lundi 17 juin 2024
AccueilInternationalLe grand jour de Dornoch… et des parieurs !

Le grand jour de Dornoch… et des parieurs !

SARATOGA (US), SAMEDI

BELMONT STAKES (Gr1)

Le grand jour de Dornoch… et des parieurs !

La première édition historique des Belmont Stakes (Gr1) courues à Saratoga a été un succès populaire plus que sportif. L’hippodrome était sold out avec 50.000 spectateurs, et les enjeux ont atteint 125,74 M$ (116,39 M€), surpassant de 6,3 % le record d’une édition des Belmont Stakes sans un lauréat potentiel de la Triple couronne en piste. Le record (150,24 M€) remonte à 2014, quand California Chrome (Lucky Pulpit) a raté son rendez-vous avec l’histoire, face à plus de 102.000 spectateurs, alors que les deux derniers lauréats de la Triple couronne, American Pharoah (Pioneerof the Nile) et Justify (Scat Daddy), avec une jauge à 90.000 personnes, ont généré respectivement 135 et 137 millions d’enjeux. La génération américaine 2021 ne comporte pas de champion et les Belmont Stakes ont fourni un troisième lauréat différent, Dornoch (Good Magic) qui, dans le Kentucky Derby (Gr1), avait eu un parcours malheureux et s’était classé dixième. Les deux gagnants des premières étapes, Mystik Dan (Goldencents) et Seize the Grey (Arrogate), ont terminé respectivement huitième et septième.

Les battus et leurs regrets

Seize the Grey, lauréat des Preakness Stakes (Gr1), a eu le mérite d’animer la course sous la pression de Dornoch, s’avouant battu ensuite, avant la fin du tournant. Le favori, Sierra Leone (Gun Runner), a connu encore une fois un parcours compliqué après un mauvais départ et il a dû se contenter de la troisième place. L’invaincu Mindframe (Constitution), encore très bébé, s’est un peu perdu sous la cravache d’Irad Ortiz et il est parti vers la tribune avant de se remettre en ligne. Il a refait du terrain pour terminer à une demi-longueur du gagnant. Il peut envisager une revanche dans les Travers (Gr1) en août, mais comme l’a dit son copropriétaire, Mike Repole : « Il est deuxième, même si je regarde cent fois le replay de la course, il reste deuxième ! »

Le premier Gr1 de Danny Gargan

Dornoch a offert un premier Gr1 à son entraîneur, Danny Gargan, qui exerce depuis 2013 et était très fier de son poulain : « Trois jours après le Kentucky Derby, nous avons fait le déplacement à Saratoga et nous avons cherché à lui donner confiance. Il a travaillé superbement à deux reprises. Il était un peu sous-estimé puisqu’il avait mal couru dans le Kentucky Derby, la prochaine fois il aura plus de supporters. » Dornoch appartient à une association de cinq propriétaires dont l’ex-champion de baseball Jason Werth. Ce dernier a déclaré dans le site spécialisé The Athletic : « Les courses sont le sport le plus sous-estimé dans le monde. On est vraiment dans ce qui se fait de mieux. Il y a le Derby, les Preakness, les Belmont… Et on a gagné les Belmont ! Il n’y a rien au-dessus dans les courses… Et rien au-dessus dans le sport en général ! »

Le frère de Mage

Dornoch, élevé par Grandview Equine, a été déniché 325.000 $ (301.000 €) à Keeneland September par Danny Gargan, qui avait raté l’achat de son frère Mage, lauréat du Kentucky Derby en 2023. Le père, Good Magic (Curlin), gagnant de la Breeders Cup Juvenile (Gr1) et deuxième du Kentucky Derby de Justify, a fait ses débuts à 35.000 $ et son tarif a explosé à 125.000 $ après la réussite de sa première génération. La mère, Puca (Big Brown), gagnante black type et deuxième des Gazelle Stakes (Gr2), a produit une autre pouliche de stakes. Elle avait coûté 475.000 $ à Fasig-Tipton November en 2018 et a été revendue à 2,9 M$ (2,68 M€) à John Stewart de Resolute Racing l’an dernier, à Keeneland November. Puca est la neuvième poulinière qui a produit deux gagnants de courses de la Triple couronne.

Puca a un 2ans par McKinzie (Street Sense), acheté 1,2 M$ (1,11 M€) à Keeneland November. Elle a produit en avril un frère de Mage et Dornoch et a encore rencontré Good Magic cette année.  

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires