samedi 25 mai 2024
AccueilInternationalLa nouvelle formule australienne

La nouvelle formule australienne

Les quatre jours de Tattersalls July

La nouvelle formule australienne

Depuis 2003, la Tattersalls July Sale a multiplié par cinq son chiffre d’affaires et par trois le prix de vente moyen. Au cours de cette même période, l’offre a doublé. La vente de la mi-saison n’est définitivement plus un vide-grenier et elle a trouvé, comme celle qui a eu lieu la semaine dernière à Deauville, une place au sein du marché international. Le top price à Arqana (395.000 €), la placée black type La Filomena (Lope de Vega), a été achetée par un éleveur australien et ce n’est pas un hasard de retrouver en photo, dans la page d’accueil de la July Sale, Hungry Heart (Frankel), double gagnante de Gr1 en Australie issue de Harlech (Pivotal), pouliche atteinte de lenteur mais avec un pedigree correct, achetée 60.000 Gns par Yu Long. Quelques mois plus tard, Harlech est partie pour l’Australie pleine d’une saillie hémisphère sud de Frankel (Galileo) et sa réussite a lancé un marché.

La réussite de Siyouni et Kingman

La formule magique est assez simple et elle a donné deux autres gagnants de Gr1 cette année. En 2018, Astute Bloodstock avait déniché pour 75.000 Gns Bumbasina (Canford Cliffs), une placée de Listed en Irlande. Après une saillie de Siyouni (Pivotal), la pouliche s’est envolée pour l’Australie où elle a produit la “terreur” de l’Australie de l’Ouest, Amelia’s Jewel. More Aspen (More than Ready) a été achetée au même prix et elle a rendu visite à Kingman (Invincible Spirit), donnant naissance à King Colorado, qui a remporté les JJ Atkins, le dernier Gr1 de la saison des 2ans en Australie. Juddmonte, les Aga Khan Stud et Darley ont déjà communiqué les tarifs de leurs étalons qui officieront en suivant la saison de l’hémisphère Sud et les cinquante saillies de Frankel proposées sur le marché sont déjà presque toutes vendues. Il faut savoir que d’après le stud-book australien, le crack de Juddmonte a 31 foals, dont trois ont cartonné aux ventes, et 25 poulinières pleines.

Une sœur de Khaadem pleine de Baaeed

Cette année, la July Sale se déroulera sur quatre jours avec cinq sessions puisque, jeudi, une partie des lots passera avant la réunion de courses et une autre après cette dernière. Il était impossible de trouver de la place sur le ring pour les 964 lots inscrits. Après les scratchings déjà enregistrés lundi à 14 h, les sujets offerts sont au nombre de 670. Dans cette liste, on retrouve encore la “FR” Mystic Pearl (Invincible Spirit) qui, samedi, s’est offert une super update en remportant une Listed à Sandown. Elle doit passer en vente jeudi… La première session à l’affiche mardi propose 93 poulinières pleines, 110 pouliches et juments à l’entraînement ou sortant d’entraînement et 19 mâles et hongres. Parmi les poulinières pleines, on remarque la présence de White Jasmine (Dark Angel) qui n’a pas gagné mais est une sœur de Khaadem, lauréat des Queen Elizabeth II Jubilee Stakes (Gr1) et supplémenté dans la July Cup (Gr1) programmée samedi prochain mais, surtout, pleine du champion européen 2022 Baaeed (Sea the Stars). Deux jeunes poulinières seront proposées pleines de saillies – à 150.000 € – de Wootton Bassett (Iffraaj).

Trente-deux Godolphin en vente mardi

Godolphin offre 32 lots dans la première session : 12 poulinières pleines et 20 pouliches. Au cours des quatre jours de transaction, les “bleus” en vente seront au nombre de 49. En 2022, Godolphin en avait vendu 56 pour presque trois millions de guinées. The Castelbridge Consignment, qui travaille pour plusieurs clients, propose huit juments pleines mardi ainsi que 16 pouliches et 12 chevaux à l’entraînement. La deuxième session sera surtout dévouée aux sujets à l’entraînement alors que le draft de Juddmonte sera proposé jeudi avec quatre pouliches de 3ans et dix poulains à l’entraînement. L’édition record de l’an dernier avait affiché un chiffre d’affaires de 16,74 millions (20,56 M€) pour 520 vendus, dont neuf à plus de 200.000 Gns.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires