jeudi 20 juin 2024
AccueilA la uneJacques Le Dantec : « Un effort de prospection pour de nouveaux propriétaires et...

Jacques Le Dantec : « Un effort de prospection pour de nouveaux propriétaires et entraîneurs »

Jacques Le Dantec : « Un effort de prospection pour de nouveaux propriétaires et entraîneurs »

Réélu à la tête de la société des courses de La Teste-Bassin d’Arcachon, Jacques Le Dantec nous a détaillé sa vision. Un an après les terribles incendies et après le départ de grandes écuries, le site testerin va se lancer à la conquête de nouveaux entraîneurs et propriétaires.

Une dimension entrepreneuriale

« ​​​​​​Le bureau a été partiellement renouvelé. Nous sommes passés de quinze à dix-huit membres. Nous avons fait entrer des représentants du Syndicat des propriétaires, du Syndicat des éleveurs, un expert-comptable, un légiste… J’ai essayé de m’entourer de personnes qui peuvent donner une dimension entrepreneuriale à la société. C’est une continuité dans la présidence mais de la nouveauté dans les instances et les projets ! »

La prospection

« Cette année, nous avons perdu les écuries Ferland, Guarnieri et Sagara. Lorsque je suis arrivé en 2020, j’avais fait un plan triennal avec la réfection des portes des boxes, des cours, de l’électricité, sans oublier le drainage de la grande piste de 2.000m. Nous avons effectué beaucoup d’investissements durant trois ans et, cette année, nous faisons le strict nécessaire. En 2024, nous aurons un gel des investissements étant donné que nous avons moins de rentrées financières et que nous avons atteint les objectifs fixés. Cette année, nous faisons donc une pause. Nous préparerons une amélioration des installations “obstacle”, qui sont indispensables sur un centre d’entraînement. Puis nous repartirons dans les investissements à partir de 2025. Nous ferons un effort de prospection pour avoir de nouveaux entraîneurs. Il nous faut trouver plus de propriétaires pour les entraîneurs en activité sur notre site. » Deux nouveaux licenciés seraient en passe de rejoindre le site.

Changement de nom

« L’hippodrome s’appelait La Teste-de-Buch. Mais nous avons voté le changement de nom en conseil d’administration et ce dernier est devenu La Teste-Bassin d’Arcachon. Je souhaitais donner un rayonnement sur tout le bassin à l’hippodrome. La Teste-de-Buch, on ne connaît pas forcément alors que le bassin d’Arcachon est une référence d’un autre calibre. Du fait que nous travaillons avec la communauté de communes, cela permet de nous donner un rayonnement plus important. »

Une relation renforcée avec les institutions locales après les incendies

« Les collectivités se sont aperçues qu’un hippodrome pouvait être au service d’un territoire. Nous avons largement rempli notre rôle l’année dernière en termes d’organisation pour combattre les incendies. Aujourd’hui, nous entretenons des rapports étroits avec la communauté de communes, qui nous a aidés, avec la mairie et grâce à la loi Myard, à participer aux travaux de drainage de notre grande piste. »

Un an après les incendies girondins

« Toute la piste de trotting a été nettoyée au maximum afin d’éviter la présence de branchages car elle se situe dans la forêt. Tout cela dans le but d’éviter tout risque d’incendie. Nous pouvons imaginer être prémunis mais le risque reste entier si on part du principe qu’une forêt se trouve à proximité. Cela dit, nous nous en sommes bien sortis. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires