vendredi 14 juin 2024
AccueilA la une#RaceAndCare : mobilisez-vous !

#RaceAndCare : mobilisez-vous !

#RaceAndCare : mobilisez-vous !

Le 1er juillet, Sophie Clément, journaliste chez Equidia, va animer les deux lives prévus sur Instagram pour la journée nationale du #RaceAndCare. Elle a répondu à nos questions sur ce dispositif.

Jour de Galop.– Quel est votre rôle au sein de l’opération #RaceandCare ?

Sophie Clément. – Durant l’opération, le 1er juillet, je vais animer les deux lives prévus sur Instagram. Sur Equidia, j’ai présenté les deux émissions consacrées au bien-être équin. Participer au projet #RaceAndCare était donc tout à fait logique pour moi. Cela s’inscrit dans la continuité de mon engagement pour le bien-être équin.

Pourquoi, d’après-vous, est-ce important de promouvoir le #RaceAndCare ?

La journée nationale du #RaceAndCare aura lieu tous les ans le 1er juillet, à l’image, par exemple, de la journée nationale du handicap ou du don du sang. Le grand public connaît mal les courses. Il en a même parfois une vision assez négative. Donc je trouve cela très important de mettre l’accent sur le #RaceAndCare. Peut-être que pour nous, le bien-être équin est quelque chose d’anodin, de normal. Mais pas pour les personnes extérieures. D’autant que les mentalités et les positions sur le bien-être animal ont beaucoup changé.

Quel dispositif a-t-il été mis en place sur le compte Instagram du RaceAndCare pour le 1er juillet ?

Nous invitons tous les corps de métiers qui gravitent autour du monde du cheval à publier du contenu sur Instagram. Cela peut être une vidéo, une photo, une story, un réel. Il faut taguer #RaceAndCare pour que cela crée une vraie belle chaîne de mobilisation. Me concernant, je serai en live chez l’entraîneur Pierre-Yves Verva le matin.

Quelle sera votre mission sur place ?

Je serai accompagnée d’un community manager qui me filmera en immersion dans le quotidien d’un cheval de course. Le but est de laisser travailler Pierre-Yves Verva et de lui poser des questions. C’est vraiment important que cela se passe en live car ceux qui le regarderont pourront interagir avec nous et pourront par exemple poser eux aussi des questions. Nous discuterons tous ensemble de l’importance du bien-être équin. Sur place, nous aurons également Lucie Julien, une masseuse. Elle intervient sur le domaine de Grosbois et également à Chantilly. Elle nous parlera de son quotidien auprès des chevaux.

Dans quel cadre le deuxième live aura-t-il lieu ?

L’après-midi, nous nous rendrons sur l’hippodrome de Chantilly, où nous allons suivre l’arrivée d’un cheval de course. La sortie du camion, la douche… Et cela étape par étape jusqu’à la course, puis la phase de récupération. Le but est d’emmener le spectateur de l’autre côté de la barrière en lui montrant la préparation à une course mais aussi tout ce que l’on voit moins : le cheval qui marche pour récupérer, l’accès à l’eau, la tranquillité des écuries.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires