samedi 22 juin 2024

EXEMPLE

EXEMPLE

Kia Joorabchian est un agent de joueurs de football. Sa deuxième passion, ce sont les courses, et il est actuellement quatrième au classement provisoire des propriétaires britanniques. L’homme d’AMO Racing a connu un meeting de Royal Ascot exceptionnel avec (entre autres) les victoires de Groupe de King of Steel (Wootton Bassett) et de Valiant Force (Malibu Moon). Il a récemment accordé une longue interview à Mark Boylan (The Irish Field, 24 juin). Désormais parmi les propriétaires les plus en vue, il aimerait que s’applique au galop le principe du fair-play financier qui existe dans le football et adopté par l’UEFA en 2010 : « Les courses pourraient être un sport bien plus populaire et attirer plus de monde. Moins les gens sentiront que ce sport est exclusivement dominé par deux ou trois entités, mieux ce sera pour son attractivité. Il faut plus de transparence et les professionnels n’aiment pas ça. Mais si vous limitez les acteurs sur certains points, en créant par exemple une forme de fair-play financier, vous aurez une chance d’attirer plus de monde. J’ai essayé de faire venir des joueurs au propriétariat. De leur montrer qu’on pouvait vibrer et être compétitif au galop. Mais à chaque fois que nous sommes battus, ils m’envoient un SMS en demandent si je suis vraiment certain d’être en capacité d’être compétitif. » Concrètement, avec la règle du fair-play financier, au football, les clubs engagés dans une compétition européenne ne peuvent pas dépenser plus d’argent qu’ils n’en gagnent. Le propriétariat étant une activité par essence déficitaire, surtout en Angleterre, l’adaptation d’une telle règle ne coule pas de source !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires