mardi 27 février 2024
AccueilCoursesFast Raaj poursuit son été exemplaire

Fast Raaj poursuit son été exemplaire

Chantilly, dimanche

Prix Messidor (Gr3)

Fast Raaj poursuit son été exemplaire

1er FAST RAAJ

2e TOP GEAR

3e ANCIENT ROME

Gagnant du Prix Djebel (Gr3) 2021 et du Prix Luthier (L) en 2022, Fast Raaj (Iffraaj) a toujours alterné le bon et le moins bon. Après un hiver à Meydan, le cheval d’Alain Jathière, de l’écurie du Parc Monceau, du haras d’Étreham, de Yann Barberot et de Riviera Equine avait effectué une rentrée victorieuse dans le Grand Prix Anjou-Bretagne – Haras du Saz (L) à Nantes, le 20 juin. Dans ce Prix Messidor (Gr3), il était débarrassé d’Erevann (Dubawi),  pensionnaire de Jean-Claude Rouget qui, samedi, s’est donné un coup au box ce qui a provoqué un hématome. Fast Raaj découvrait donc une tâche à sa portée. Associé à Alexis Pouchin, le jockey en forme du moment, Fast Raaj est bien parti, étant rapidement relayé par le grandissime favori – à 5/10 – Topgear (Wootton Bassett). Il a ensuite bénéficié d’un parcours idéal en troisième position, à la corde. À l’entrée de la ligne droite, son partenaire l’a décalé en pleine piste et Fast Raaj a fondu sur Topgear, venant prendre l’avantage dans les 150 derniers mètres pour l’emporter facilement. 

Désormais invaincu sur le mile

Quarante-huit heures après sa victoire avec The Good Man (Manduro) dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2), Alexis Pouchin a enlevé un nouveau Groupe ce dimanche grâce à Fast Raaj, au prix d’une belle monte où le faible nombre de partants oblige à être fin tacticien. Le jeune homme a commenté : « Fast Raaj est un cheval qui peut être compliqué dans le sens où il peut se mettre à tirer beaucoup. En partant, je l’ai laissé un peu faire et Stéphane [Pasquier, jockey de Topgear, ndlr] a accéléré à nouveau, ce qui a décontracté mon partenaire. Ensuite, le pensionnaire de monsieur Fabre n’était « pas trop là » et j’en ai profité pour m’écarter de suite. Nous avons pu filer et, derrière, il a pu accélérer comme il sait le faire. Nous étions très peu de partants et il fallait savoir prendre les risques au moment opportun. Je traverse une très belle période, pourvu que cela continue ! » Connu pour être un très bon cheval autour de 1.400m, Fast Raaj est désormais invaincu en deux sorties sur le mile, ce qui lui ouvre un programme plus large. Son mentor, Yann Barberot, et son équipe ont su bien gérer l’après Meydan, qui est rarement facile, et retrouver le cheval à son zénith. Une très belle performance !

Impasse sur Deauville pour Topgear

Topgear était le grandissime favori de ce Gr3. Il a assuré les commandes de l’épreuve, mais à la fin, il n’a rien pu contre l’accélération de Fast Raaj, concluant deuxième. Son entraîneur, Fabrice Chappet, nous a dit : « Topgear court bien mais il est peut-être un petit peu défraîchi car c’était sa quatrième course de l’année aujourd’hui. Le concernant, je pense que nous allons faire l’impasse sur le meeting de Deauville afin de préparer son retour en piste pour le mois de septembre. Qui plus est, il sera meilleur lorsque les pistes seront un peu plus souples… »

Ancient Rome (War Front) a terminé troisième à cinq longueurs devant Reshabar (Iffraaj), à trois quarts de longueur.

Une mère placée du Prix Éclipse

Élevé par le haras d’Étreham, Riviera Équine et l’écurie du Parc Monceau, Fast Raaj est un fils de l’étalon de Darley Iffraaj (Zafonic). Sa mère, Interesting (Raven’s Pass), est gagnante de deux courses sous l’entraînement d’Henri-Alex Pantall et elle s’est classée deuxième du Prix Eclipse (Gr3), sur 1.200m. Elle est partie ensuite pour les États-Unis, où elle a décroché quelques places dans les courses à conditions pour la casaque de Rabbah Bloodstock. En 2017, elle avait été achetée 300.000 € à la vente d’élevage Arqana par le haras d’Étreham, en association avec l’écurie du Parc Monceau et Riviera Equine, alors qu’elle était pleine de Fast Raaj. Elle a aussi produit le bon Le Boss (K) (Almanzor), deuxième cette année du Prix du Pont Neuf (L) pour sa troisième sortie, et Attracted (New Approach) qui a remporté deux courses en début d’année 2022 en Angleterre. Interesting a une 4ans nommée Almanfata (Almanzor), lauréate de son handicap sur 1.400m à Compiègne. Elle a un yearling par Hello Youmzain (Kodiac). La deuxième mère, With Fascination (Dayjur), avait gagné le Prix de Cabourg (Gr3) sur la ligne droite de Deauville et elle s’était classée deuxième, sur le même parcours, du Prix Morny (Gr1) pour la casaque de George Strawbridge. Le propriétaire a décidé de s’en séparer quand la poulinière avait 15ans alors qu’elle avait produit cinq gagnants. C’est Richard O’Gorman, agissant pour Darley, qui l’a achetée pour 55.000 Gns (67.100 €) à la vente de décembre Tattersalls en 2008, quelques semaines après le succès de son fils With Interest (Selkirk) dans les James Seymour Stakes (L). With Fascination a donné quatre produits à Darley : deux ont gagné et les deux femelles, Interesting et Voltarine (Selkirk), ont été vendues. Les deux ont produit black type. La troisième mère, Fran’s Valentine (Saros), a gagné les Kentucky Oaks (Gr1) et a donné With Anticipation (Relaunch), qui a gagné cinq Grs1 aux États-Unis.

TEMPS PARTIELS

LES CHRONOS

Départ à 1.000m : 37 »61

1.000m à 600m : 25 »21

600m à 400m : 11 »44

400m à 200m : 11 »09

200m à l’arrivée : 11 »52

Temps total : 1’36 »87

Gone West

Zafonic

Zaizafon

Iffraaj

Nureyev

Pastorale

Park Appeal

FAST RAAJ (H5)

Elusive Quality

Raven’s Pass

Ascutney

Interesting

Dayjur

With Fascination

Saros

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires