mercredi 19 juin 2024
AccueilInternationalLe trio de Jérôme Reynier pour Royal Ascot

Le trio de Jérôme Reynier pour Royal Ascot

Le trio de Jérôme Reynier pour Royal Ascot

Nick Smith, le boss d’Ascot, a annoncé au attendre un contingent français record pour le meeting royal, qui se tiendra du 18 au 22 juin. Beaucoup de choses peuvent se passer d’ici là, mais les pointages actuels tendent vers une possible “invasion” française.

Metropolitan (Zarak) dans les St James’s Palace Stakes (Gr1), Rouhiya (K) (Lope de Vega) avec les Coronation Stakes (Gr1) en option, course visée par Ramatuelle (K) (Justify), Horizon Doré (Dabirsim) possiblement dans les Prince of Wales’s (Gr1), tandis que sa camarade de couleurs Classic Flower (Calyx) devrait viser la Commonwealth Cup (Gr1) … Voici quelques exemples de noms de chevaux français susceptibles de se déplacer avec des ambitions au cours du plus grand meeting britannique. Jérôme Reynier y aura trois partants… dont le favori des Queen Anne Stakes (Gr1), Facteur Cheval (K) (Ribchester).

Un retour au meeting royal

Jérôme Reynier connaît bien Ascot, puisqu’il a notamment présenté Skalleti (Kendargent) ou encore Facteur Cheval lors du meeting du Champions Day en octobre. Royal Ascot, sous – en principe – le soleil d’été de juin, l’entraîneur connaît aussi. Il s’y est rendu une fois. C’était en 2018, lorsque Royal Julius (Royal Applause) avait tenté sa chance dans les Prince of Wales’s Stakes (Gr1). Le professionnel de Calas se souvient : « Il n’avait pas eu un bon parcours et avait fini sixième. Peut-être n’avait-il pas le niveau non plus, il restait sur une deuxième place dans l’Harcourt et le Premio Presidente della Republica (Gr2). C’était pour l’expérience et ce fut une belle expérience. J’en garde de bons souvenirs, même si la chaleur était bien là et que nous mourions de chaud sous les chapeaux ! » Avec Facteur Cheval, l’entraîneur sera dans une tout autre position. Le gagnant de la Dubai Turf (Gr1) est favori, talonné par une Inspiral (Frankel) à ne pas condamner sur sa tentative dans les Al Shaqab Lockinge Stakes (Gr1). À Dubaï, le représentant de Gary Barber et de la Team Valor battait la japonaise Namur (Harbinger) qui, dimanche dernier, a réalisé une très belle performance dans le Yasuda Kinen (Gr1). Elle s’est classée deuxième du championnat printanier des milers du pays en tombant sur un roc nommé Romantic Warrior (Acclamation), peut-être le meilleur cheval de Hongkong actuellement.

Jérôme Reynier nous a dit : « Facteur Cheval nous a tellement enthousiasmés à Dubaï sur une piste rapide ! Nous allons vers Royal Ascot avec confiance. La ligne de la Dubai Turf a encore pris du relief avec la deuxième place de Namur dans le Yasuda Kinen derrière Romantic Warrior. Ce n’est pas sans raison qu’il est favori des bookmakers avec Inspiral. La course devrait être rythmée avec la présence du leader d’Inspiral, Audience (Iffraaj), qui a remporté les Lockinge et a beaucoup de vitesse. L’idée, après Royal Ascot, est de retourner à Goodwood pour les Sussex Stakes. Je le répète : je ne comprends pas que le Jacques Le Marois soit fermé aux hongres. Nous aurions été très fiers de porter les couleurs de la France dans notre grande course sur le mile de Deauville. C’est vraiment dommage que nous ne puissions le faire. »

Darlinghurst prêt pour des St James’s explosifs

Darlinghurst (Dark Angel) va être au départ de St James’s Palace Stakes (Gr1) de haute volée. Le Gr1 ne va clairement pas voler son surnom de “super classique” cette année puisque, pour la première fois depuis 2016, les lauréats des 2.000 Guinées anglaises (Notable Speech), françaises (Metropolitan) et irlandaises (Rosallion) vont s’y donner rendez-vous. Invaincu en 2024, Darlinghurst a suivi une route menant traditionnellement vers le Jockey Club plutôt que vers Royal Ascot, en remportant le Maurice Caillault (L) puis le Guiche (Gr3), mais il n’a jamais été question du classique cantilien dans lequel il n’avait pas été engagé : « Les St James’s vont être une très belle course avec les gagnants des Guinées. Nous sommes passés de 25/1 à 8/1 car la ligne du Guiche a pris du relief avec la deuxième place de First Look dans le Jockey Club. Nous n’avons aucun regret de ne pas avoir supplémenté le poulain à Chantilly. Ce n’était pas le plan et l’allongement de la distance en terrain collant n’aurait pas joué en sa faveur. Nous avons vu un très beau gagnant de Jockey Club et tout laissait à penser que le classique était assez ouvert pour les places. Darlinghurst sera certainement mieux sur 1.600m. Nous suivons le plan. Les St James’s devraient être rythmés et le parcours d’Ascot lui conviendra. »

Zarakem dans les Prince of Wales’s

Le centre d’entraînement de Calas devrait être doublement représenté dans les Prince of Wales’s Stakes avec Horizon Doré et Zarakem (Zarak), gagnant du Prix d’Harcourt (Gr2). Il faut oublier sa huitième place dans le Ganay : « Il était trop fringant et en a trop fait. Le terrain n’était pas une excuse, la piste était magnifique. Nous y allons en visant une place, en espérant que tout se goupille bien. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires