mardi 16 avril 2024
AccueilCoursesRamatuelle (K) file vers le Morny

Ramatuelle (K) file vers le Morny

Chantilly, dimanche

Prix Robert Papin (Gr2)

Ramatuelle (K) file vers le Morny

1re  RAMATUELLE (K)

2e  HIS MAJESTY

3e  CLASSIC FLOWER

« Avec Ramatuelle (K) (Justify), nous n’avons pas besoin de nous poser beaucoup de questions sur le programme. Depuis son arrivée à l’écurie, nous avons en effet axé sa préparation sur le Sumbe Prix Morny (Gr1). Physiquement, la pouliche n’est peut-être pas impressionnante, mais son moteur l’est beaucoup plus ! » Dimanche, la représentante d’Infinity Nine Horses et de ses associés (l’écurie des Monceaux, Hollymount Stud France, Chun Wai Kwok, Arthur Hoyeau, Ilse Smits et Clément Troprès) a une nouvelle fois séduit son entraîneur, Christopher Head, survolant le Prix Robert Papin (Gr2).

Brillante durant les 400 premiers mètres de course, Ramatuelle a commencé à lâcher son mors au moment de passer devant les tribunes. Dans son action, la pouliche est venue facilement à la hauteur de l’animateur, Myconian (Magna Grecia), avant de le laisser sur place à 250m du poteau. Uniquement accompagnée aux bras, Ramatuelle s’impose de quatre longueurs, l’écart ne reflétant pourtant pas sa supériorité ! Au tracking, Ramatuelle a bouclé ses 600 derniers mètres en 34’’15, faisant afficher 11’’11 des 400m aux 200m. Et elle a bouclé ses 200 derniers mètres en 11’’78. Derrière cette intouchable lauréate, His Majesty (No Nay Never), un instant pris de vitesse au moment du démarrage final, a fini fort sans jamais pouvoir inquiéter sa contemporaine. Il se classe deuxième. Classic Flower (Calyx), vue dans le sillage de la lauréate durant le parcours, complète le podium, trois quarts de longueur plus loin.

Dix ans après Vorda (K)

Depuis l’édition 2013 où Vorda (K) (Orpen) avait fait sien le Prix Robert Papin, aucun junior entraîné sur notre sol n’était parvenu à s’imposer. Cette nouvelle victoire de Ramatuelle confirme le net regain de forme de l’entraînement français que l’on a déjà pu remarquer dans les épreuves classiques mais également avec les 2ans. Au cours de ces deux derniers mois, Ramatuelle et Beauvatier (K) (Lope de Vega), nos deux juniors de luxe, nous offrent un beau duel à distance. Le dernier cité vise le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère. Quant à Ramatuelle, c’est vers le Sumbe Prix Morny qu’elle s’est envolée dimanche. Le 20 août à Deauville, elle va tenter de devenir la cinquième gagnante française sur les vingt dernières années après les victoires de Whipper (Miesque’s Son) en 2003, Divine Proportions (Kingmambo) en 2004, Dabirsim (Hat Trick) en 2011 et celle d’Earthlight (Shamardal) en 2019… Son entraîneur, Christopher Head, nous a confié : « En dernier lieu, elle avait déjà été vraiment impressionnante. C’est incroyable de la voir récupérer aussi vite et aussi bien de ses efforts. Aujourd’hui, même si Ramatuelle a été un peu allante en partant, elle a été exceptionnelle. Elle adore les 1.200m en ligne droite. C’est une pouliche très professionnelle qui se comporte déjà comme une pouliche d’âge. À chacune de ses sorties, l’aisance qu’elle nous montre en creusant l’écart m’impressionne. Je suis vraiment heureux de pouvoir l’entraîner. Le Prix Morny est un sacré challenge pour les Français, et je suis grandement satisfait d’y représenter l’entraînement tricolore… »

Tony Parker sera là pour le Morny

Présent lorsque Ramatuelle avait remporté le Prix du Bois Longines – Fonds Européen de l’Élevage en dernier lieu, Tony Parkeravait également effectué le déplacement pour voir sa représentante. Il nous a dit après la course : « C’est une grande performance encore une fois. Ramatuelle met à l’honneur tout le travail de l’ombre de plusieurs dizaines de personnes qui œuvrent au quotidien pour obtenir ce genre de victoires. Aujourd’hui, la pouliche confirme son récent succès du Prix du Bois, tout en laissant une belle impression avant le Prix Morny, sa prochaine étape. Après Zelda (K) (Zelzal) et Mangoustine (K) (Dark Angel), c’est au tour de Ramatuelle de nous faire rêver. En arrivant dans le monde des courses, j’avais cru comprendre qu’il n’était pas simple de rivaliser face aux étrangers avec nos 2ans. Nous concernant, on a tout de suite pris le pari d’avoir de bons 2ans. Nous adorons la vitesse. J’espère que nous allons chèrement défendre les couleurs de la France dans le Morny… J’y serai ! »

Classic Flower file vers Deauville

Invaincue en deux sorties au départ du Prix Robert Papin, Classic Flower n’avait pas été revue depuis qu’elle s’était promenée dans une Classe 2 sur 1.100m à Bordeaux-Le Bouscat, le 15 mai. Pauline Chehboub, qui gère les intérêts de Gousserie Racing, nous a appris : « C’est très bien, elle est black type aujourd’hui. Classic Flower ne devrait pas en rester là, nous allons sûrement la rallonger un peu pour ses prochaines courses. Cela faisait un petit moment qu’on ne l’avait plus revue. Elle va donc monter là-dessus. Nous la reverrons à Deauville, elle est engagée dans le Prix Six Perfections (Gr3). Il y aura aussi le Prix du Calvados (Gr2) pour elle. »

Le premier produit de la bonne Raven’s Lady

Élevée par la Yeguada Centurion, qui connaît une belle réussite avec les juments black types, Ramatuelle a grandi au haras de l’Hôtellerie. C’est une fille de Justify (Scat Daddy), étalon de Coolmore aux États-Unis qui a donné plusieurs chevaux de gazon en Europe avec ses premiers partants, à l’image de Statuette (Balanchine Stakes, Gr2), d’Aspen Grove (Flame of Tara E.B.F. Stakes, Gr3)… Justify n’a pas couru à 2ans. Il a gagné ses six courses à 3ans, de 1.400m à 2.400m. La mère, Raven’s Lady (Raven’s Pass), a couru quatre fois à 2ans en Angleterre sur 1.400m, se classant neuvième des Oh So Sharp Stakes (Gr3). Passée par les handicaps à 3ans, Raven’s Lady est devenue une pouliche de Groupe à partir de l’âge de 4ans. Lauréate de sept épreuves, elle a notamment remporté le Casino Baden-Baden Goldene Peitsche (Gr2, 1.200m) et les William Hill Summer Stakes (Gr3, 1.200m). La jument a été acquise 300.000 $ à Keeneland en fin de carrière sportive et elle a été saillie par Justify avant de prendre l’avion pour la France.

Ramatuelle est donc son premier produit. Présentée par le haras de l’Hôtellerie à la vente de yearlings d’août, la pouliche a été achetée 100.000 € par Arthur Hoyeau. La poulinière a un yearling par Uncle Mo (Indian Charlie) et un foal par Lope de Vega (Shamardal).

La troisième mère, Sueboog (Darshaan), est lauréate des Fred Darling Stakes (Gr3) mais elle a surtout donné Best of the Bests (Machiavellian), gagnant du Prix d’Ispahan (Gr1), d’un Prix Guillaume d’Ornano (Gr2), des Solario Stakes (Gr3) et des Sheikh Maktoum Al Maktoum Chall (Gr3).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 13’’07

De 1.000m à 600m : 22’’56

De 600m à 400m : 11’’24

De 400m à 200m : 11’’06

De 200m à l’arrivée : 11’’69

Temps total : 1’09’’62

Johannesburg

Scat Daddy

Love Style

Justify

Ghoszapper

Stage Magic

Magical Illusion 

RAMATUELLE (K) (F2)

Elusive Quality

Raven’s Pass

Ascutney

Raven’s Lady

Pivotal

Pivotal Lady

Sueboog

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires