lundi 4 mars 2024
AccueilCoursesWest Wind Blows repart avec La Coupe

West Wind Blows repart avec La Coupe

Longchamp, dimanche

La Coupe – Fondation Claude Pompidou (Gr3)

West Wind Blows repart avec La Coupe

1er WEST WIND BLOWS

2e HOOKING

3e PLESANT JANE

West Wind Blows (Teofilo) se plaît en France. Après sa victoire dans le Prix du Prince d’Orange (Gr3), il s’était classé troisième du Qatar Prix Dollar (Gr2) l’année dernière. Dimanche, le représentant d’Abdulla Al Mansoori revenait en France avec la ferme intention de bien faire. C’était le meilleur rating du lot et il repart avec La Coupe (Gr3) à la maison !

C’était le poulain à battre

Après avoir dans un premier temps progressé en pleine piste, West Wind Blows a fini par trouver sa place derrière l’animateur, Pride of America (American Post), qui a fait du rythme devant. Bénéficiant d’une course idéale, le pensionnaire de Simon et Edward Crisford est sorti du sillage de Pride of America à l’entrée de la dernière ligne droite. En selle sur le futur lauréat, Christophe Soumillon a attendu le poteau des 400 derniers mètres pour se lancer. Venu très fort en tête de course, West Wind Blows a pris deux longueurs d’avance à ses rivaux. Auteur d’une bonne fin de course, Hooking (Lope de Vega), vu parmi les derniers en début de parcours, a ensuite fini fort. Regagnant mètre après mètre en pleine piste, il parvient à s’emparer de la deuxième place, à un peu moins de deux longueurs. Plesant Jane (Pivotal) a également bien terminé pour conclure à la troisième place, trois longueurs et demie plus loin. Elle devance son compagnon d’entraînement Machete (Myboycharlie), qui échoue au pied du podium.

Le programme international lui ouvre les bras

Cette saison, West Wind Blows n’avait été vu qu’à une seule reprise avant La Coupe. Le 5 mai à Newmarket, dans les Jockey Club Stakes (Gr2), il n’avait rien pu faire face à un certain Hurricane Lane (Frankel), qui a depuis terminé dernier de la Coronation Cup (Gr1). Castré à l’issue de cette course de rentrée, West Wind Blows devrait être en mesure de faire une belle saison. L’un de ses entraîneurs, Edward Crisford, a déclaré : « West Wind Blows a bien voyagé et a bien changé de vitesse dans la dernière ligne droite. Avec lui, nous allons vraiment pouvoir voyager. Il a fait une bonne campagne l’année dernière et a bien terminé, faisant une belle course dans le Prix dollar. Cette année, je suis sûr qu’il sera bien puisqu’il vient d’être castré. Toute son énergie gaspillée auparavant va désormais pouvoir être canalisée. Dernièrement, pour sa rentrée, il a vraiment bien couru. Et cet été, West Wind Blows devrait avoir une belle campagne. Il est engagé dans les Hardwicke Stakes (Gr2), cela nous permettra de voir s’il tiendra la distance. Nous devrons encore parler au propriétaire et voir comment il rentre de cette course. Mais je ne pense pas qu’il ait eu une course trop difficile et, s’il est bien la semaine prochaine, nous pourrons prendre une décision. Dans le monde entier, il y a aussi de très belles courses à courir. » Encore à cheval, Christophe Soumillon a ajouté sur Equidia : « Tout s’est bien passé. Pourtant, en allant au départ, je n’étais pas rassuré car il avait peur de tout ! J’ai préféré le caler dans le sillage de l’animateur, Pride of America, et c’est ce qui nous a permis d’avoir une bonne course. West Wind Blows montre parfois quelques signes d’immaturité en course. À l’avenir, il devrait pouvoir se produire sur une distance plus longue. Avec le temps, je suis convaincu qu’il va devenir un sujet de tout premier plan. La castration lui a vraiment fait du bien. »

Hooking fait un  »truc »

Après un meeting azuréen réussi, où il avait remporté le Grand Prix de La Riviera Côte d’Azur – Jacques Bouchara et le Prix Saônois (Ls), Hooking avait depuis conlu à la cinquième place du Prix Jacques Laffitte (L). Dimanche, sa fin de course a dû plaire à son propriétaire, Antoine Griezmann, qui avait fait le déplacement. Présent lui aussi, Philippe Decouz, son mentor, nous a dit : « Il court très bien. Il avait été préparé pour cette épreuve et nous sommes tombés sur un excellent britannique, dur et probablement un peu déclassé. Nous allons sûrement lui donner un break désormais, il le mérite. Il nous fait toujours plaisir et l’idée est de lui donner des vacances pour retourner ensuite à Cagnes durant l’hiver. »

Plesant Jane est régulière

Cette année, Plesant Jane avait remporté le Prix Zarkava – Fonds Européen de l’Élevage (L) pour sa première sortie de la saison. Proche quatrième ensuite du Prix Allez France (Gr3), la représentante de Nurlan Bizakov court une nouvelle fois proprement, dimanche. Fabrice Chappet, son entraîneur qui présentait également Machete, nous a dit : « Pleasant Jane était déjà gagnante de Listed, désormais placée de Groupe, nous sommes ravis. Elle court très bien et pourra être rallongée dans le futur, contrat rempli. Quant à Machete, il s’est retrouvé un peu loin mais a fait un bon bout pour finir. »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/WEST-WIND-BLOWS.pdf

Un fils de la classique West Wind

Élevé par Godolphin, West Wind Blows est un fils de Teofilo (Galileo), bon étalon de Darley, et de West Wind (Machiavellian), lauréate de deux courses dont le Prix de Diane (Gr1). Elle s’est aussi classée deuxième du Prix Vermeille (Gr1) et troisième des Pretty Polly Stakes (Gr1, 2.000m). West Wind Blows est le septième produit de sa mère et le meilleur jusqu’à présent. La poulinière a donné quatre autres gagnants dont Setting Sail (Dansili), qui s’est classé deuxième des Eclipse Stakes (Gr3, 1.800m) en Australie. Elle a un 3ans par Teofilo et un yearling par Masar (New Approach).

La même grand-mère que Thunder Snow

La deuxième mère, Red Slippers (Nureyev), est gagnante des Sun Chariot Stakes (Gr2, 2.000m). Outre West Wind, elle a donné Gran Maestro (Medicean), vainqueur de six courses : trois en plat et trois sur les obstacles dont les Summer Hurdle (L, handicap, 3.400m), et Redbridge (Alleged), lauréat des Mercury Stakes (2.400m). Red Slippers est aussi la grand-mère du très bon Thunder Snow (Helmet), gagnant de sept Groupes dont le Prix Jean Prat (Gr1), le Critérium International (Gr1) et deux fois la Dubai World Cup, Meydan (Grs1). Sous la troisième mère, Morning Devotion (Affirmed), on retrouve la grande Balanchine (Storm Bird), la gagnante du Derby Irlandais (Gr1) et des Oaks d’Epsom (Gr1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : TNC

De 1.000m à 600m : TNC

De 600m à 400m : TNC

De 400m à 200m : TNC

De 200m à l’arrivée : TNC

Temps total : 2’02’’72

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Teofilo

Danehill

Speirbhean

Saviour

WEST WIND BLOWS (H4)

Mr Prospector

Machiavellian

Coup de Folie

West Wind

Nureyev

Red Slippers

Morning Devotion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires