dimanche 23 juin 2024
AccueilCoursesHasapiko enfin récompensée

Hasapiko enfin récompensée

Compiègne, mardi

Prix de l’Ailette (Maiden)

Hasapiko enfin récompensée

Depuis le début de sa carrière, Hasapiko (Cloth of Stars) n’a été devancée que par de très bonnes pouliches. Pour ses débuts, à Chantilly, courant février, la représentante d’Edmund Mudge avait conclu troisième de Pensée du Jour (K) (Camelot) et de Crown Princesse (K) (Zarak). Battue une nouvelle fois par cette dernière lors de leur deuxième sortie commune, toujours sur le sable de Chantilly, Hasapiko avait ensuite découvert le gazon dans un maiden programmé sur 2.000m, à Saint-Cloud, le 7 avril. Mais, ce jour-là, elle n’avait rien pu faire face à Tasmania (K) (Australia), qui sera au départ du Prix de Diane Longines (Gr1) dimanche. Et, dernièrement, toujours dans un maiden sur 2.000m au Val d’Or, Hasapiko n’avait pas eu toutes ses aises dans la phase finale et avait terminé au cinquième rang…

Mardi, Hasapiko était associée pour la première fois à Théo Bachelot. Partie sagement, la pensionnaire de Stéphane Wattel a évolué dans la deuxième partie de peloton. En face, Siren (Sea the Moon) a progressé en pleine piste, ce dont a profité Hasapiko pour se positionner dans son sillage. Mais, dans le dernier tournant, Siren a fait quelques facéties pour négocier le virage. Contrariée, Hasapiko n’a pas eu d’autre choix que de virer en quatrième épaisseur. Lancée de loin à l’entrée de la dernière ligne droite, Hasapiko s’est ensuite montrée très dure tout au long de la phase finale pour enfin signer la première victoire de sa carrière. Nettement au-dessus de ses rivales, elle s’impose de deux longueurs aux dépens d’une autre bonne finisseuse, Andraste (Saxon Warrior). Trois longueurs plus loin, Bubble Sign (Anodin) complète le podium.

Elle va pouvoir monter de catégorie

L’entraîneur d’Hasapiko, Stéphane Wattel, nous a dit : « C’est une victoire méritée. La dernière fois, elle n’a pas eu le parcours que l’on espérait. Et elle est souvent tombée sur de bonnes pouliches. Hasapiko a toujours montré une certaine qualité mais, comme beaucoup de produits de Cloth of Stars, elle a eu besoin d’un peu de temps pour arriver à maturité. Le fait qu’elle ne gagne pas tout de suite nous a permis de lui faire prendre de la maturité. Elle va maintenant pouvoir monter de catégorie sans avoir brûlé les étapes. »

Une nièce d’un placé de Gr2 aux États-Unis

Élevée par Isabelle Corbani et Jedburgh Stud, Hasapiko a été présentée par ces derniers à la vente de yearlings d’octobre d’Arqana, où elle a été achetée 31.000○€ par Stéphane Wattel. C’est une fille de l’étalon du haras du Logis Cloth of Stars (Sea the Stars) et de Danse Grecque (Hold that Tiger), deuxième du Prix Corrida et du Prix Daniel Wildenstein (Grs2). Outre Hasapiko, Danse Grecque a donné Devil’s Eye (Danehill Dancer), vainqueur de sept courses entre 1.500m et 2.400m sur notre sol et qui a fini sa carrière avec une valeur handicap de 16,5, Desert Warrior (Peintre Célèbre), lauréat à neuf reprises entre 2.000m et 2.650m en province, et Max Verst (Ultra), gagnant de deux courses sur 1.600m et 1.700m en France. Danse Grecque est une sœur de Joes Blazing Aaron (Graeme Hall), gagnant des Palm Beach Stakes (Gr3, 1.600m) et deuxième des Canadian Turf Stakes (Gr3, 1.700m), de Tiz Sardonic Joe (Tiznow), deuxième Ft. Lauderdale Stakes (Gr2, 1.700m) aux États-Unis, et de Majestic Hussar (Majestic Warrior), placé de Listed à trois reprises aux États-Unis.

Cape Cross

Sea the Stars

Urban Sea

Cloth of Stars

Kingmambo

Strawberry Fledge

Lingerie

HASAPIKO (F3)

Storm Cat

Hold that Tiger

Beware of the Cat

Danse Grecque

Distorted Humor

Distorted Blaze

Suspect Terrain

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires