vendredi 21 juin 2024
AccueilCoursesBolthole engrange le black type français

Bolthole engrange le black type français

Compiègne, samedi

Grand Prix de Compiègne – 5e étape du Défi du Galop (L)

Bolthole engrange le black type français

La casaque de Wathnan Racing est de plume ! Les couleurs de l’émir du Qatar, S.A. le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, ont vécu une très grande semaine. Elles ont brillé à Royal Ascot avec Courage Mon Ami (Frankel), lauréat de la Gold Cup (Gr1) avec Frankie Dettori, et avec Gregory (Golden Horn), gagnant du Queen’s Vase (Gr2), les deux sous l’entraînement de John et Thady Gosden. Et Isaac Shelby (Night of Thunder), deuxième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), a conclu quatrième des St James’s Palace Stakes (Gr1)… Des débuts rêvés pour une écurie qui a un effectif (pour le moment) très limité et qui mise sur la qualité, le but étant de courir les plus belles épreuves. En France, la casaque de Wathnan Racing a donc brillé avec Bolthole (Free Eagle), lauréat du Grand Prix de Bordeaux (L) puis, samedi, du Grand Prix de Compiègne (L). Le pensionnaire d’Alban de Mieulle n’a pas été très à son aise sur le parcours corde à gauche. Il a galopé en avant-dernière position dans le sillage de Shahzad (Dariyan) avant d’avoir le jour à quatre cents mètres du but. Il a accéléré franchement et a pris l’avantage dans les deux cents derniers mètres, mais Shahzad lui a répondu. Finalement, Bolthole s’est imposé d’une courte tête devant le représentant de Son Altesse l’Aga Khan, lequel ne fait que progresser depuis la fin de l’hiver. En valeur 37 en février, Shahzad a enlevé deux handicaps et est désormais placé de Listed. Glaer (Siyouni) a mis du temps à trouver son action, avant de finir très vite à la troisième place, tout près.

Vichy tient la corde devant l’Allemagne

Entraîneur de Bolthole, Alban de Mieulle nous a dit : « C’est un cheval qui a énormément couru au Qatar. Nous l’avons recouru, il le fait bien, mais pas comme je le pensais sincèrement. Comme le dit Christophe [Soumillon, ndlr], c’est la première fois qu’il courait corde à gauche. Dans le tournant, il n’était pas à l’aise. Il n’a pas eu un parcours extraordinaire selon son partenaire. Heureusement, il s’est rapproché dans le dernier tournant. Mais il était un peu loin et, dans des lots comme celui-ci, il faut faire attention. Nous allons voir comment il va récupérer. Nous allons lui laisser du temps. Pour la suite, il y a bien sûr le Grand Prix de Vichy (Gr3), ce serait son programme, même si cela lui laisserait moins d’un mois. S’il est bien, il ira sûrement sur ce Gr3. Mais il y a aussi un Gr1 en Allemagne à la fin juillet [Grosser Dallmayr Preis-Bayerisches Zuchtrennen, ndlr]. Ce sera peut-être plus facile de courir à Vichy, mais l’Allemagne lui laisserait plus de temps. Nous allons le laisser tranquille et nous verrons. »

Une piste un peu souple pour Glaer

Spécialiste des fibrées, Glaer a réalisé une belle valeur à l’issue d’une fin de course remarquable. Il devrait maintenant prendre des vacances avant de préparer l’automne et surtout l’hiver. Son entraîneur, Jean-Claude Rouget, a déclaré au micro d’Equidia : « Peut-être que les pluies tombées cette semaine, qui font que la piste tire sur le souple, ont pu gêner Glaer. C’est pour cela que JB [Jean-Bernard Eyquem, son jockey, ndlr] a choisi de venir tout à l’extérieur, où c’était moins haché qu’à la corde. Je pense que deux foulées après, il aurait gagné. Ce sont les courses… Mais c’est un amour de cheval. Il fait toutes ses courses. Nous allons essayer de le protéger et de le faire bien vieillir. Il vieillit déjà très bien. Comme il n’a pas couru à 2 et 3ans, ça aide pour aller longtemps. »

Yearling, il n’avait coûté que 12.000 €

Élevé par Patrick Ryan, Bolthole est passé trois fois en vente. Yearling, il avait été présenté par Glenspring Farm à la vente mixte de Goffs en février, et il avait été acheté 12.000○€ par Hegarty Bloodstock. Racheté la même année pour 19.000○€ au book○3 de la vente de yearlings d’octobre de Tattersalls, Bolthole est retourné sur un ring deux ans plus tard. Le 24 octobre 2022, à la vente d’automne de chevaux à l’entraînement de Tattersalls, Michael Bell l’a cédé pour 130.000○Gns à Wathnan Racing. C’est un fils de Free Eagle (High Chaparral), stationné à l’Irish National Stud, et de Weekend Getaway (Acclamation), une jument lauréate à trois reprises en Italie. Outre Bolthole, elle a pour le moment donné un autre gagnant, Shona Mea (Dragon Pulse), qui a triomphé à quatre reprises dans les handicaps entre 1.600m et 1.900m en Angleterre. La poulinière a un 2ans par U○S Navy Flag (War Front). La deuxième mère, Week End (Selkirk), est restée inédite. Au haras, elle a produit quatre gagnants dont Absolutely So (Acclamation), lauréate des John of Gaunt Stakes (Gr3, 1.400m) à Haydock. Enfin, la troisième mère, Tarfhsi (Mtoto), est gagnante des Pretty Polly Stakes (Gr2) au Curragh.

Sadler’s Wells

High Chaparral

Kasora

Free Eagle

Danehill

Polished Gem

Trusted Partner

BOLTHOLE (M4)

Royal Applause

Acclamation

Princess Athena

Weekend Getaway

Selkirk

Week End

Tarfshi

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires