lundi 17 juin 2024
AccueilA la uneUn Ispahan incertain

Un Ispahan incertain

Un Ispahan incertain

Mercredi, France Galop a validé les forfaits du 29 mai à Longchamp, avec le Prix d’Ispahan (Gr1) en vedette. Un seul français a été déclaré forfait, Vadeni (K) (Churchill), supplémenté dans la Tattersalls Gold Cup (Gr1) qui se dispute dimanche au Curragh. De 19, ils sont passés à onze et, à ce stade, les incertitudes sont nombreuses.

Quatre français en lice

Après le retrait de Vadeni, ils sont encore quatre concurrents français inscrits dans l’Ispahan : Onesto (K) (Frankel), qui doit y faire sa rentrée, Erevann (K) (Dubawi), prévu au départ comme nous l’a dit Jean-Claude Rouget mardi, à Saint-Cloud, Junko (Intello), déclaré non-partant dans le Ganay (Gr1) pour cause d’hyperthermie, et Facteur Cheval (K) (Ribchester), deuxième du Prix du Muguet (Gr2) le 1er mai. Concernant ce dernier, son entraîneur, Jérôme Reynier, nous a dit : « Il est en bonne forme et nous suivons le plan que nous nous sommes fixé. Un terrain rapide ne m’inquiète pas trop. Il a gagné sur une piste légère à Chantilly et est a priori capable de s’adapter à tout. Je ne veux pas trop abîmer les chevaux sur une piste légère mais la piste de Longchamp est belle. Facteur Cheval a 4ans et est apte à faire ce genre de combat. Il y avait la possibilité d’aller vers les Queen Anne mais son entourage a fait le choix de l’Ispahan. Il connaît Longchamp, qu’il a découvert dans le Prix Daniel Wildenstein (Gr2). À lui de montrer qu’il est gérable sur 1.850m ; c’est une petite interrogation car il peut se montrer un peu brillant, comme ce fut le cas dans le Muguet en début de parcours. J’espère donc qu’il y aura du rythme. Gérald Mossé a eu l’impression qu’il était bien monté entre l’Edmond Blanc et le Muguet, il n’y a pas de raison pour qu’il n’en fasse pas de même entre le Muguet et l’Ispahan. »

Onze engagés et très peu de certitudes

L’Ispahan s’annonce difficile à cerner. Il est en pleine concurrence avec la Tattersalls Gold Cup (Gr1, 2.100m, 28 mai au Curragh), mais aussi avec les Lockinge Stakes (Gr1, 1.600m), qui ont eu lieu le 20 mai dernier. La particularité du Prix d’Ispahan est sa distance de 1.850m. Cela en fait sa force et son intérêt, car il s’adresse à beaucoup de chevaux, mais aussi sa “faiblesse” puisqu’il se retrouve pris en étau dans un calendrier européen chargé.

Cinq des restants engagés de l’Ispahan sont toujours dans la liste de la Tattersalls Gold Cup : Anmaat (Awtaad), Bay Bridge (New Bay), Buckaroo (Fastnet Rock), Point Lonsdale (Australia) et Above the Curve (American Pharoah). Concernant Anmaat, Angus Gold, racing manager de Shadwell, nous a dit mercredi midi : « La décision finale n’est pas encore prise. Je dirais qu’il y a une bonne chance pour qu’il vienne courir l’Ispahan. Il fait bien Longchamp puisqu’il y a gagné le Prix Dollar. Sa rentrée dans les Gordon Richard Stakes (Gr3) derrière Adayar était bonne. »

L’Ispahan a aussi subi la concurrence avec les Lockinge Stakes (Gr1). Parmi les forfaits, on note en effet Chindit (Wootton Bassett), deuxième des Lockinge après avoir tenté de croquer le lauréat Modern Games (Dubawi), ou encore Checkandchallenge (Fast Company), huitième à Newbury. Un concurrent ayant pris part aux Lockinge est toujours inscrit dans le Gr1 de Longchamp. Il s’agit de Light Infantry (Fast Company), sur lequel son entraîneur, David Simcock, nous a dit : « Il n’y a aucune décision de prise. La course arrive très vite après les Lockinge. Nous verrons comment est le cheval et, vendredi, je vais en discuter avec les propriétaires. La décision finale sera prise vendredi ou samedi. » Côté étranger, l’incertitude règne aussi autour de Prosperous Voyage (Zoffany), cinquième des Dahlia Stakes (Gr2) pour sa rentrée et lauréate l’an passé des Falmouth Stakes (Gr1). Son entraîneur, Ralph Beckett, nous a indiqué qu’une décision serait prise jeudi quant à sa participation.

En marge de l’Ispahan

La réunion propose aussi le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), pour les stayers, tandis que les flyers dévaleront le toboggan de Longchamp dans le Prix du Palais-Royal (Gr3). Dans le Vicomtesse Vigier, ils sont encore dix et on retrouve la ligne du Prix de Barbeville (Gr3) avec Big Call (Animal Kingdom), le lauréat, The Good Man (Manduro), son dauphin, Diva Donna (Cima de Triomphe), cinquième, et Sober (Camelot), septième. Ils auront notamment face à eux Almacado Gree (Domedriver), qui reste sur une rentrée gagnante dans le Prix Right Royal (L). Dans le Palais-Royal, ils sont encore sept, dont King Gold (Anodin), lauréat sur tapis vert du Prix du Gros Caillou (Classe 1) devant Amilcar (Wootton Bassett), rétrogradé. On note la présence d’Egot (K) (Invincible Spirit), qui vient de rebondir dans le Prix Servanne (L), tandis que Fort Payne (Rio de la Plata) revient sur 1.400m après sa tentative dans le Muguet.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires