dimanche 19 mai 2024

mot de la fin

Histoire

Comme toutes les capitales occidentales, Paris a vu naître et disparaître bien des hippodromes. Certains sont connus, d’autres ont totalement disparu de la mémoire collective. C’est le cas de “l’Hippodrome national” qui était situé près de l’Arc de Triomphe et des Champs-Élysées. Un bel emplacement ! Tout remonte à 1844 quand l’architecte Charles Rohault de Fleury reçoit une commande assez singulière : un hippodrome en plein milieu de la capitale pour accueillir des courses de plat, mais aussi d’obstacles et des compétitions équestres à une époque où le “spectacle équin” était au cœur de la vie des Français. Ledit hippodrome, inauguré le 3 juillet 1845, fut un immense succès, l’arène pouvant accueillir 12.000 spectateurs, dans un style mauresque mais d’inspiration romaine. Qualifié de premier hippodrome moderne, il aura rencontré un succès fou et il aura longtemps été un modèle… avant de disparaître dans les flammes lors d’un incendie ! Le 2 juin prochain, de 10 h 30 à 11 h 30, se tiendra une conférence intitulée “Le stade et la scène : l’Hippodrome national de l’architecte Charles Rohault de Fleury”, au Château de Fontainebleau. Pour en savoir plus, cliquez ici

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires