jeudi 13 juin 2024
AccueilCoursesSoft Winds poursuit sa route

Soft Winds poursuit sa route

Tarbes, mercredi

Prix du Pic du Midi (Classe 2)

Soft Winds poursuit sa route

Deuxième il y a un mois d’une Classe 1 au Lion-d’Angers derrière la bonne Luiza Béré (Territories), Soft Winds (Night of Thunder) a décroché mercredi une deuxième victoire pour sa quatrième sortie en France. Rallongée pour la première fois sur 2.300m, la pensionnaire d’Henri-Alex Pantall a été maintenue en deuxième épaisseur par Tony Piccone, à l’abri. Décalée ensuite, l’élève et représentante de Godolphin s’est retrouvée seule en pleine piste dans la phase finale. Personne n’a pu répondre à son accélération et Soft Winds s’est imposée avec de la marge. Shastana (Bated Breath) est deuxième à deux longueurs et demie. Blou Lagoon (Cloth of Stars) complète le podium, là encore deux longueurs et demie plus loin. Au micro d’Equidia, Tony Piccone, qui remporte sa cinquantième victoire de l’année, a déclaré à Equidia : « La pouliche a bien respiré tout au long du parcours. Une fois bien détendue, je n’ai pas hésité à la laisser avancer un peu plus tôt que prévu. Elle gagne de belle manière. Son entraîneur m’avait conseillé de faire attention au vu du rallongement de la distance, mais nous ne sommes pas allés vite durant la première partie du parcours. Je la sentais bien et j’ai préféré prendre le risque d’avancer, la sentant au-dessus du lot. »

Une sœur de Soft Whisper

Élevée par son propriétaire, Soft Winds est une fille de l’étalon de Darley Night of Thunder (Dubawi), et de Placidia (Sea the Stars), gagnante de deux épreuves sur 2.000 et 2.300m. Son meilleur produit, Soft Whisper (Dubawi), a notamment remporté les Rosemary et les Queen Charlotte Stakes (Ls, 1.600m), les British E.B.F. Stakes (L, 1.400m), ou encore les UAE 1.000 Guineas de Meydan (L, 1.600m).

C’est la grande souche des “P” Wildenstein. La deuxième mère, Palmeraie (Lear Fan), a donné Policy Maker (Sadler’s Wells), gagnant du Grand Prix de Chantilly (par deux fois), du Grand Prix de Deauville ou encore du Prix Foy (Grs2), et placé du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Palmeraie a aussi donné Pushkin (Caerleon), gagnant du Prix Maurice de Nieul (Gr2) à Maisons-Laffitte, ou Place Rouge (Desert King), lauréate des Lancashire Oaks (Gr3). C’est aussi la deuxième mère de Planteur (Danehill Dancer), vainqueur, entre autres, du Prix Ganay (Gr1), et la troisième de Persian King (Kingman), champion miler en Europe, lauréat de la Poule d’Essai des Poulains, du Prix du Moulin de Longchamp et du Prix d’Ispahan (Grs1), et désormais étalon au haras d’Étreham.

La troisième mère de Soft Winds est Pétroleuse (Habitat), d’où Peinture Bleue (Alydar) et Peintre Célèbre (Nureyev)…

Dubai Millenium

Dubawi

Zomaradah

Night of Thunder

Galileo

Forest Storm

Quiet Storm

SOFT WINDS (F3)

Cape Cross

Sea the Stars

Urban Sea

Placidia

Lear Fan

Palmeraie

Pétroleuse

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires