dimanche 16 juin 2024
AccueilInternationalFolgaria, la flèche italienne

Folgaria, la flèche italienne

SAN SIRO (IT), MARDI

PREMIO PRIMI PASSI (Gr3)

Folgaria, la flèche italienne

 Le Premio Primi Passi (Gr3) a toujours été une excellente rampe de lancement en vue du Prix Robert Papin (Gr2). Au fil des années, la course fournit de nombreux gagnants et placés du Groupe français. Mardi, la lauréate d’une édition 2023 disputée à San Siro, Folgaria (Due Diligence), a fait forte impression, survolant les débats. La pouliche a laissé ses rivaux à six longueurs, réalisant un excellent chrono (1’09’’60). Hélas, elle ne figure pas dans liste des engagés au Gr2 cantilien. Et ce pour une raison très simple : cette année, les deux épreuves se tiennent dans un laps de temps de 12 jours. Bien trop restreint, surtout avec un long voyage à effectuer, généralement sous la chaleur. Auparavant, les 2ans italiens pouvaient tabler entre trois et quatre semaines entre leur premier Groupe et le déplacement français. Dommage.

Un jumelé de pouliches

Dommage, donc, puisque, pour ce qui est du créneau vélocité et précocité, Folgaria fait figure de petite bombe. Elle est invaincue en quatre sorties et avant ce Primi Passi, elle avait remporté – sans forcer son talent – deux Listeds pour pouliches. Mardi, en début de soirée, sous une forte chaleur, la pouliche a rapidement figuré sur la ligne de combat avant de forcer le train. À 300m du poteau, ses rivaux étaient déjà dans le rouge et c’est finalement Amorevole (Mehmas) qui a obtenu la deuxième place, conservant ce classement après une vive lutte avec Littlejames (James Garfield). Les pouliches signent donc le jumelé gagnant. L’allemand Emir (Millowitsch), deuxième favori, a dû se contenter de la septième place à neuf longueurs. Maurizio Dainotto a repris à son compte, il y a quatre ans, la casaque historique de son père Walter (Sagam) après 25 ans d’absence. Et il a pu fêter son deuxième succès de Groupe. Claudio Colombi, qui a monté Folgaria lors de ses quatre tentatives, est tout bonnement amoureux de la pouliche : « Elle nous montre de la classe depuis ses premiers galops et a progressé à chacune de ses sorties. C’est une pouliche fantastique, qui possède beaucoup de courage. Par la même occasion, elle transmet son courage à toute l’écurie… »

Le troisième Groupe de Due Diligence

Folgaria, élevée par Thurlough Boylan, a été achetée 10.000 € à Tattersalls Ireland September par son entraîneur, Stefano Botti. Son père, Due Diligence (War Front), avait effectué ses débuts aux États-Unis pour Coolmore avant d’arriver à 3ans chez Aidan O’Brien. Il a fourni sa meilleure performance en se classant deuxième des Diamond Jubilee (Gr1). Il a produit deux autres gagnantes de Groupe et sept black types en cinq générations. L’étalon fait la monte en Angleterre à Whitsbury Manor Stud.

La mère, Full Moon Fever (Azamour), a gagné deux courses. C’est une sœur du lauréat des August Stakes (L) Glorious Protector. La deuxième mère, Hasaiyda (Hector Protector), a donné aussi Hassaya (King’s Best), mère du bon miler Amore Hass (Azamour) qui a remporté le Premio Vittorio di Capua (Gr2) pour l’entraînement de Stefano Botti.

Full Moon River a un yearling par Highland Reel (Galileo).

Maturlo, le premier black type Mattia Cadrobbi

L’avant-dernière réunion de la première moitié de saison à San Siro proposait deux Listeds pour les 2ans sur 1.400m. Dans le Premio Giuseppe De Montel (L), le poulain Maturlo (Starspangledbanner) a offert un premier succès black type – catégorie pur-sang – à son éleveur, Mattia Cadrobbi, plus connu pour ses pur-sang arabes. Quatrième lors de ses deux premières sorties, le pensionnaire d’Antonio Marcialis est venu en pleine piste pour s’imposer dans une arrivée serrée où pas moins de quatre chevaux se sont retrouvés aux prises pour la victoire. Il a devancé l’autre maiden King Collector (Soldier Call). Mattia Cadrobbi avait acheté la mère, Purlain (Camelot), à la Tattersalls July 2018 où elle passait, pour 8.000 €, dans le lot de Juddmonte. C’était une 2ans pas encore à l’entraînement. Et il lui a fait gagner une course à 3ans en Italie. La jeune poulinière, issue de la souche du crack Frankel (Galileo), a rencontré Starspangledbanner (Choisir) et le poulain fruit du croisement a été acheté 25.000 € à la vente SGA par Aladjan Hrand et Roberto Galizzi. Purlain a une yearling par El Kabeir (Scat Daddy).

Sioux Life en pouliche d’avenir

La course pour les pouliches, le Premio Mantovani (L) a été dominée par Sioux Life (Sioux Nation), qui avait bien gagné lors de sa deuxième sortie. Sioux Life a imposé son train avant de rejoindre le poteau avec deux franches longueurs d’avance sur Beauty of Tuscany (Starspangledbanner) qui a offert le jumelé à Endo Botti Galoppo. Sioux Life, élevée par Le. Gi., a été achetée 43.000 € à la vente SGA par la Razza La Tesa. Elle est la neuvième gagnante black type du jeune sire de Coolmore Sioux Nation (Scat Daddy) et la première issue de la deuxième génération du jeune étalon. La mère, Ninepins (Rip Van Winkle), est une sœur du lauréat du Derby Italiano (Gr2) Keep on Fly et sa page de catalogue a été boostée par leur demi-sœur Shavasana (Gleneagles) qui, cette année, a réussi le doublé classique Premio Regina Elena (Gr3) – Oaks d’Italia (Gr2) avant d’être achetée par Katsumi Yoshida.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires