dimanche 14 avril 2024
AccueilCoursesc1 PRIX RIDGWAY

c1 PRIX RIDGWAY

Longchamp, dimanche

Prix Ridgway (L)

L’avenir en or d’Horizon Doré

Poulain invaincu et très impressionnant l’an passé à 2ans, Horizon Doré (Dabirsim) avait fait une rentrée sage dans le Prix de la Force (Gr3). Il s’est ensuite classé deuxième du Prix de Guiche (Gr3), n’ayant pu suivre l’envolée de Big Rock (Rock of Gibraltar), qui reste encore dans les mémoires. Dans le Prix Ridgway (L), il découvrait la distance de 2.000m et a donc prouvé qu’il avait cette distance dans les jambes. Ce hongre qui sait accélérer possède un bel avenir à l’international si son entourage se laisse tenter par l’aventure…

Un succès attendu…

Aujourd’hui, le hongre entraîné à Calas avait toutes les chances de retrouver le chemin de la victoire, et c’est ce qu’il s’est produit ! Les parieurs avaient d’ailleurs fait de lui leur grand favori à 1,8/1. Durant le parcours, le pensionnaire de Patrice Cottier a progressé à la corde, dans le dos du leader, Fortune (De Tréville). Dans la dernière ligne droite, le passage s’est ouvert et Horizon Doré a placé sa grosse accélération pour laisser sur place ses adversaires ! Le représentant de Gousserie Racing, de l’écurie du Sud, de l’écurie Gibromont, de Daniel Dumoulin, de Chantal Becq et de Françoise Delaunay devance de cinq longueurs et demie Alashar (Lope de Vega). Une tête derrière, Ponty (Kendargent) complète le podium.

… Dans un lot à sa portée

Après la deuxième victoire de Listed de son pensionnaire, Patrice Cottier nous a dit : « Le lot d’aujourd’hui est moins relevé que la dernière fois, donc il confirme ce que l’on attendait de lui. Horizon Doré le fait en plus avec de la marge. La différence est qu’il gagne contrairement à ses deux dernières sorties. »

Alashar et Ponty décrochent leur black type

Vainqueur d’un handicap puis deuxième d’une Classe○2 à Parilly, Alashar franchit un palier aujourd’hui. Son entraîneur, Francis-Henri Graffard, nous a déclaré : « Il n’y a pas grand-chose à dire : il est à sa place, à son niveau et sur sa distance. J’ai trouvé qu’il avait fait quelques petites fautes mais il a bien accéléré pour finir. Le gagnant est un bon poulain. » Depuis qu’il a rejoint les boxes d’Hiroo Shimizu, Ponty a gagné une Classe○2 puis s’est classé deuxième du Prix Mandesha (Classe○1). Ce dernier nous a confié : « Honnêtement, je ne suis pas surpris de la performance de Ponty car j’étais confiant, voire très confiant. Avant le coup, je ne pensais pas qu’Horizon Doré était aussi fort… Sinon, nous avons bataillé pour la deuxième place. Ponty est encore un peu tendre donc je pense que nous n’irons pas tout de suite vers les courses de Groupe. Il a une belle marge de progression devant lui, d’autant plus qu’il sera mieux en deuxième partie de saison. »

Le grand week-end de Chantal Becq

Horizon Doré a été élevé par Chantal Becq, tout comme Pistache Doré (Sommerabend), lauréat du Prix Stanley (L) samedi à Auteuil. Présenté par le haras de Grandcamp à la vente de yearlings d’août Arqana, Horizon Doré a été acheté 45.000○€ par Charley Rossi. Chantal Becq nous a dit : « Cela fait plaisir de gagner deux courses coup sur coup comme cela, cela valorise un élevage ! Cette victoire une récompense car l’élevage est une activité qui demande beaucoup d’investissements et de sacrifices. J’élève depuis une trentaine d’années des pur-sang et des trotteurs. Je suis belge et j’ai eu des chevaux dans mon pays par le passé. Mes poulinières sont actuellement stationnées en France, à Grandcamp ainsi qu’à l’élevage Turgot, chez un ami qui a des trotteurs. J’ai eu une jument de la même origine que celle de la mère d’Horizon Doré, que j’ai vendue. Je l’ai regretté, alors quand Sweet Alabama est passée aux ventes, j’ai jeté mon dévolu sur elle. Je l’ai toujours, elle a un foal qui est le propre frère d’Horizon Doré, et elle a été saillie par Sealiway cette année. »

Le frère d’une gagnante du Prix du Calvados

Son père, Dabirsim (Hat Trick), fait la monte au haras de Montaigu en 2023. Sa mère, Sweet Alabama (Enrique), a remporté quatre courses en plat en France et en Espagne, dont deux à 2ans. Au haras, on lui doit huit produits, dont sept gagnants. Parmi eux, Cavale Dorée (Sunday Break), qui a remporté le Prix du Calvados (Gr3), avant de terminer cinquième du Prix Marcel Boussac (Gr1) et troisième de la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1), à Santa Anita. Désormais poulinière au Japon, elle a donné un lauréat dès son premier produit : Protoporos (War Front). Sweet Alabama est également la mère de Jasmin Dore (Holy Roman Emperor), quatrième du Critérium du Languedoc (L), et de Sweet Revenge (Evasive), gagnant de ses deux premières sorties à 3ans avant de courir (sans succès) au niveau Groupe.

La deuxième mère, Hallen (Midyan), a produit cinq vainqueurs, dont Zayade (Country Reel), deuxième à deux reprises du Grand Prix Anjou Bretagne (L), et Winter Springs (Stormy River), lauréat de cinq épreuves et deuxième du Prix Delahante (L, 2.000m), à Marseille.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’07’’53

De 1.000m à 600m : 25’’31

De 600m à 400m : 11’’72

De 400m à 200m : 10’’60

De 200m à l’arrivée : 10’’79

Temps total : 2’05’’95

Sunday Silence

Hat Trcik

Tricky Code

Dabirsim

Royal Academy

Rumored

Bright Generation

HORIZON DORÉ (H3)

Barathea

Enrique

Gwydion

Sweet Alabama

Midyan

Hallen

Haumette

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires