mardi 18 juin 2024
AccueilA la uneWootton Verni surprend

Wootton Verni surprend

Saint-Cloud, lundi

Prix Greffulhe (Gr3)

Wootton Verni surprend

Il y avait, après le Prix Greffulhe (Gr3), le sourire de Jérôme Andreu d’un côté et, de l’autre, la perplexité de David Menuisier. Wootton Verni (Wootton Bassett) a créé une petite surprise en battant Sunway (Galiway) dans le Gr3. Désormais, toutes les options sont ouvertes pour le représentant de Jean-Pierre Dubois et Jean-Claude Seroul, qui est engagé dans le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1).

Sunway a vite pris ses responsabilités dans une course avec seulement quatre partants. Oisin Murphy a laissé dérouler le poulain en début de parcours et Sunway a mené détaché de plusieurs longueurs, bien dans son action. Cornélienne (Golden Horn) a emmené le peloton de chasse, suivie de Casapueblo (Le Havre), sur une deuxième ligne, le nez au vent, après avoir trébuché à la sortie des stalles, Wootton Verni fermant la marche. Le petit peloton a rejoint Sunway à l’entrée du tournant final et nous pensions qu’il allait repartir après avoir pris un bol d’air. Mais il est resté là, tandis que Wootton Verni, en pleine piste, a bien accéléré, donnant tout pour aller s’imposer d’une encolure devant Sunway, non sans pencher. L’arrivée a d’ailleurs été maintenue après enquête. Casapueblo est troisième à trois quarts de longueur, tandis que Cornélienne est dernière à distance.

Options ouvertes

Wootton Verni restait sur une deuxième place à Chantilly dans le Prix Maurice Caillault (L), après avoir eu un hiver assez occupé. Il avait repris un peu de fraîcheur et, lundi, gagne son ticket pour le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1). Mais, à ce stade, rien n’est décidé, comme nous l’a dit son entraîneur, Jérôme Andreu : « Il a fait ce qu’il avait à faire. Il y avait peu de partants mais Sunway a mis du rythme en tête, ce qui a permis à la course de se décanter et tout s’est bien goupillé, cela a été plutôt régulier. Aujourd’hui, ce n’était pas vraiment un objectif principal… parce qu’il a plein d’objectifs sans en avoir un vraiment fixé ! Le Jockey Club est donc une possibilité mais il faudra en discuter avec ses propriétaires, selon ce qu’ils veulent faire et en fonction de l’état du poulain. Il est costaud, très malin et constant. »

David Menuisier perplexe

Vingt-quatre heures après la quatrième place d’une malheureuse Tamfana (Soldier Hollow) dans les 1.000 Guinées (Gr1), David Menuisier était très déçu de la performance de Sunway… Et extrêmement perplexe ! L’entraîneur nous a dit : « Ce n’est pas le poulain que je connais. Nous venions en étant confiants, dans l’idée de gagner la course et de décrocher notre ticket pour le Jockey Club. Sur le “papier”, il devait gagner tout seul. Est-ce qu’il y a un problème physique, une gêne ? Je ne sais pas, nous en saurons peut-être plus dans les heures à venir. J’ai vu deux poulains qui n’ont rien à voir : en face, il est parfait, en contrôle, avec une belle action. Puis, à la fin du tournant pour aborder la ligne droite, il change de jambe et n’a plus du tout la même action. Vraiment, je ne sais pas. Il repart un petit peu pour finir, peut-être, mais le gagnant, une fois qu’il a pris la tête, a sa mesure tout le long. Le Sunway que je connais aurait dû gagner tout seul. Il n’a pas fait sa course. Je ne cherche pas d’excuse. »

Casapueblo encore immature

Casapueblo, troisième, a été un instant gêné par Wootton Verni, qui lui est un instant “passé sous le nez”. Le pensionnaire d’André Fabre ne démérite pas mais est encore assez immature, comme nous l’a expliqué Louise Bénard, représentante en France de Godolphin : « Il réalise une performance correcte mais a trébuché au départ… Et il n’a pas changé de jambe, bien que son jockey le lui ait demandé. Il est encore immature et doit se mécaniser. »

Un neveu de Volta

Élevé par Thierry de La Héronnière et Salabi Racing, Wootton Verni a été acheté lors de la vente de yearlings d’octobre Arqana 2022, par Frédéric Rossi, pour la somme de 175.000 €, alors qu’il était présenté par le haras d’Ellon. C’est un fils de l’étalon de Coolmore Wootton Bassett (Ifraaj) et de Vernie (Kendargent), laquelle a gagné un maiden sur la P.S.F. de Deauville et s’est placée à trois reprises à l’âge de 3ans. Wootton Verni est son deuxième produit, après Prince Mario (Almanzor), un 4ans, toujours maiden en cinq sorties. Vernie a un 2ans par Le Havre (Noverre) et une yearling par St Mark’s Basilica (Siyouni). La deuxième mère, Persian Belle (Machiavellian), a bien produit puisqu’elle a donné huit gagnants dont Volta (Siyouni), lauréate du Prix de Sandringham (Gr2) mais également deuxième du Prix Rothschild et troisième du Prix de Diane (Grs1). Persian Belle a également donné Calvados Blues (Lando), troisième de la Dubai Sheema Classic (Gr1), ou encore Scherzo (Wootton Bassett), deuxième du Prix des Chênes (Gr3). On retrouve aussi Persian Belle, en troisième génération, dans le pedigree de Fakarava (K) (Le Havre), la lauréate du Critérium de Lyon (L) l’an dernier.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’11’’62

De 1.000m à 600m : 26’’01

De 600m à 400m : 12’’15

De 400m à 200m : 12’’24

De 200m à l’arrivée : 12’’77

Temps total : 2’14’’79

Zafonic

Iffraaj

Pastorale

Wootton Bassett

Primo Dominie

Balladonia

Susquehanna Days

WOOTTON VERNI (M3)

Kendor

Kendargent

Pax Bella

Vernie

Machiavellian

Persian Belle

Nicola Bella

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires