vendredi 23 février 2024
AccueilA la uneLes attentes des propriétaires

Les attentes des propriétaires

Propriétariat en France : la grande enquête

Les attentes des propriétaires

France Galop a lancé en avril dernier une grande enquête auprès des propriétaires, dans l’objectif de mieux les connaître et ainsi d’améliorer l’expérience du propriétariat et la rendre pérenne. Les 1.178 réponses reçues témoignent du caractère exceptionnel de cette étude et de l’engagement des propriétaires. Voici le quatrième épisode de cette série, axé sur les attentes des propriétaires.

France Galop a cherché à évaluer la relation des propriétaires avec leurs entraîneurs et leurs managers quand ils en ont un, et les réponses ont été comparées avec l’étude menée par la ROA (Racehorse Owners Association) en Grande-Bretagne. Il ressort du sondage que les entraîneurs apparaissent accessibles, mais pourraient communiquer davantage avec leurs propriétaires : les notes attribuées sont moins élevées que celles obtenues en Grande-Bretagne. Les managers apparaissent plus communicatifs que les entraîneurs, mais par rapport à la Grande-Bretagne, la marge de progression sur ce point précis est aussi palpable. Rappelons que 21 % des propriétaires qui ont interrompu leur activité ou sont sur le point de le faire avancent la relation avec leur entraîneur comme principale raison.

56 % des répondants estiment qu’ils utiliseraient un forum des propriétaires, s’il existait un forum où seraient partagés des conseils et des mentorats pour les nouveaux arrivés. La proportion grimpe à 70 % pour les membres des écuries de groupe et les propriétaires les plus impliqués, « prescripteurs ».

63 % des propriétaires regardent leurs chevaux courir sur un hippodrome. Ils se déplacent principalement pour l’ambiance, la convivialité et le partage avec l’entourage du cheval. Ils attendent toutefois une amélioration de la restauration : tarifs, qualité du service, diversité et qualité de l’offre ; 37 % des répondants seraient enclins à augmenter leur nombre de chevaux si les allocations progressaient de 10 %.

Idée forte à retenir

Pour pérenniser les propriétaires actuels et en recruter de nouveau, le levier le plus important est l’amélioration de leur expérience, tant à l’entraînement avec plus de transparence dans la communication avec leur entraîneur, que sur l’hippodrome avec une attention portée à l’accueil et une offre de restauration plus diversifiée, autant que l’est le profil des propriétaires ayant des chevaux en France.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires