vendredi 23 février 2024
AccueilCoursesGold O'Boy se révèle

Gold O’Boy se révèle

Vichy, lundi

Prix Sealiway (Maiden)

Gold O’Boy se révèle

Après des débuts en demi-teinte, au Mans, Gold O’Boy (Elvstroem) a montré un tout autre visage lundi dans le Prix Sealiway (Maiden), dictant sûrement sa loi. Le représentant et élève des époux Pantall avait 300m de plus à couvrir à cette occasion que le jour de ses débuts et il a été placé à trois quarts de longueur de l’animateur et favori, Fou Furieux (City Light), par Tony Piccone, qui le découvrait. Le poulain a conservé cette place jusque dans la ligne droite. Et même s’il a mis du temps avant d’enclencher, Gold O’Boy a été en mesure de bien accélérer et même de changer de jambes juste avant le poteau, témoignant qu’il avait encore des ressources pour finir. Fou Furieux, qui a rejoint les boxes de Nicolas Caullery après sa démonstration au niveau réclamer le 4 juillet à Compiègne, conserve de justesse la deuxième place, un peu plus d’une longueur plus loin. Une tête plus loin, Goway (Galiway), qui découvrait la distance, est troisième. Après la course, Henri-Alex Pantall, grand habitué de la semaine vichyssoise, nous a dit : « Gold O’Boy a effectué des derniers 100m très plaisants. C’est un poulain encore très regardant. Il avait débuté très moyennement au Mans sans comprendre grand-chose à ce qu’on lui demandait. Il commence à se faire. Je pense que le poulain a de la marge. Gold O’Boy a été élevé à la maison par ma femme, Yvette. »

Un frère de trois black types

Élevé par Yvette et Henri-Alex Pantall, Gold O’Boy est un fils d’Elvstroem (Danehill) et de Goldy Honor (Highest Honor), qui n’a pas couru. La jument a déjà donné Malkoboy (Rajsaman), vainqueur de sept courses dont les Prix du Grand Camp (L, à l’époque) et le Prix Frédérique de Lagrange (L), de Goldy Espony (Vespone), gagnante du Prix Pénélope (Gr3) et triple lauréate de Gr3 aux États-Unis ainsi que de Querry Boy (Equerry), deuxième du Prix Policeman (L) à Cagnes-sur-Mer. Goldy Honor a une yearling par The Grey Gatsby (Mastercrafstman) nommée Goldygirl. Cette année, Goldy Honor est retournée à la saille d’Elvestroem. La deuxième mère, Borromée (Dayjur) a couru trois fois pour une quatrième place à Loudéac. Son meilleur produit, Borinage (Trempolino), est gagnante d’une course sur 1.500m au Mans.

Danzig

Danehill

Razyana

Elvstroem

Marscay

Circles of Gold

Olympic Aim

Gold O’Boy (M3)

Kenmare

Highest Honor

High River

Goldy Honor

Dayjur

Borromée

Sporades

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires