout gagné en Italie sous l’entraînement de son frère Stefano : « Quand la pouliche est arrivée, Stefano m’a dit : “Il est difficile de juger une pouliche invaincue, car la valeur des épreuves italiennes peut laisser planer quelques doutes. Mais Folgaria sort de l’ordinaire. Elle est taillée comme un poulain. Elle mange comme un poulain et c’est un plaisir de l’entraîner, même si le matin elle ne montre pas l’étendue de son talent.” Mon frère avait parfaitement analysé le profil de Folgaria. Elle avait bien travaillé avant sa rentrée, certes, mais il était franchement impossible de savoir si elle vallait 95 de rating ou 105 et plus. Les Fred Darling ont rassuré tout l’entourage ».

Et si elle ne tient pas… 

Marco Botti a gagné trois Grs1 en France : le Moulin de Longchamp (Gr1) avec Excelebration (Exceed and Excel) et deux fois le Prix Royal Oak avec Tac de Boistron (Take Risks) : « Excelebration a joué de malchance : il est né la même année que Frankel, sinon il aurait gagné un classique plus important que les Guinées d’Allemagne. C’est encore un peu tôt pour dire si Folgaria fait partie d’une génération relevée ou non. Je pense que Romantic Style est une très très bonne pouliche. Et parmi les Françaises, il y en a plus d’une qui peut se révéler. On fait le déplacement avec confiance. Si Folgaria tient son rang, sa place est à l’arrivé. Elle pourrait ensuite aller sur les Coronation Stakes (Gr1). Si elle ne tient pas, on la reverra sur plus court puisqu’elle possède beaucoup de vitesse ».

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires