samedi 22 juin 2024
AccueilCoursesMaster Nonantais renoue avec le succès

Master Nonantais renoue avec le succès

Le Lion-d’Angers, jeudi

Grand Steeple-Prix Alain du Breil-Prix de l’Asselco (L)

Master Nonantais renoue avec le succès

Master Nonantais (Masterstroke) n’avait plus gagné depuis son succès dans le Prix Dominique Sartini (L) 2022, alors entraîné par Hugo Merienne. Le cheval de Susan Angela Bramall se présentait dans le Grand Steeple du Lion-Prix Alain du Breil-Prix de l’Asselco (L) avec de sérieux titres. Sur les gros obstacles, il avait par exemple terminé troisième du Prix Fondeur (L). Bien parti, en quatrième position, il a gagné un rang grâce à un excellent saut au bull-finch, sixième obstacle du parcours. D’ailleurs, il a tellement bien sauté par moments qu’il a failli se retrouver en tête. Il a pris les commandes au dernier passage en face pour aller sur le rail-ditch. Bien qu’il ait accroché la double barre dans le tournant final, Master Nonantais a creusé l’écart à ce moment et s’est imposé de trois longueurs et demie devant Heroine Smart (Elusive City), bonne finisseuse et Madame de Lamballe (Kapgarde). Le favori, Twist de la Barre (Maresca Sorrento), a réalisé une rentrée très correcte, concluant quatrième.

Un bon élément

Entraîneur de Master Nonantais, Donatien Sourdeau de Beauregard a déclaré au micro de l’hippodrome : « Nous étions un peu anxieux car les deux dernières performances n’étaient pas parfaites. Nous avions quelques excuses. Nous y avons cru quand même et nous l’avons engagé. Clément [Lefebvre, son jockey, ndlr] a monté une course magnifique et c’est lui qui a fait le moins de terrain. Le cheval a sauté à la perfection. Il a été assez courageux pour s’imposer. Le cheval est bon et ce n’est pas moi qui l’ai inventé. Il était chez d’autres entraîneurs avant, c’est un bon cheval. Il avait peut-être un peu perdu du moral et ce succès va éventuellement lui donner du mental. » Après le Grand Steeple de Paris (Gr1), Clément Lefebvre s’est offert celui du Lion. Il a dit sur Equidia : « Son entourage avait visé la course. En dernier lieu, il nous avait déçus. Il courait à trois semaines : bravo à son entraîneur et son équipe parce que nous avions visé cela depuis trois semaines. Nous avions préparé ce Grand Steeple. Nous avons eu une superbe course. Le cheval a été très tonique. J’ai pris la tête trop tôt, mais j’avais tellement de gaz… »

La souche d’As des Carrés

Élevé par Philippe Goupil, Master Nonantais a été présenté à la vente 100 % obstacle d’Osarus par le haras de Cordelles. Il avait finalement été cédé à l’amiable 10.000 € par Richard Venn pour Yorton Farm. C’est un fils de Divine Nonantaise (Divine Light), laquelle est placée de bons prix de série à Auteuil et Enghien et quatrième d’un Prix André Michel (Gr3, Haies). Au haras, elle a donné Samba Nonantaise (Blue Bresil), lauréate à cinq reprises en obstacle et notamment à Auteuil, et Magic Nonantais (Doctor Dino), gagnant de deux de ses trois sorties sur les haies. Divine Nonantaise a un 5ans nommé Kap Nonantais (Kapgarde), à l’entraînement chez le duo Macaire-Lageneste et triple lauréat en obstacle, une 3ans, Vénus Nonantaise (Pastorius), une 2ans, Divana Nonantaise (Nirvana du Berlais) et un yearling, Idéal Nonantais (Chœur du Nord).

C’est la souche d’As des Carrés (Le Pontet), vainqueur des Prix Maurice Gillois (Gr1), Orcada (Gr3), Edmond Barrachin (Gr3), Georges Courtois (Gr2) et William Head (L), sur le steeple d’Auteuil.

Königsstuhl

Monsun

Mosella

Masterstroke

Lammtarra

Melikah

Urban Sea

MASTER NONANTAIS (H6)

Sunday Silence

Divine Light

Meld Sport

Divine Nonantaise

Cupids Dew

Belle des Carrés

Belle Nonantaise

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires