lundi 17 juin 2024
AccueilA la uneAvec Angers, Mario Baratti rêve classique

Avec Angers, Mario Baratti rêve classique

Lundi, dans la Poule allemande

Avec Angers, Mario Baratti rêve classique

Lundi, Cologne acceuille les Mehl-Mülhens-Rennen (Gr2), la Poule d’Essai des Poulains allemande. Mario Baratti y sellera son premier partant classique. Son pensionnaire Angers (Seabhac) est déjà déclaré et c’est Andrea Atzeni qui lui sera associé. Parmi les neuf partants, on retrouve un autre français, Duc de Morny (Cityscape). Mais également trois anglais Benacre (Australia) et Finn’s Charm (Kingman) pour Charlie Johnston, ainsi que Dragon Icon (Lope de Vega) pour Roger Varian. Sans oublier le tchèque Devil in Pink (Footstepsinthesand). Il n’y aura donc que trois allemands sur neuf partants. Les bookmakers locaux font d’Angers leur troisième favori – à 4/1 – derrière Benacre et Dragon Icon. Le dernier (et le seul français) qui a remporté ce classique se nomme Peace at Last (Oasis Dream). C’était en 2013, pour la casaque de Guy Heald et l’entraînement d’Henri-Alex Pantall. Mario Baratti envisage ce déplacement avec confiance après la troisième place dans le Prix Machado (Classe 1), à une longueur et demie de Valimi (Teofilo) : « Nous l’avons couru dans une épreuve qui faisait office d’excellente préparatoire afin de savoir s’il pouvait aller sur la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Après la course, il aurait été possible de se laisser tenter par le classique français. Mais terminer un cinquième ou sixième “bien couru” n’a rien d’amusant. Dès lors, nous avons opté pour la Poule allemande où le poulain possède une bien meilleure chance… »

La pluie est souhaitée…

Le jeune professionnel italien installé à Chantilly rencontre toutefois un problème : « Les courses allemandes se déroulent souvent en terrain très souple, voire lourd, et Angers aime bien cela. Hélas, le week-end dernier, ils ont couru en bon terrain et la météo n’annonce pas de pluie d’ici lundi prochain. Il lui faudra faire avec… Même si Angers est meilleur dans des conditions de terrain différentes, il peut s’en sortir. D’autant qu’en Allemagne, les courses sont souvent très sélectives. Avec les anglais en piste, il devrait d’ailleurs y avoir du train. En revanche, si tout se joue sur un démarrage, sa tâche sera compliquée. Je pense que sur ce qu’Angers nous a montré, il sera compétitif. Il a travaillé mercredi et s’est montré plus calme et moins “offensif” qu’à l’accoutumée… »

Un achat aux breez up

Angers, élevé par Jan Krauze, a été acheté 35.000 € à la breeze up de Deauville. Mario Baratti se souvient : « Il avait fait un très bon breeze et je l’avais acheté avec mon ami Alessandro Marconi. Le poulain a confirmé son talent lorsqu’il est arrivé à l’écurie. Je l’ai alors proposé à Thierry Delègue qui a créé une association autour d’Angers. Je suis ravi de travailler avec certains propriétaires bien connus et d’autres qui sont seulement en train de découvrir cet univers… »

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires