mercredi 19 juin 2024
AccueilVentesUn vrai test pour le marché

Un vrai test pour le marché

TATTERSALLS IRELAND BREEZE UP

Un vrai test pour le marché

En Europe, les ventes breeze up sont arrivées au poteau des 200 derniers mètres pour reprendre une métaphore hippique. Un peu comme dans le “dip” du Rowley Mile de Newmarket lorsque les chevaux doivent grimper la côte finale. Jeudi, les 2ans de la Tattersalls Ireland breeze up effectueront leurs galops avant de passer sur le ring le lendemain. Après les retraits enregistrés mercredi, ils sont encore 255 à figurer sur la liste. Le catalogue s’est vu renforcé par 24 wild cards, dont une majorité composée de 2ans qui, pour telle ou telle raison, ont raté leur premier rendez-vous avec les ventes. Par tradition, la breeze up irlandaise est celle qui propose l’offre la plus large. L’an dernier, avec 200 vendus sur 239 vus sur le ring, le chiffre d’affaires a atteint un nouveau record à 8,56 M€. Cela représente 12 % du total du marché européen qui avait franchi le cap de 70 M€.

Une saison aux deux visages

Cette vente est très importante, surtout pour les 2ans figurant dans la tranche “moyenne” du marché, celle qui a le plus souffert lors des quatre vacations plus importantes (Tattersalls Craven et Guineas, Arqana et Doncaster). En comptabilisant également Osarus, le segment breeze up (avec les amiables) s’élève à 60,03 M€. Pratiquement sur la même ligne qu’en 2023. Reste que le taux de vendus a baissé de 84,1 à 78,5 %. Le chiffre d’affaires a progressé à Deauville, historiquement le marché plus fort, ainsi qu’à Doncaster, mais avec une offre plus large. On comptabilise 78 juniors vendus à 200.000 € ou plus. Soit deux de moins qu’en 2023. Il faut toutefois noter que le prix moyen du segment, qui se chiffre à plus de 100.000 €, a enregistré une hausse de 4 %, surtout pour les gros achats de Godolphin qui a mis 6,45 M€ sur la table pour six 2ans ! Plus simplement, ces six lots représentent 10,7 % du chiffre d’affaires global. Résultat des courses : côté vendeurs, l’on retrouve beaucoup de malheureux pour quelques-uns très, très heureux…

Douze juniors issus de saillies à six chiffres

Le catalogue de Tattersalls Ireland est très solide. Douze 2ans sont issus de saillies à plus de 100.000 € : cinq sont par No Nay Never (Scat Daddy), trois par Wootton Bassett (Iffraaj) et deux autres par Kingman (Invincible Spirit). Sans oublier une Medaglia d’Oro (El Prado) et un Sea the Stars (Cape Cross). Quatre de ces 2ans ont coûté plus de 100.000 € aux ventes de yearlings mais les étalons qui font généralement le marché dans les breeze up sont Havana Grey (Havana Gold) qui est représenté par deux poulains et une pouliche, Mehmas (Acclamation) qui verra six de ses poulains passés sur le ring, les jeunes Blue Point (Shamardal), qui a huit lots, ou encore Too Darn Hot (Dubawi) représenté par trois pouliches et un poulain.

Douze sont qualifiés pour la prime

Douze 2ans sont qualifiés pour la prime française. Un seul étalon a deux produits, Persian King (Kingman). Le coût total des douze français d’élevage est de 183.000 € . Acheter pas cher est la première règle d’un bon pinhooker. La seconde est que le cheval galope vite…

Vente Catalogue 2024 Présentés Vendus C.A. (€) Plus de 200.000 (€) Catalogue 2023 Présentés Vendus CA (€) Plus de 200.000 (€)
Arqana 207 174 138 22.110.500 34 195 167 143 21.325.500 33
Craven 180 147 118 18.774.000 28 202 166 134 19.168.800 33
Goffs UK 235 207 168 12.273.200 15 211 184 159 11.523.500 12
Guineas 202 163 123 6. 119.400 1 203 168 146 7.405.650 2
Osarus 88 73 53 762.850 0 69 55 41 620.500
Total 912 764 600 60.039.950 78 880 740 623 60.043.950 80

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires