vendredi 21 juin 2024
AccueilCoursesShika du Berlais prend le leadership

Shika du Berlais prend le leadership

Auteuil, samedi

Prix Sagan (Gr3)

Shika du Berlais prend le leadership

1re Shika du Berlais

2e Sobriquette

3e Irisante

Shika du Berlais (Born to Sea) a pris le leadership chez les pouliches de 3ans sur les haies dans le Prix Sagan (Gr3), en ouvrant son palmarès dans le Groupe. Une victoire pas forcément surprise car elle avait déjà montré des moyens lors de ses deux premières sorties, notamment lors de sa troisième place dans le Prix Girofla (L) où elle avait fini en trombe. La représentante de l’écurie Pierre & Hugo Pilarski a une vraie classe de plat, qu’elle a de nouveau montrée samedi dans le Groupe.

La course a eu du rythme sous l’impulsion de Née en Bleu (Saint des Saints), pouliche électrique. Se battant avec son jockey, elle a vite pris une franche dizaine de longueurs d’avance sur un peloton emmené par Sobriquette (Goliath du Berlais), avant de s’éteindre à la sortie du tournant final, payant ses efforts. Shika du Berlais a suivi Sobriquette, accompagnée de Kirakine (Muhtathir), tandis que les deux pensionnaires d’Hugo Merienne, La Vie de Château (Saint des Saints) et Irisante (Tai Chi) ont fermé la marche à quelques longueurs avant de recoller en face. Shika du Berlais et Sobriquette ont sauté sur la même ligne l’avant-dernière haie, la première nommée prenant un petit avantage à la dernière difficulté avant de faire parler son accélération sur le plat. Shika du Berlais n’a ensuite fait que se détacher dans une belle action pour s’imposer de six longueurs devant Sobriquette. Irisante est nette troisième à quatre longueurs.

Une première au niveau Groupe pour les Pilarski et David Cottin

Shika du Berlais fait partie des premiers représentants de l’écurie Hugo & Pierre Pilarski à être entraînés par David Cottin et elle leur offre leur premier Groupe ensemble. Elle avait débuté par une troisième place dans le Prix Auricula (Haies, inédites) derrière Sobriquerre et Kirakine, où elle avait été un peu hésitante par moments. Shika du Berlais avait déjà montré du mieux dans le Girofla et, samedi, montre avoir encore progressé. Pour son entraîneur, David Cottin, ce n’est d’ailleurs pas fini : « C’est une bonne pouliche, elle confirme et a montré des progrès sur tous les plans depuis ses débuts. Nous l’avons toujours beaucoup estimée et elle devrait encore progresser. Je crois qu’elle sera encore bien meilleure à l’automne. Je suis très heureux de cette victoire pour les couleurs Pilarski. Ils n’ont pas hésité à me faire confiance et à me confier de bons chevaux malgré mes mésaventures et ils en sont aujourd’hui récompensés. »

Shika, Nikita et Chica

Shika appartient à la grande famille du Berlais. Fille de la championne Nikita du Berlais (Poliglote), elle fait mieux que sa sœur Angela du Berlais (Great Pretender), deuxième du Sagan. Son nom, Shika, fait bien entendu écho à celui de sa deuxième mère, Chica du Berlais (Cadoudal), mère aussi de Bonito du Berlais (Trempolino), Bonita du Berlais (King’s Theatre), Léon du Berlais (Authorized), Carlita du Berlais (Soldier of Fortune)… Marc-Antoine Lucas nous a dit : « Shika du Berlais a vraiment une très grosse accélération. Son seul défaut est qu’elle pouvait se montrer un peu énergique sur les premiers obstacles mais David Cottin a vraiment effectué les bons réglages. Elle appartient aux premiers croisements que nous avons effectués avec Born to Sea et nous sommes très contents sur leur qualité ! Shika du Berlais est nommée en l’honneur de Chica, nous sommes encore plus ravis de pouvoir lui rendre hommage ! Elle a eu tellement d’importance pour l’élevage. »

Sobriquette à revoir en terrain plus profond

Sobriquette venait de se classer deuxième du Prix Girofla et tombe de nouveau sur un os samedi. Mais la représentante de Phoenix Eventing et du haras de l’Hôtellerie n’a probablement pas le même “kick” que la gagnante. Elle peut espérer prendre sa revanche sur des pistes plus lourdes à l’automne, comme nous l’a dit son entraîneur Marcel Rolland : « Son jockey a trouvé qu’elle avait presque mieux sauté que la dernière fois. Je pense que le terrain plus ferme aujourd’hui convenait mieux à la gagnante qu’à ma pensionnaire. D’ailleurs, sur le plat, Shika du Berlais a fait une vraie différence par rapport à nous. Nous espérons que les terrains lourds de l’automne nous redonneront une bonne chance. Nous sommes battus par meilleure. Nous avons ramené les autres mais elle court bien. Elle va partir au haras car elle grandit tout le temps et à l’automne, le terrain lourd l’aidera. »

La meilleure performance d’Irisante

Irisante ne manque pas d’expérience, elle qui a débuté sa carrière en Allemagne sous l’entraînement de Peter Schiergen. Cinquième de Listed en plat, elle a été achetée 12.800 € par Olivier Martinelli dans un réclamer sur 1.400m, au mois d’octobre 2023. Désormais entraînée par Hugo Merienne, elle réalise la meilleure performance de sa carrière.

L’entraîneur nous a dit : « Irisante réalise une très belle performance. La pouliche est endurcie et a une classe de plat. En dernier lieu à Compiègne, elle avait mené détachée mais elle avait bien récupéré de sa course et prend du black type aujourd’hui. Nous aviserons pour la suite. Nous l’avons réclamée en plat avec Olivier Martinelli et son équipe. Ils ont eu l’audace de courir, ce n’était pas évident avant le coup ! Concernant La Vie de Château, la préparation n’a pas été idéale, j’ai longtemps hésité à courir. Le scénario de la course ne nous a pas servi, il faudra la revoir à l’automne. Je l’estime mais elle manque d’expérience, elle est peut-être faite pour le steeple. » C’est le premier black type français en obstacle de l’étalon Tai Chi (High Chaparral), récemment arrivé au haras des Beaux et déjà père de Mr Spex (Tai Chi), gagnant du Grand National de Pardubice (L).

Une fille de Nikita du Berlais

Élevée par le haras du Berlais, Shika du Berlais est une fille de Born to Sea (Invincible Spirit), étalon au haras des Faunes, et de Nikita du Berlais (Poliglote), lauréate des Prix Léon Rambaud (Gr2), Georges de Talhouet-Roy (Gr2) et de Compiègne (Gr3), mais aussi deuxième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1)… et cinquième du Qatar Prix du Cadran (Gr1). Shika du Berlais est son cinquième produit – et sa cinquième pouliche – et son troisième gagnant. Ses trois filles lauréates le sont toutes au niveau black type, avec Angela du Berlais (Great Pretender) qui a remporté le Prix Magne (Gr3), et Matilda du Berlais (Martaline) qui a gagné le Wild Monarch et le Prix d’Iéna (L). Marc-Antoine Lucas nous a dit : « Nikita du Berlais a un foal mâle par Nathaniel, dont nous sommes très contents et qui a beaucoup de qualités. Elle a un 2ans par Nirvana du Berlais nommé Batman du Berlais et nous croyons beaucoup en lui, il montre beaucoup de belles dispositions aussi bien physiques que mentales. » La jument a été présentée à Goliath du Berlais.

La deuxième mère, Chica du Berlais (Cadoudal), n’a pas brillé en piste mais a été une formidable reproductrice, mère du champion hurdler Bonito du Berlais (Trempolino), lauréat notamment du Prix Cambacérès (Gr1), mais aussi de Léon du Berlais (Authorized), gagnant du Prix d’Indy (Gr3) et deuxième du Cambacérès, Bonita du Berlais (King’s Theatre), lauréate du Prix de Chambly (L) et mère de Byzance du Berlais (Martaline – Prix Robert Weill, L) ainsi que de Boréale du Berlais (Presenting – deuxième du Prix Sagan, Gr3) – mère de Bo Zenith (Zarak) – deuxième du Anniversary Juvenile Hurdle (Gr1) d’Aintree – et Baronne du Berlais (Martaline – 3e Wild Monarch, L). Chica du Berlais a aussi donné Carlita du Berlais (Soldier of Fortune), gagnante du Sagan et mère de Carlton du Berlais (Zarak), deuxième du Prix Go Ahead (L).

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Born to Sea

Miswaki

Urban Sea

Allegretta

SHIKA DU BERLAIS (F3)

Sadler’s Wells

Poliglote

Alexandrie

Nikita du Berlais

Cadoudal

Chica du Berlais

Chica Bonita

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires