jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesSauvignon fait parler la classe de plat

Sauvignon fait parler la classe de plat

Auteuil, samedi

Prix Stanley (L)

Sauvignon fait parler la classe de plat

Très en forme en plat avec des chevaux comme Sparkling Plenty (Kingman), Darlinghurst (Dark Angel) ou Wootton Verni (Wootton Bassett), Jean-Pierre Dubois a un nouveau très bon élément parmi son effectif, cette fois en obstacle, avec Sauvignon (Inns of Court). Lauréat pour ses débuts sur les haies de Lyon, le pensionnaire de Mathieu Pitart avait ensuite été battu par Apollon du Luy (Kapgarde) dans le Prix de Pouilly (Haies), pour sa première sortie à Auteuil. Dans ce Prix Stanley (L), le poulain a fait parler sa classe de plat. Positionné dans le dos des animateurs, Sauvignon a semblé un temps dominé dans la ligne droite. Puis, sous les sollicitations de Nicolas Gauffenic, il a refait petit à petit du terrain et a dominé Sony Bill (Battle of Marengo) sur le plat, le laissant à une longueur et demie. Rooster Crowing (Chanducoq) complète le podium.

Un très bon mental

Mathieu Pitart nous a confié : « Je suis heureux, c’est un très bon poulain. Sauvignon a un très bon mental, il est fait pour Auteuil. Il est très froid et a encore, je pense, une grosse marge de progression. Il est capable d’accélérer, mais s’adapte à toutes les situations. Nous allons gravir les échelons gentiment et essayer de le forger. » Sauvignon était auparavant entraîné pour le plat, mais n’a jamais couru dans cette discipline et il s’épanouit sur les obstacles. L’entraîneur poursuit : « Il était lymphatique et pas vraiment de l’avant. Le fait de sauter l’a déclenché… »

Du côté des placés

Tombé à l’avant-dernière haie dans le Prix Aguado (Gr3), Sony Bill fait une très belle performance, mais il n’a pu accélérer aussi fort que le lauréat pour finir. Coentraîneur du représentant Allard, Hector de Lageneste nous a dit : « Le gagnant a vraiment changé de vitesse pour finir. Sony Bill n’a pas faibli, mais ne peut accélérer plus. Sa performance est très bonne. Il sait tout faire et pourra vite aller en steeple. Il devrait faire une belle troisième partie de saison. » De son côté, Rooster Crowing, qui était bon deuxième de ce Prix Aguado, se classe cette fois troisième, à quatre longueurs et demie de Sony Bill. Il sera revu à l’automne, comme nous l’a appris son mentor, Mickaël Seror : « Il a besoin de courses beaucoup plus dures que cela. Il a subi l’accélération à l’entrée de la ligne droite et n’a pas pu aller plus vite dans la ligne droite, tout en gardant sa belle action

...
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires